Archives du mot-clé croissance

Chercheurs d’or

En formation avec PRH depuis quelques années, ayant participé aux sessions de base, je me suis inscrite à un Groupe de croissance personnelle. Ce que j’en avais entendu dire me tentait et correspondait à mes besoins du moment : m’occuper des « chantiers » qui me motivaient sans suivre un programme ni un thème préétablis tout en étant accompagnée dans mon travail. Lire la suite Chercheurs d’or

Émerveillement !

Image1 AnneVous savez déjà que, lorsqu’elle est placée dans de bonnes conditions de chaleur et d’humidité, une graine germe, c’est-à-dire qu’un embryon de racine pénètre dans le sol ; mais saviez-vous que se réveillent, lors de la germination, des bactéries et des champignons qui s’étaient logés sous l’enveloppe de la graine lors de sa formation, et qui étaient restés depuis en dormance ? Lire la suite Émerveillement !

Croyons au rayonnement de la Vie !

petit moine dansant PNGLorsque nous sommes vraiment nous-mêmes, nous rayonnons. Lorsque nous parlons et agissons à partir d’une conviction profonde, nous sommes enthousiastes et nous entraînons les autres. Une parole chaleureuse de  ma part fait souvent naître par enchantement un sourire sur un visage. Un encouragement ou un compliment donne des ailes. La générosité invite à la générosité, elle est un antidote contre l’aigreur et le négativisme. Lire la suite Croyons au rayonnement de la Vie !

L’être : ça vaut le coup de chercher de ce côté-là en soi !

Comme convenu (voir l’article L’être, ce potentiel qui nous habite), voici de nouveaux extraits d’ouvrages récents qui évoquent cette dimension positive et dynamique de la personne humaine, que PRH appelle l’être.

Frédéric Lenoir écrit dansla guérison du monde La guérison du monde (Fayard, 2012) : « J’ai la conviction que la psyché – l’âme, au sens large du terme –, représente un continent dont l’exploration Lire la suite L’être : ça vaut le coup de chercher de ce côté-là en soi !

Nos habitudes

Cet après- midi là, ma balade m’amène le long des quais du port. Je m’arrête pour regarder ce pêcheur en train de réparer son filet : j’essaye de suivre des yeux la décomposition de ses gestes répétitifs : son habilité me saisit !Pecheur

En découvrant la longueur de l’accroc, la tâche me semble démesurée : pourtant à travers les mouvements réguliers de la navette les mailles se reforment et le filet reprend, assez vite, son allure d’origine. J’ose m’exclamer «  ça avance vite votre travail ! » et l’homme de me répondre « oh vous savez j’ai tellement l’habitude ! » Lire la suite Nos habitudes

Traverser un deuil, un chemin de croissance !

Le temps du deuil 

A la Toussaint, il est de tradition que nous prenions un temps pour honorer  nos morts. Cette période est vécue de manière douloureuse pour bon nombre d’entre nous. Cette souffrance ressentie est le signe d’une cicatrice intérieure qui demeure après le décès d’un proche. Ceux qui ont traversé un deuil peuvent témoigner que cette épreuve a modifié leur vie, qu’ils ont un nouveau rapport à la vie, que cette épreuve,  les a amenés à grandir. Lire la suite Traverser un deuil, un chemin de croissance !

De l’amorçage des pompes

pompe à brasLorsque j’étais enfant il y avait chez mes grands-parents une pompe à bras dans la cour. Pour que l’eau jaillisse en abondance, il fallait une dextérité particulière, un certain coup de main, plus précisément un certain coup de bras, que je n’avais pas forcément. J’admirais la manière dont mon grand-père remplissait rapidement son seau. Parfois la pompe ne fonctionnait plus. Il fallait alors la réamorcer avec une eau venue d’ailleurs. Lire la suite De l’amorçage des pompes