Ma façon d’être au monde témoigne-t-elle du monde dont je rêve ?

Cette phrase qui introduit un des derniers paragraphes du livre de Thomas d’Ansembourg Du JE au NOUS L’intériorité citoyenne : le meilleur de soi au service de tous, vient m’interpeller vivement au seuil de cette nouvelle année : Est-ce que la manière dont je vis parle de mes valeurs ?

Je cite ce que l’auteur écrit un peu plus loin : « Mes attitudes, mes pensées, mes intentions, ma façon de m’exprimer et d’écouter, témoignent-elles du monde dont je rêve ? Ou plus crûment : est-ce que je fais partie de la solution ou est-ce que j’entretiens le problème ? » Voilà un questionnement qui vient m’inviter à me pencher sur ma propre vie…  Et je poursuis ma lecture : « Cette réflexion sur soi nous invite à sortir de l’inconscience de nos propres incohérences : constater et accepter – toujours avec bienveillance – nos propres incohérences est la seule façon dont nous pourrons en sortir.

Lire la suite « Ma façon d’être au monde témoigne-t-elle du monde dont je rêve ? »

Une citation à méditer

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir cette citation de Pierre Rabhi qui ne vous laissera sans doute pas indifférents. N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires sur ce blog.

Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer jusqu’à la fin de nos vies, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes.

Pierre Rabhi, La part du colibri: L’Espèce humaine face à son devenir. Ed. de l’Aube

« Cette petite espérance qui n’a l’air de rien du tout » Charles Péguy.

Face au rude et douloureux contexte social et environnemental actuel, mon cœur est envahi de tristesse…

Mais, en prenant ma plume, vibrent, vivent, s’activent en moi la joie de vivre, la fraternité, l’espérance quand….

Quand j’entends des reportages animés de la soif d’informer vrai et juste

Quand j’entends un journaliste oser prendre du recul face aux réseaux sociaux

Quand je vois que les seules « armes » proposées sont des rencontres où l’on dialogue et décide de manière constructive

Quand je vois la plume et le papier ou le film qui apportent de justes échos

Quand je vis une vraie rencontre en voyageant, que je reçois des gestes d’attention

Quand je vois la force de l’amour et de la vie de ceux passés par le goulag ou les camps de concentration

Quand je vois que les contes pour enfants font passer autre chose que la victoire du plus fort

Quand je vois des milliers de bénévoles se battre chaque jour pour soulager la misère

Quand j’entends que des milliers de travailleurs apprennent à se parler pour mieux conjuguer leurs efforts

Quand je vois que s’éveille dans les consciences que chacun est concerné par le sort son frère

Quand je vois des milliers d’hommes et de femmes choisir de se mettre debout et d’être en recherche de sens

Quand je vois que des milliers d’êtres humains sentent la nécessité de se rassembler pour se parler et agir

Quand je vois surgir des lieux ou des temps de rassemblement  qui conduisent à agir collectivement pour un bien commun

Quand j’entends que le soin et le respect des personnes sont prioritaires sur le rendement

Quand je vois la recherche dans tous les domaines faire avancer l’humanité dans son essence

Quand j’entends que la beauté des êtres et des choses est célébrée et devient source d’émerveillement

Quand je vois l’artiste oser inventer, créer, interpeller, exprimer, rejoindre l’humain en ses semblables

Quand j’entends l’homme sortir de son silence et de sa solitude pour découvrir la force d’être ensemble

Quand j’entends l’homme choisir de célébrer la vie dans son quotidien, simplement, sobrement

Quand je vois émerger l’élan vers ce qui dépasse nos limites humaines.

Béatrice Sablonnière, formatrice agréée PRH

Et vous ? comment faites-vous face à la réalité grise de l’actualité ? qu’est-ce qui vous donne envie de continuer à espérer autour de vous et en vous ?

Les 7 merveilles du monde sous forme d’acrostiches

S entir le soleil sur ses jambes et l’eau fraîche du ruisseau

E n s’asseyant sur le banc creusé comme un abri

N ouer ses doigts à ceux de l’enfant, de l’ami,

T enir la corde, le bâton, la poussette, la main

I nventer le chant de la fête du lendemain

R essentir la vie par tous les pores de sa peau Lire la suite « Les 7 merveilles du monde sous forme d’acrostiches »

Ce feu au-dedans

Il y a un feu au-dedans de moi : il ne détruit pas, ne consume pas ; il est brûlant !

Il est brûlant de vie, comme le lieu de la matière en fusion, image du creuset de métal, avec sa matière en fusion encore informe- prête à prendre forme, voire à la recevoir; il est un lieu- source, intarissable, où la vie ne se fige pas. Je le sens reçu, comme un don, disponible, inépuisable. Lire la suite « Ce feu au-dedans »