Aimer et être libre !

Combien de fois , en relation d’aide nous sont amenés des vécus difficiles , douloureux, compliqués dans le domaine de la vie affective : je suis frappée d’entendre souvent combien c’est un méli-mélo dans les personnes, que la vie affective est fréquemment vécue dans une certaine confusion ou inconscience. Tout en ayant un profond désir d’aimer et d’être aimé.e, on peut en cas de difficultés,  légitimer ses réactions, accuser l’autre, reproduire les mêmes scénari  dans plusieurs relations successives. Et en arriver à désespérer de réussir à vivre un jour une relation harmonieuse et heureuse.

Lire la suite « Aimer et être libre ! »

Que faisons-nous de nos besoins ?

 « Moi je n’ai aucun besoin ! ». Cette affirmation, je l’entends régulièrement dans mes accompagnements. Et ce n’est pas une posture : la personne croit sincèrement qu’elle n’a pas de besoin. Comment est-ce possible ? Comment peut-on, en toute bonne foi, ne pas avoir conscience de tout ce qu’il nous faut pour vivre ? De même qu’une plante a besoin d’eau, de lumière et d’une terre adaptée pour pousser, chaque ’être humain, organisme vivant, a des besoins bien particuliers pour grandir et se déployer son identité spécifique.

Lire la suite « Que faisons-nous de nos besoins ? »

Vous avez dit Fidélité ? Oui, mais à quoi ? à Qui ?

Je suis habitée, travaillée intérieurement, ces temps-ci, par cette question de la fidélité.

 Christiane Singer écrit : « La première de toutes les fidélités, nous la devons à la Vie qui est en nous…/… Si la première des fidélités, nous la devons à la Vie qui est en nous, c’est bien d’une vigilance de chaque instant qu’il nous faut faire preuve…/… L’ «espace en devenir» qui entoure chaque être et à l’intérieur duquel il peut grandir, se dilater, rayonner, tâtonner, s’élancer, est sacré…/… »

Lire la suite « Vous avez dit Fidélité ? Oui, mais à quoi ? à Qui ? »

C’est quoi un cheminement de croissance ?

Maud a eu très tôt dans sa vie le désir de se connaître mieux, de se comprendre, d’améliorer ses relations aux autres et a débuté sa formation PRH il y a plusieurs années : elle a suivi des stages, s’est fait accompagner régulièrement. Aujourd’hui elle connaît ses qualités et ses valeurs, elle se sent plus solide et heureuse dans sa vie, elle est capable de mettre des mots sur ce qu’elle ressent, de prendre de bonnes décisions pour elle, de conduire sa vie de manière plus autonome, de demander de l’aide quand elle se sent en difficulté… Bref, elle a avancé ! Pourtant ce matin au milieu d’une session, suite au partage d’une personne du groupe, Maud s’assombrit, quelque chose se passe en elle… Très vite, elle sent, suite à cette écoute, qu’elle dévalorise ce qu’elle a écrit, elle ressent son partage insignifiant ; pire, elle se sent nulle. Maud est découragée, ce mécanisme de comparaison qui enclenche celui de la dévalorisation d’elle-même, elle le connaît bien ; au fil de son cheminement, elle l’a travaillé avec son accompagnatrice ; elle croyait l’avoir réglé et voilà qu’il ressurgit dans cette situation.

Lire la suite « C’est quoi un cheminement de croissance ? »

PRENDRE CONSCIENCE DE NOS FONCTIONNEMENTS POUR GRANDIR

Découvrir au travers d’une session comme le stage « Qui suis-je ? » nos capacités, nos dons, identifier nos aspirations à nous déployer, nous met dans un fort élan de vie. Sentir vivant en nous nos capacités relationnelles, d’organisation, notre sens de l’accueil, notre bonté…nous pousse à les actualiser dans notre vie quotidienne.

Lire la suite « PRENDRE CONSCIENCE DE NOS FONCTIONNEMENTS POUR GRANDIR »

Bien vivre sa retraite

 imagesCA33VN7WQuand on parle de la retraite, on pose généralement le regard sur ce que l’on quitte, rarement vers où l’on va. Pourtant, cette période de la vie recèle des opportunités et des risques. En être conscient aide à bien gérer cette nouvelle étape. Lire la suite « Bien vivre sa retraite »

APPRENDRE A VIVRE SON CORPS (suite)

Suite à la publication sur ce blog de cette affirmation d’André Rochais :

« On ne peut vivre son être indépendamment de son corps. Il est donc logique d’apprendre à vivre son corps quand on veut vivre son être. »,

un lecteur nous a interrogé : «  vivre son corps, en quoi cela consiste concrètement pour PRH ? »

André Rochais a été malade dès les débuts de PRH. Pour lui, vivre son corps, c’était prendre soin de lui, de sa santé, dans l’objectif d’aller au bout de sa mission. Il a senti qu’écouter les messages de son corps, discerner comment répondre à ses besoins avec justesse et en accord avec sa conscience profonde est important. Il a découvert que vivre la sagesse de son corps est une des  lois de la croissance. C’est un chemin vers l’intériorité. Vivre son corps relié à son être et à sa sensibilité harmonieuse est un chemin d’unification de toute la personne. Du temps d’André, plusieurs sessions ont été construites dans ce sens.

Aujourd’hui, l’écoute des besoins de toutes les instances de la personne, dont ceux de la sensibilité et du corps s’est élargie. Notre pédagogie en tient de plus en plus compte.

Jeanne Marie GRILLET et Françoise PARMENTIER

Formatrices agréées PRH

La place du couple dans l’éducation

A travers la reconnaissance et portrait of happy young family with two sonsl’amour inconditionnel exprimés de manière différente par chacun de ses parents, l’enfant trouvera la sécurité affective dont il a besoin.

Ces attitudes constituent les ingrédients de base de la relation, celle-ci étant la clé essentielle de l’éducation. Lire la suite « La place du couple dans l’éducation »