VULNERABLES ? OUI ! et SOLIDAIRES ?

La Covid 19, microscopique cellule vivante nous confronte, immanquablement, à notre vulnérabilité, à notre finitude, à l’humilité de notre condition humaine, et universellement. Elle vient déloger nos formes diverses de toute-puissance.

La pandémie nous provoque à discerner l’essentiel.

Stefan SWEIG, dans les années 1900, écrivait ceci : « Je veux donner à mon existence l’amplitude, la plénitude, la force et la connaissance, aussi la lier à l’essentiel et à la profondeur des choses ». Puissions-nous déployer l’amplitude de notre vie, trouver le chemin pour nous lier à l’essentiel, et à la profondeur des choses ! Lire la suite « VULNERABLES ? OUI ! et SOLIDAIRES ? »

EPROUVES, nous le sommes ! ECLAIRES ?

Le confinement-stade 2- est difficile à vivre pour beaucoup d’entre nous : nous n’en connaissons pas la durée, beaucoup d’incertitudes demeurent.

Des évènements douloureux se sont enchaînés avec les attentats en France, à Vienne, des étudiants exécutés à Kaboul par le terrorisme. Nous sommes meurtris, atterrés peut-être, tous éprouvés.

En ces temps rudes, qu’est-ce qui peut nous relever, sans nier la souffrance pour autant ?

Ici ou là, dans le monde surgissent des signes d’espérance, de résistance : nous arrêtons-nous pour les regarder ? Lire la suite « EPROUVES, nous le sommes ! ECLAIRES ? »

Les ravages de l’idéal

Ecoutons J, utilisatrice de la formation PRH, qui nous parle de son vécu pendant le confinement.

« Quand le confinement a été annoncé, je me suis sans m’en rendre compte trouvée rattrapée par mon pire ennemi : l’idéal.

Cela s’est fait de manière insidieuse, sous les atours de très belles intentions : passer du temps de qualité avec mes enfants, leur apprendre des recettes de cuisine, et, tiens, allons, une recette par jour ! Lire la suite « Les ravages de l’idéal »

Saints ou Sorcières…

La fête de Halloween, dont l’origine est celte, avait pour sens, au départ, de  fêter la fin de l’été et  la moisson. Les villageois  éteignaient leurs feux domestiques et allaient les  rallumer à un feu commun pour se protéger des «  mauvais esprits ».

 C’est la période de l’année où les nuits rallongent…

 C’est la veille de la fête de « Tous les Saints » (1er novembre) et l’ avant-veille de « la fête des morts »(2 novembre) dans la tradition catholique.

Ce qui me frappe, c’est que, de tradition populaire, il y a un besoin de fêter  cette période de l’année dans les pays de l’hémisphère Nord.

Et le nom de Halloween, signifie « veille de la fête de tous les Saints » Lire la suite « Saints ou Sorcières… »

La période est rude

La période est rude, quand nous vivons soumis à l’incertitude provoquée par un virus très contagieux, qui a déjà tué plus d’1,1 million de personnes dans le monde.

Quand les restrictions de circulation et de liberté pour se protéger mettent à mal des pans entiers de notre économie.

Quand il n’est plus possible de rencontrer des amis ou d’embrasser nos proches.

La période est rude, quand des idéologies meurtrières poussent au crime de jeunes hommes immatures, et entraînent des minorités dans un fanatisme violent. Lire la suite « La période est rude »

Une rencontre qui donne du souffle…

La semaine dernière, durant 3 jours, les formateurs de PRH France se sont retrouvés pour un temps de travail ensemble. Ce type de rencontre n’est pas une nouveauté. Ce qui l’était davantage, c’est la forme de cette rencontre, à distance, à travers l’outil de visio-conférence zoom qui nous avait déjà permis de proposer des temps forts aux publics pendant le confinement. Lire la suite « Une rencontre qui donne du souffle… »

Comment avancer dans un monde en crise ?

Quand je me pose devant les maux de notre monde j’ai parfois du mal à voir les changements positifs à l’œuvre, mon premier réflexe est alors un découragement.

J’entends que cela fait plus de 50 ans qu’on alerte sur notre manière de traiter collectivement notre planète et qu’est-ce qui change ? J’entends les inégalités, les injustices, les discriminations au sein même de notre pays. Des enseignants, personnels de santé, métiers de l’invisible crient ou souffrent en silence et qu’est-ce qui change ? J’entends aussi les effets de la mondialisation et leurs conséquences depuis tant d’années, qu’est-ce qui change ? Des initiatives voient le jour mais globalement je suis découragée d’être face à ces mêmes constats qui ne changent pas. J’ai parfois l’impression que les cloches ont beau sonner…, Lire la suite « Comment avancer dans un monde en crise ? »

Des vitamines !

J’ai lu tout récemment un bouquin qui m’a emportée dans un tourbillon d’émotion, de curiosité, d’intérêt et de rire aussi ! J’ai eu du mal à le lâcher pour vaquer à mes occupations ordinaires, tellement désireuse de connaître la suite de l’histoire !

Je me suis sentie entraînée dans une aventure rocambolesque qui m’a stimulée, mise en joie et emplie d’énergie. Surprise d’un tel impact sur moi, j’ai cherché ce qui était venu me rejoindre si profondément. Le narrateur parle à la première personne, il interpelle le lecteur : je me suis sentie rejointe par ses valeurs. Et puis la description des personnages est faite sans jugement, je me suis prise d’affection pour eux avec leurs errements, leur quête de sens pour leur vie. Je garde la sensation globale que l’auteur aime profondément la VIE : c’est elle qu’il déniche inlassablement à travers toutes les turpitudes, les drames, les entraves multiples qui émaillent ce roman. Il en résulte un élan, un dynamisme qui est venu stimuler le mien. Lire la suite « Des vitamines ! »