Invitation à l’analyse…

Aujourd’hui je sens que du neuf émerge en moi, j’entre dans un équilibre intérieur d’humilité

Je vois l’intérêt pour ma croissance d’analyser cette sensation car j’ai le goût de prendre la mesure de ce que je sens être un point d’ancrage dans ma vie, pour pouvoir m’y référer, le faire mien.

Mon objectif est de me faire présente à cette sensation qui se dit en un double mouvement en moi ce matin, en percevoir sa dimension et y demeurer pour sentir la lumière, l’ouverture dans laquelle elle me fait entrer.

Je sens que j’atteins un équilibre intérieur d’humilité dans un double mouvement :

Parce que je touche à du solide en moi, parce que je reconnais mon roc d’être et que je m’y fie, j’accède au possible de m’accueillir petite. Je n’ai plus peur de ce que je pourrais découvrir de moi, je me sens baignée de confiance en la vie qui circule en moi qui fait sens. Je suis vivante. Telle que je suis. Avec des dons, des ressources qui m’ont été confiées, que j’accueille avec une infinie gratitude et qui m’invitent à les reconnaître, à les vivre en conscience, avec attention et responsabilité, avec proximité et délicatesse ; à les incarner avec mon possible, à les alimenter aussi. Accueillir cette Terre en mouvement qui émerge m’appelle, me propulse. Je sens le solide, la puissance, l’inébranlable. Je soupèse mes appuis intérieurs, je deviens mon référentiel. Et du lieu de ce rocher je peux m’ouvrir à tout mon réel intérieur dans ce qu’il porte de vulnérable, de fragile, de limité.

Parce que je peux aujourd’hui m’assoir avec ma petitesse et demeurer avec elle sans peur, je me sens grande. Oh oui je suis petite… Un bout de femme qui existe dans son imperfection, ses dysfonctionnements, ses accrocs. Je ne sais pas grand-chose, je n’ai pas toujours envie, je cède encore parfois à la facilité, je manque de courage… Je porte ma part d’ombre, je peux même être actrice de souffrance. Et puis… Je ne suis pas grand-chose à l’échelle de l’humanité, à peine un souffle qui passe dans l’immensité. J’accueille ma condition existentielle, mon humanité. Oui je suis une parmi tant d’autres, oui mon rayon d’action est très limité au regard de ce monde. Mais c’est aussi cette humanité qui me rend unique, importante pour certains. Et parce que j’accède volontiers à ces dimensions de moi, je me sens forte.

Je me sais en mouvement mais j’accepte mon contour actuel, je ne cherche pas à repousser les frontières qui sont miennes aujourd’hui, ce qui est, est pour une bonne raison. J’habite cet espace qui m’est donné dans son possible et ses limites, je me sens chez moi. Je me laisse recevoir pleinement, largement.

Je me sens femme de la création, j’ai de la valeur, mon existence a vocation dans ce monde, j’ai ma place telle que je suis, forte et fragile, solide et vulnérable. Je suis. Multiple.

Je sens la portée de cet accueil inconditionnel de ce qui m’est donné en humilité. L’équilibre d’une conscience large qu’il me confère est source de vie, de cohérence, de clarté, de paix, de fécondité. Oui ma Terre est féconde et harmonieuse avec ses aspérités. Je goûte ma joie de cette réalité. Je sens que je peux m’appuyer dessus face aux doutes.

Je cueille là un fruit précieux de ma croissance.

L’ outil n°1 de notre école de formation, c’est celui de l’analyse des sensations, donc régulièrement nous publions une analyse dans ce blog, pour vous faire découvrir cet outil. Pour ceux qui le connaissent déjà, nous espérons ainsi, vous encourager à l’utiliser aussi souvent que vous en avez besoin.

Ce texte a été écrit par une participante pendant un de nos trois stages « Corps et ouverture à mon monde intérieur » « À l’écoute de mon monde intérieur » et « Me comprendre en profondeur » où nous vous proposons l’apprentissage de l’outil de l’analyse PRH qui conduit à découvrir du neuf sur soi.

Brigitte Daunizeau, modératrice du blog

 

11 réflexions sur « Invitation à l’analyse… »

  1. Je vois comment la sensation de départ s’affine de plus en plus
    et se précise de plus en plus finement.

    Cela me fait penser au chien-truffier
    qui sent et sans rien lâcher : creuse, creuse jusqu’à la truffe
    avec détermination et délicatesse.

