Nos habitudes

Cet après- midi là, ma balade m’amène le long des quais du port. Je m’arrête pour regarder ce pêcheur en train de réparer son filet : j’essaye de suivre des yeux la décomposition de ses gestes répétitifs : son habilité me saisit !Pecheur

En découvrant la longueur de l’accroc, la tâche me semble démesurée : pourtant à travers les mouvements réguliers de la navette les mailles se reforment et le filet reprend, assez vite, son allure d’origine. J’ose m’exclamer «  ça avance vite votre travail ! » et l’homme de me répondre « oh vous savez j’ai tellement l’habitude ! » Lire la suite « Nos habitudes »

Le petit singe espiègle

J’ai tout juste huit ans. Je suis en visite avec ma famille dans un joli parc animalier. Les maîtres des lieux sont d’adorables petits singes évoluant librement autour de nous. Il est quatre heures, l’heure de goûter. Je reçois mon biscuit au chocolat, le fameux BN, que je tiens fièrement. Voici qu’un petit singe espiègle, bien effronté, s’approche de moi. D’un geste vif, il s’empare de mon gâteau avant de se poster un peu à l’écart. De mes yeux ébahis, impuissante, je le vois ouvrir en deux mon biscuit, lécher goulûment tout le chocolat à l’intérieur, puis balancer négligemment le biscuit par-dessus la tête, avant de se remettre prestement en quête d’un nouveau trophée !

Lire la suite « Le petit singe espiègle »

Se prendre par la main ou se tirer dessus ? 

S’il est une chose que nous découvrons, en avançant dans notre vie, c’est que les choses ne se font (malheureusement) pas toutes seules. Réussir un projet, atteindre un objectif, cela demande un engagement, un investissement et osons un mot : un effort. Il en est de même pour notre croissance. Nous avons besoin de nous retrousser les manches pour gagner en liberté, assainir nos relations, poser des actes constructeurs de notre personne.

Lire la suite « Se prendre par la main ou se tirer dessus ? « 

Accélérer sa croissance : c’est possible ?

A PRH, habités des propos de notre fondateur André Rochais, on a l’habitude de dire que « Tout comme on ne peut pas tirer sur une plante pour la faire pousser, on ne peut tirer sur les potentialités de notre être pour les faire grandir », mais on peut donner à l’être un environnement qui va favoriser la croissance des potentialités qui l’habitent.

Lire la suite « Accélérer sa croissance : c’est possible ?« 

Une belle dynamique de la vie régionale !    

Nous venons de vivre un temps fort de formation dans un très beau lieu, en pleine nature, au Col de Parménie, en Isère, lieu de passage du Tour de France !

Trois stages ont été animés : Qui suis-je, m’entrainer à prendre des décisions constructives, à l’écoute de ce qui se passe en moi. Des éléments essentiels de la formation PRH : se connaître en profondeur, analyser ses sensations, décider de ce qui est bon pour sa vie.

Trois jours de formation par la relation d’aide, pour avancer de manière soutenue dans son cheminement, ont été animés par trois formatrices agrées à la relation d’ aide (RA).

Lire la suite « Une belle dynamique de la vie régionale !    « 

Transmission….

Parfois me vient cette question : qu’aurais-je transmis à mes enfants et petits- enfants lorsque j’aurai achevé ma route terrestre ? Quels savoirs –faire ? Quelles attitudes ? Quelles valeurs ? C’est un livre ouvert en moi mais je me donne le temps de laisser venir… les intuitions…les souhaits qui pourraient peut-être alimenter les premières pages de ce livre …  ! Lire la suite « Transmission…. »

« La femme qui a révélé Van Gogh »

J’ai reçu récemment un joli et intéressant diaporama dans ma boite mail qui développe comment le peintre Vincent Van Gogh s’est fait connaître au grand public. Selon ce diaporama, Van Gogh devrait sa notoriété posthume à sa belle-sœur, Jo Van Gogh. Dès la 1ère rencontre avec le peintre, elle a relevé sa vitalité et sa force. Dès lors, elle a cherché à mettre en lumière sa peinture, face visible de ses richesses d’être qu’elle avait identifiées et en a fait le projet essentiel de sa vie.

Lire la suite « « La femme qui a révélé Van Gogh » »

De l’amorçage des pompes

pompe à brasLorsque j’étais enfant il y avait chez mes grands-parents une pompe à bras dans la cour. Pour que l’eau jaillisse en abondance, il fallait une dextérité particulière, un certain coup de main, plus précisément un certain coup de bras, que je n’avais pas forcément. J’admirais la manière dont mon grand-père remplissait rapidement son seau. Parfois la pompe ne fonctionnait plus. Il fallait alors la réamorcer avec une eau venue d’ailleurs. Lire la suite « De l’amorçage des pompes »

Croissance ou décroissance ?

C’est un des débats qui agitent de plus en plus la classe politique française, et plus généralement la société : faut-il prôner la croissance, ou la décroissance ? Risquons quelques éléments de réponses, qui dépassent les considérations macroéconomiques, en s’appuyant sur nos observations de ce qui contribue au déploiement des personnes et des relations. Ce que l’on appelle parfois… la croissance humaine.

Lire la suite « Croissance ou décroissance ? »