Nos habitudes

Cet après- midi là, ma balade m’amène le long des quais du port. Je m’arrête pour regarder ce pêcheur en train de réparer son filet : j’essaye de suivre des yeux la décomposition de ses gestes répétitifs : son habilité me saisit !Pecheur

En découvrant la longueur de l’accroc, la tâche me semble démesurée : pourtant à travers les mouvements réguliers de la navette les mailles se reforment et le filet reprend, assez vite, son allure d’origine. J’ose m’exclamer «  ça avance vite votre travail ! » et l’homme de me répondre « oh vous savez j’ai tellement l’habitude ! » Lire la suite « Nos habitudes »

Le petit singe espiègle

J’ai tout juste huit ans. Je suis en visite avec ma famille dans un joli parc animalier. Les maîtres des lieux sont d’adorables petits singes évoluant librement autour de nous. Il est quatre heures, l’heure de goûter. Je reçois mon biscuit au chocolat, le fameux BN, que je tiens fièrement. Voici qu’un petit singe espiègle, bien effronté, s’approche de moi. D’un geste vif, il s’empare de mon gâteau avant de se poster un peu à l’écart. De mes yeux ébahis, impuissante, je le vois ouvrir en deux mon biscuit, lécher goulûment tout le chocolat à l’intérieur, puis balancer négligemment le biscuit par-dessus la tête, avant de se remettre prestement en quête d’un nouveau trophée !

Lire la suite « Le petit singe espiègle »

Eloge de la gratitude

Dire merci… Savoir exprimer sa reconnaissance… Et si cet acte tout simple avait une grande valeur pour notre vie ?

Bien sûr, spontanément, nous pensons aux mercis que nous exprimons pour un cadeau, un service… Cela ne coûte pas grand-chose de le dire, mais pour celui qui le reçoit, c’est important. C’est toute la différence entre prendre et recevoir. Si je prends sans gratitude, je m’approprie, comme si c’était un dû, et l’autre peut se sentir utilisé et peiné. Si je reçois et remercie, le geste de l’autre est reconnu, et ça change beaucoup. N’avons-nous pas tous en mémoire des « mercis » reçus qui nous ont particulièrement marqués, comme des marques de reconnaissance ? Et peut-être aussi des frustrations qui demeurent pour des « mercis » attendus qui ne sont jamais venus ? La gratitude honore l’autre, elle est marque de respect et de reconnaissance. Merci est un petit mot tout simple, qui fluidifie les relations et favorise la vie en société.

Lire la suite « Eloge de la gratitude »

Il n’y a pas de vie pleine sans être dérangé !

Cette phrase entendue à la radio me percute et vient rejoindre ce qui m’a beaucoup frappée en participant  au stage « M’entrainer à prendre des décisions constructives »

Décider n’est pas forcément confortable. Il y a un tiraillement en moi qu’il me faut regarder : j’ai à chercher le chemin à prendre pour le résoudre. C’est à partir d’un élan nouveau  surgi de mon être, que je prends en compte, qu’un changement va pouvoir s’opérer.

Lire la suite « Il n’y a pas de vie pleine sans être dérangé ! »

La dimension artistique au cœur de l’être humain 

Réaliser un film, peindre une toile, concevoir un vêtement, chanter, cuisiner un mets raffiné, danser, faire rire, écrire de la poésie, se produire en tant qu’acteur, créer un jardin, photographier… la liste serait longue ! Je vous parle aujourd’hui de la dimension artistique qui habite le cœur de l’homme.

Lire la suite « La dimension artistique au cœur de l’être humain « 

Aimer et être libre !

Combien de fois , en relation d’aide nous sont amenés des vécus difficiles , douloureux, compliqués dans le domaine de la vie affective : je suis frappée d’entendre souvent combien c’est un méli-mélo dans les personnes, que la vie affective est fréquemment vécue dans une certaine confusion ou inconscience. Tout en ayant un profond désir d’aimer et d’être aimé.e, on peut en cas de difficultés,  légitimer ses réactions, accuser l’autre, reproduire les mêmes scénari  dans plusieurs relations successives. Et en arriver à désespérer de réussir à vivre un jour une relation harmonieuse et heureuse.

Lire la suite « Aimer et être libre ! »

Que faisons-nous de nos besoins ?

 « Moi je n’ai aucun besoin ! ». Cette affirmation, je l’entends régulièrement dans mes accompagnements. Et ce n’est pas une posture : la personne croit sincèrement qu’elle n’a pas de besoin. Comment est-ce possible ? Comment peut-on, en toute bonne foi, ne pas avoir conscience de tout ce qu’il nous faut pour vivre ? De même qu’une plante a besoin d’eau, de lumière et d’une terre adaptée pour pousser, chaque ’être humain, organisme vivant, a des besoins bien particuliers pour grandir et se déployer son identité spécifique.

Lire la suite « Que faisons-nous de nos besoins ? »

Vous avez dit Fidélité ? Oui, mais à quoi ? à Qui ?

Je suis habitée, travaillée intérieurement, ces temps-ci, par cette question de la fidélité.

 Christiane Singer écrit : « La première de toutes les fidélités, nous la devons à la Vie qui est en nous…/… Si la première des fidélités, nous la devons à la Vie qui est en nous, c’est bien d’une vigilance de chaque instant qu’il nous faut faire preuve…/… L’ «espace en devenir» qui entoure chaque être et à l’intérieur duquel il peut grandir, se dilater, rayonner, tâtonner, s’élancer, est sacré…/… »

Lire la suite « Vous avez dit Fidélité ? Oui, mais à quoi ? à Qui ? »

C’est quoi un cheminement de croissance ?

Maud a eu très tôt dans sa vie le désir de se connaître mieux, de se comprendre, d’améliorer ses relations aux autres et a débuté sa formation PRH il y a plusieurs années : elle a suivi des stages, s’est fait accompagner régulièrement. Aujourd’hui elle connaît ses qualités et ses valeurs, elle se sent plus solide et heureuse dans sa vie, elle est capable de mettre des mots sur ce qu’elle ressent, de prendre de bonnes décisions pour elle, de conduire sa vie de manière plus autonome, de demander de l’aide quand elle se sent en difficulté… Bref, elle a avancé ! Pourtant ce matin au milieu d’une session, suite au partage d’une personne du groupe, Maud s’assombrit, quelque chose se passe en elle… Très vite, elle sent, suite à cette écoute, qu’elle dévalorise ce qu’elle a écrit, elle ressent son partage insignifiant ; pire, elle se sent nulle. Maud est découragée, ce mécanisme de comparaison qui enclenche celui de la dévalorisation d’elle-même, elle le connaît bien ; au fil de son cheminement, elle l’a travaillé avec son accompagnatrice ; elle croyait l’avoir réglé et voilà qu’il ressurgit dans cette situation.

Lire la suite « C’est quoi un cheminement de croissance ? »