  2. Oui, j’expérimente l’efficacité de cet outil puissant qui me conduit vers la vérité, vers mon identité profonde, avec la libération douce et progressive de mes chaines de souffrance. A chaque analyse je sens la Grâce en moi comme une main de fée qui vient enlever les freins à la conscience de qui je suis. Avec toute ma tendresse, je vous souhaite un merveilleux week-end !

  3. merci Brigitte pour ton analyse claire et profonde ; je suis touchée par la description de ton équilibre intérieur.

    actuellement, je n’ai pas la force physique pr analyser mes sensations par écrit avec l’allaitement mais je peux lire ; et lire ton analyse m’a fait du bien ! cela ravive en moi le désir d’analyser mes sensations dès que cela me sera possible

    a très bientôt

    marion

  4. Bonjour, Brigitte.
    Merci pour ce texte splendide que j’aurais souhaité écrire moi-même; tellement il recèle de lyrisme, de beauté et de profondeur, d’exactitude dans le ressenti et sa mise en mots… plongée en soi-même, acceptation, réalisme, adaptation créative et porteuse de bienfaits.
    Oui, très beau texte fort et féminin, tout en pouvant s’appliquer aussi à nos chers compagnons, tellement il ressort de l’être avant tout….
    Bonne journée à vous tous et mes remerciements à toi pour cet éclat de lumière intérieure, lu ce matin, avec bonheur.
    Martine P.

  5. Ben moi j’ai pas aimé la partie « je suis petite… », ça ressemble trop à l’autoflagellation judeo chrétienne. Je suis persuadée que le verbe est créateur, donc si je dis des choses comme ça, je me crée cette réalité-là. Je suis persuadée aussi que l’être humain a une dimension qu’il n’a pas encore explorée, qui, comme dit Mandela, le dépasse complètement, dans ce monde si réducteur et normatif.

  6. Heureux d’entendre d’une formatrice parler  » d’un double mouvement » dans une analyse quand la sensation est accueillie. J’ai cru pendant longtemps que ce n’était pas possible d’accueillir à la fois la force et la faiblesse, … lors d’une analyse. Mais grâce à la peinture, je me suis permis de faire cette expérience. Pour moi, c’est l’analyse par la peinture qui m’a donnée d’accueillir « ma part d’ombre » et ma  » part de Lumière » ! Merci Brigitte pour ton témoignage qui coule comme une source et l’eau est transparente.

  7. Merci Brigitte pour le partage de cette analyse; je suis profondément rejointe. Cela me fait beaucoup de bien de sentir que ma force est amie avec ma faiblesse; longtemps j’ai cru que je devais toujours repousser mes limites ce qui est très essoufflant …Aujourd’hui j’apprends à m’accueillir dans toute ma réalité, ombre et lumière et je sens bien que cette capacité à m’accueillir avec « gentillesse » témoigne de ma force …

  8. Que cette invitation à l’analyse est importante !

    Importante pour se vivre en vérité .C’est un chemin très rude pour moi qui empruntait des routes jalonnées de barres très hautes à franchir.À bientôt 70 ans,c’est un chemin d’humilité qui s’offre à moi,un chemin où je perçois mes limites,où les dons que j’ai reçus à faire fructifier sont davantage mes dons d’être que de faire.Un chemin d’humilité pour me vivre avec bienveillance loin des hauts sommets à atteindre auquels je sens de renoncer…
    Cette phrase de l’analyse » »Parce que je peux aujourd’hui m’asseoir avec ma petitesse et demeurer avec elle sans peur,je me sens grande » ,je sens cette phrase me rejoindre dans ce nouveau chemin d’humilité à découvrir, où me sentir grande aura d’autres couleurs que celle de défis à affronter…

    Honorer cette belle invitation à l’analyse en profondeur ,pour éclairer la bonne route à suivre sera source de paix .

    Merci Brigitte.

    Françoise

  9. Le texte de cette participante que tu nous partages Brigitte est très encourageant pour analyser, et le faire régulièrement. C’est important que ce travail, quand on relit des temps d’analyse qu’on a fait avant, on voit aussi à quel point on a découvert du neuf de soi. Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s