Des vitamines !

J’ai lu tout récemment un bouquin qui m’a emportée dans un tourbillon d’émotion, de curiosité, d’intérêt et de rire aussi ! J’ai eu du mal à le lâcher pour vaquer à mes occupations ordinaires, tellement désireuse de connaître la suite de l’histoire !

Je me suis sentie entraînée dans une aventure rocambolesque qui m’a stimulée, mise en joie et emplie d’énergie. Surprise d’un tel impact sur moi, j’ai cherché ce qui était venu me rejoindre si profondément. Le narrateur parle à la première personne, il interpelle le lecteur : je me suis sentie rejointe par ses valeurs. Et puis la description des personnages est faite sans jugement, je me suis prise d’affection pour eux avec leurs errements, leur quête de sens pour leur vie. Je garde la sensation globale que l’auteur aime profondément la VIE : c’est elle qu’il déniche inlassablement à travers toutes les turpitudes, les drames, les entraves multiples qui émaillent ce roman. Il en résulte un élan, un dynamisme qui est venu stimuler le mien. Lire la suite « Des vitamines ! »

Etes-vous attentifs à vos réflexes d’être ?

Il y a bien des années, j’ai vécu une expérience étonnante que je peux déchiffrer aujourd’hui avec PRH : j’ai vécu un réflexe d’être.

J’étais journaliste dans un mensuel économique, et une nouvelle rédactrice en chef venait d’arriver dans notre magazine. Après quelques semaines d’observation, mes collègues et moi étions tous consternés par sa manière de manager. Nous nous sommes réunis, ensemble, pour discuter de la situation et il nous a paru évident qu’il fallait lui exprimer notre ressenti et instaurer un dialogue. « Je veux bien lui parler en notre nom », me suis-je entendu dire. Juste après avoir prononcé ces mots, je n’ai pas cru avoir pu les prononcer. Moi, si timide, et si soucieuse de bien faire, j’allais affronter ma hiérarchie ! Non, ce n’était pas possible ! A l’intérieur, j’étais liquéfiée, mais je ne me suis pas dédite. Lire la suite « Etes-vous attentifs à vos réflexes d’être ? »

Pour une écologie relationnelle

Cette expression que j’ai vue récemment dans une revue a fait tilt en moi :

Dans nos stages, tout ce qu’il est proposé aux personnes de regarder concernant la vie relationnelle dit ce côté « écologique »

En quoi ?

D’abord, il s’agit de prendre soin de son environnement relationnel que ce soit du côté « matériel « ou du côté « humain ». Lire la suite « Pour une écologie relationnelle »

Les valeurs fondamentales que nous vivons à PRH !

Lorsque nous animons une action de formation PRH pour des personnes qui ne nous connaissent pas ou encore en réponse à des questions, mais aussi sur nos catalogues, nous nous exprimons sur les valeurs que nous nous efforçons de vivre avec vous. Le congrès de PRH International du mois de mai a été pour notre Ecole de Formation l’occasion de nous les re-préciser. Lire la suite « Les valeurs fondamentales que nous vivons à PRH ! »

Portrait d’un homme passionné, épris de « justesse »

bernardArtisan menuisier, ébéniste, chef d’entreprise, Bernard Rebelle a été aussi président d’un syndicat professionnel, membre actif d’une Chambre des Métiers, des engagements vécus « à fond » et dont il témoigne avec force. Lire la suite « Portrait d’un homme passionné, épris de « justesse » »

Vivre 1000 ans ?

Pour Aubrey de Grey, penseur du transhumanisme, l’homme qui vivra 1000 ans est déjà né. Il s’agit peut être de votre bébé de 6 mois ou de votre petite fille de 2 ans… Des milliardaires américains financent la recherche médicale pour accroître la longévité. Et, pourquoi pas « transformer la mort en problème à résoudre ». Lire la suite « Vivre 1000 ans ? »

Ma façon d’être au monde témoigne-t-elle du monde dont je rêve ?

Cette phrase, qui introduit un des derniers paragraphes du livre de Thomas d’Ansembourg  : « Du JE au NOUS L’intériorité citoyenne : le meilleur de soi au service de tous », vient m’interpeller vivement au seuil de cette nouvelle année : Comment est-ce que ce que je suis, et la manière dont je vis, témoignent de mes valeurs ? Lire la suite « