L’acuité de l’orpailleur

Parfois on rencontre quelqu’un qui a aucun moment ne désespère jamais de vous.

Il dispose d’un regard appelant.

Il a une manière de vous attirer vers « un plus » quand bien même seriez-vous dans un état intérieur délabré ou une situation sans issue apparente. C’est une affaire de présence, d’attitude, de regard et d’action.

Ces personnes, je les appelle les orpailleurs de l’homme. Lire la suite « L’acuité de l’orpailleur »

En mouvement !

L’été 2019, mes vacances ont commencé par une randonnée en Bourgogne. Nous sommes partis, mon mari et moi, aussi épuisés l’un que l’autre, en cette fin d’année scolaire. J’avais attrapé un virus qui me laissait complètement à plat. Je suis partie, mes antibiotiques dans mon sac à dos. Dans le train qui nous conduisait à Sermizelle, point de départ de notre marche, je n’étais pas vaillante. J’étais même assez inquiète : « Quelle folie, pensais-je, on est trop fatigués, nous n’y arriverons jamais ! » L’idée de marcher des journées entières, avec la canicule qui s’annonçait, me semblait complètement surréaliste. Mais bon, comme je ne suis pas du genre à renoncer, nous nous sommes mis en marche. Lire la suite « En mouvement ! »

Entrée en hiver : accueillons les temps de latence !

Dans les végétaux sous nos latitudes, la sève descendante* vient d’achever son accomplissement ;  l’arbre, la plante, se prêtent à cette saison « d’inertie » avant de puiser les nutriments pour un nouveau cycle de production. (*on désigne ainsi la sève qui est issue du « miracle » de la photosynthèse ; elle ne profite plus aux parties aériennes, mais va à la partie souterraine des racines, à l’automne.) 

Je suis souvent saisie par cette « leçon de la nature » et me sens drôlement en connivence avec la différenciation des temps. Je ne connais pas la croissance comme un mouvement continu, régulier : ni dans ma vie, encore moins dans le processus de création artistique. Lire la suite « Entrée en hiver : accueillons les temps de latence ! »

Semer des graines de gratuité au cœur de mon quotidien

« Ma vie n’a de valeur qu’en son utilité », cette idée erronée m’a longtemps piégée dans mon quotidien. Ce qui n’apportait pas de résultat tangible, visible, et si possible apprécié par la société, n’avait pas d’existence légitime. C’était du temps perdu dont je me sentais coupable et qui renforçait mon image négative de femme inefficace, peu engagée par rapport à la moyenne observée. Je me sentais honteuse parfois de ne pas en faire davantage, préoccupée par les  tâches à accomplir. Lire la suite « Semer des graines de gratuité au cœur de mon quotidien »

Au temps du coronavirus… dans la rue… dans MA rue…

Dans la rue… dans MA rue…

J’ai souvent utilisé l’expression « dans la rue »

Quand mes enfants, jeunes, y jouaient au skate, au ballon, aux billes, aux rollers, à la trottinette etc…, « oui, tu fais attention, dans la rue… »

Quand les éboueurs passaient, «  tiens ils sont dans la rue »

Quand le facteur demandait un renseignement « oui, c’est quelqu’un de la rue »

Quand avaient lieu des pique-niques de voisins :

« D’un côté de la rue, au bout de la rue, de l’autre côté de la rue… »

Quand on cherchait une place pour stationner : « oui, tu peux te garer dans la rue » etc… Lire la suite « Au temps du coronavirus… dans la rue… dans MA rue… »

La mappemonde…

Lors des rencontres internationales de formateurs PRH que nous avons vécues en ligne cette année, la possibilité d’avoir la traduction en anglais , en espagnol ou en français était symbolisée par un pictogramme sous la forme d’une mappemonde…

Symbole magnifique s’il en est !

Qu’est-ce qui me fait dire cela ?

Eh bien que nous étions vraiment en lien avec les 5 continents, vraiment à la dimension du monde. Lire la suite « La mappemonde… »

En période de confinement, mener un projet à partir de son élan d’être…

Depuis trois semaines, PRH a relevé un petit défi : celui de réunir, par deux fois, près de100 personnes dans une même réunion virtuelle, via internet. Novateur… un peu fou…et exceptés quelques bugs, ce fut une grande réussite pour une première. Vous y étiez ? Vous l’avez manqué ? Vous en avez entendu parler ? Il me venait davantage de vous partager, non pas le contenu de cette rencontre, mais mon expérience, tout ce cheminement et ces pas de croissance qui peuvent s’opérer quand un projet nait à partir d’un élan d’être. Lire la suite « En période de confinement, mener un projet à partir de son élan d’être… »

Le printemps, et tout à coup…

Aida, roumaine, vit un amour indéfectible et lucide pour son pays qu’elle n’a jamais voulu délaisser malgré les opportunités. Née en 1963 à Bucarest, elle avait 26 ans lorsque son pays est sorti de plus de 40 années de confinement sous la dictature.

A 23 ans, le 26 avril 1986, elle est au bord de la Mer Noire lorsqu’elle apprend la catastrophe nucléaire de Tchernobyl qui aura un impact d’une rare violence sur toute l’Europe de l’Est. La situation de pandémie qui frappe notre monde aujourd’hui a réveillé en elle des sensations, une expérience liée à son histoire. Elle nous les partage, en français, avec ses mots à elle, partage d’une résonnance en son pays, au milieu des siens. Lire la suite « Le printemps, et tout à coup… »

Profondément légère

Nous vous offrons ce matin cet article paru sur le Blog de nos amis les formateurs de Belgique.

Véronique Decabooter, son auteur, nous le partage avec joie et générosité.

Il nous est précieux, en ces temps de pandémie, de pouvoir nous nourrir de ces perles qui jaillissent !

Bonne lecture !

Françoise Parmentier, formatrice PRH agréée

PS : à la fin de l’article, une proposition de groupes de paroles pour les parents.

« Notre ami se bat aujourd’hui contre un cancer. Au cœur de cette épreuve que nous traversons avec lui, étonnamment, je sens en moi une force tranquille, une force qui accueille l’adversité dans son essentiel : la vie qui continue à se livrer au cœur de ce qui, à première vue, est un insupportable Lire la suite « Profondément légère »