Archives du mot-clé croissance

Quelques propos d’André Rochais et sur l’évolution de sa recherche :

A 17 ans, il commence l’enseignement avec des adolescents et il écrit :

« C’est avec ces adolescents que se posa un jour en moi la question ‘Que faut-il rejoindre pour que tout se mette en ordre en eux’ ? Il ne s’agissait pas de gaver l’élève de connaissances, mais de lui procurer les moyens de découvrir par lui-même. Autrement dit, il n’y a de croissance que de l’intérieur ». Lire la suite Quelques propos d’André Rochais et sur l’évolution de sa recherche :

Une soirée-atelier à Paris autour de « L’échec, une occasion d’apprendre »

En Ile-de-France, les formatrices proposent, trois fois par an, des soirées-atelier ouvertes à tous, qui sont l’occasion d’un travail d’écoute intérieure, de questionnement et de partages en groupes. Retour sur notre dernière soirée, autour d’un thème pas facile : celui de l’échec. Lire la suite Une soirée-atelier à Paris autour de « L’échec, une occasion d’apprendre »

Invitation à l’analyse…

Aujourd’hui je sens que du neuf émerge en moi, j’entre dans un équilibre intérieur d’humilité

Je vois l’intérêt pour ma croissance d’analyser cette sensation car j’ai le goût de prendre la mesure de ce que je sens être un point d’ancrage dans ma vie, pour pouvoir m’y référer, le faire mien.

Mon objectif est de me faire présente à cette sensation qui se dit en un double mouvement en moi ce matin, en percevoir sa dimension et y demeurer pour sentir la lumière, l’ouverture dans laquelle elle me fait entrer. Lire la suite Invitation à l’analyse…

Quand la nature nous enseigne sur notre croissance (3/4) : nous avons besoin d’un territoire… et des autres

Pour la troisième fois, je vous propose une balade dans l’exploitation en agriculture biologique de Jean-Luc Thibault, qui cherche à produire des fruits tout en respectant les équilibres de la nature. Ce qu’il met en œuvre nous enseigne sur notre croissance personnelle. Aujourd’hui : nous avons besoin d’un territoire, et aussi de l’apport des autres.

« Une plante pousse si elle n’a pas trop de concurrence », explique Jean-Luc. Lire la suite Quand la nature nous enseigne sur notre croissance (3/4) : nous avons besoin d’un territoire… et des autres

Un cri du cœur !

Voici les mots jaillis du cœur d’une participante, au cours de la rencontre d’un groupe d’accompagnement PRH !

J’en ai été très touchée et lui ai proposé de les diffuser sur notre blog, elle nous les offre :

Ce matin, bouffée de reconnaissance envers PRH,

sensation d’admiration de bonheur,

cri de joie en lien avec ce si long travail qui a accompagné ma vie,

qui me permet de vivre.

 

Je rends grâce que PRH existe, et j’ai suivi avec passion son évolution.

Je voudrais regarder cette sensation de bonheur et de bien-être, de gratitude,

l’explorer, l’exprimer, en voir les contours.

Les différents secteurs de ma vie qui vont mieux grâce à ce travail.

Plus de solidité où j’expérimente dans ma vie concrète que

certaines choses sont devenues « faisables ».

Méthode qui permet de « comprendre », de remettre les choses « à leur bonne place ».

Capacité nouvelle de « faire des gestes » à poser des actes.

Ce qui me paraissait impossible à vivre devient possible,

Oser parler en adulte qui a des mots pour s’exprimer,

Oser sans douter.

Capacité d’apprendre des choses nouvelles.

Capacité nouvelle d’écoute, de parler avec exactitude,

de sentir ce qui peut être dit et entendu.

Capacité nouvelle à m’émerveiller, à être heureuse, à être sereine

à avoir des relations douces, à être en lien.

Capacité nouvelle de créer ma vie.

Chemin qui continue à s’ouvrir : chemin de vie, d’avancée en âge.

Et vous, quelles sont vos avancées : En ces temps de bilan d’année, comment nommeriez-vous vos pas de croissance ? Qu’est-ce qui a bon goût en vous ?

 Je vous souhaite un très bel été dans cet élan sur ce chemin de Vie !

 Anne Flatin, formatrice agréée PRH

 

 

« Il n’y a pas de vie pleine sans être dérangé ! »

Cette phrase entendue à la radio me percute et vient rejoindre ce qui m’a beaucoup frappée en participant récemment au stage « Entrainement à la prise de décision ».

Décider n’est pas forcément confortable. Il y a un tiraillement en moi qu’il me faut regarder : j’ai à chercher le chemin à prendre pour le résoudre. C’est à partir d’un élan nouveau qui surgit de mon être, que je prends en compte, qu’un changement va pouvoir s’opérer. Lire la suite « Il n’y a pas de vie pleine sans être dérangé ! »