La dimension artistique au cœur de l’être humain 

Réaliser un film, peindre une toile, concevoir un vêtement, chanter, cuisiner un mets raffiné, danser, faire rire, écrire de la poésie, se produire en tant qu’acteur, créer un jardin, photographier… la liste serait longue ! Je vous parle aujourd’hui de la dimension artistique qui habite le cœur de l’homme.

On se souvient tous des premiers dessins apparus sur les grottes de Lascaux ou des étranges dessins, les lignes de Lazca, que l’on voit apparaître en survolant cette région du Pérou… Il est étonnant de constater que cette dimension est apparue très tôt, comme si elle était inséparable de la condition humaine. Et pourtant, dans les temps aussi difficiles que les premiers âges de l’humanité, à quoi servait donc de peindre, de ciseler les premiers bijoux ou de raconter des histoires auprès du feu.. ?  

J’aurais bien du mal à vous en donner toutes les raisons. Mais il y en a une dont je suis sûr au fond de moi : l’aspiration à créer un monde plus beau et à émouvoir, toucher les personnes au fond d’elles-mêmes. Eveiller, face à cette beauté révélée, une sensation d’émerveillement, d’espérance et de communion peut-être, en rassemblant des personnes très différentes autour du meilleur que l’être humain puisse produire…

Œuvre de Maggy Masselter

A PRH, notre vocation est de proposer des moyens visant la croissance des personnes dans toutes les composantes de leur être… et donc aussi dans cette dimension profonde, parfois méconnue ou sous-développée. C’est pourquoi je vous interroge : avez-vous l’expérience ou pressentez-vous  en votre être une dimension artistique qui aspire à grandir, à se déployer ? Et si oui, comment en prenez-vous soin ? Il n’est jamais trop tard pour la prendre au sérieux… Notre monde en a tellement besoin.

Si vous sentez qu’il est temps pour vous de vous y arrêter un peu plus, un nouveau stage PRH vient de voir le jour : « Déployer mon potentiel artistique ». Il ne requiert aucun diplôme, césar ou oscar. Il se vit au sein d’un petit groupe bienveillant et porteur.

 Mais surtout, quel que soit le moyen choisi, ne repoussez pas à demain le choix de laisser un peu plus de place au talent artistique qui vous été donné. Il n’y en a pas de petit ou de grand, l’important, c’est que vous révéliez ce que vous avez à donner. Nul ne le fera à votre place ! A vous de jouer les artistes !

Jean Michel ANOT, formateur agréé PRH

7 commentaires sur « La dimension artistique au cœur de l’être humain  »

  1. Merci Jean-Michel pour ton invitation à déployer cette dimension artistique présente en tout homme.
    Cette dimension artistique me parle de qui est l’Homme, de sa Source …

  2. Depuis toute petite la créativité est un moyen très fort d’expression pour moi seulement je ne le savait pas ;
    Il m’a fallu beaucoup de temps et de travail sur moi pour prendre conscience de cette créativité en moi, d’en faire l’expérience par la musique, le chant, le jardinage , la cuisine, la création de tableau de collages ect!!!
    ce long cheminement personnel donne du sens à ma vie!!!
    Même si je sens qu’il n’ai pas abouti , et parfois dans le doute !!! ou arrêter Je sens cette créativité qui est comme élan vital et faisant parti de mon chemin de vie.
    créer pour l’autre, avec l’autre, partager avec l’autre, dans une communion fraternel et humaine!!!

    Isabelle

  3. Le modelage est pour moi une nécessité de  »donner vie » à mes sentiments ou ressentis, un bien etre absolu pendant mes créations qui traitent de l’enfance, de la paternité ou maternité, de l’humour et de l’amour bien sûr même si le résultat n’est pas toujours celui escompté, mes personnages m’acompagnent et veillent sur moi en quelque sorte 😊🙏

  4. J’ai chaud au cœur de lire l’appel de jM Anot, appel à rejoindre en nous ce cœur du cœur de l’enfant qui reste ce Poète, cet artiste en devenir. La grande Vie en effet, semble nous avoir créé créateurs…
    Marches dans les bois, le soir avec Tom 5 ans, pour surprendre et compter… le nombre d’animaux que nous rencontrions….
    « Maminou pourquoi les chasseurs enlèvent la vie aux animaux? Nous on est pas des chasseurs, on est des Regardeurs »…. Mot inventé par Tom pour me partager la puissance de son émerveillement…
    Et si notre jaillissement créateur, notre élan de créativité, trouvait sa Source, son moteur dans notre Regard à pouvoir Voir, exprimer, partager, offrir, dire, montrer, saisir, mettre en mots, en couleurs, en marbre, en terre, en notes , en voix, en rires, en chocolat, en saveurs, en parfum, en mouvement…. la Beauté indicible en attente d’être révélée !
    Sans oublier en nous, l’artiste, celui de
    «  L’art de vivre »
    «  l’art d’aimer »
    «  l’art de la joie ».!

  5. Tout d’abord un grand merci à PRH et Jean-Michel ANOT d’être forces de propositions dans le domaine de l’Art en offrant la possibilité à chacun de participer à une formation telle que « Déployer mon potentiel artistique ».
    S’il est en effet évident que l’Art s’associe au beau et à sa recherche pour tous ceux qui pratiquent régulièrement un art – en prenant bien soin de respecter les critères esthétiques de chacun – nous observons malheureusement qu’il est moins courant de prendre en compte la dimension artistique qui « habite » chaque être humain, qui soit-il.
    Or, l’Art ne devrait en aucun cas occuper une place à part ou pire encore, un simple strapontin. Et ce, une fois de plus, quelle que soit la vocation de chacun.
    Ayant pour ma part pratiqué l’art musical au début de mon parcours et quand bien même me suis-je tourné vers autre chose ensuite, je reste néanmoins musicien dans l’âme. J’insiste en disant que, même si je n’ai plus trop l’occasion de la pratiquer, la musique occupe mes journées. Le « beau » m’accompagne en toute circonstance. L’Art ne nous perturbe pas, il nous stimule et nous éveille.
    Lorsque l’on crée, quelle que soit la forme artistique choisie, l’idée créatrice qui nous arrive à l’esprit provient de notre cœur. L’émotion devient un fil conducteur avant de nous épanouir.
    Je terminerai sur un exemple dont j’ai été témoin pendant environ trois années. Alors assistant pédagogique dans les écoles primaires d’un département francilien, j’ai pu observer les enfants à l’oeuvre lors de séances de créativité. Pour beaucoup encore vierges de connaissances en matière d’Art, je puis vous assurer que la notion du beau leur arrivait de façon naturelle, authentique et quasi spontanée.
    Mais la force que j’y ai vue pour ma part résidait dans l’élan harmonieux qu’ils avaient à cœur de créer lorsqu’ils étaient amenés à travailler par petits groupes à partir d’éléments naturels trouvés dans la nature (l’art éphémère). Alors que ces mêmes enfants pouvaient se retrouver en mode « compétition » dans le cadre de l’enseignement général, l’Art les amenait, non pas à essayer d’être meilleurs que les autres, mais à tenter à tout prix de plaire et faire plaisir en laissant une belle « trace » individuelle et/ou collective.
    Je suis convaincu que participer à cette formation PRH pourra, en plus de toutes les vertus dévoilées par ses créateurs, permettre de retrouver son authenticité et pourquoi pas, son âme d’enfant que la vie nous empêche, par trop souvent, de conserver bien vivante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s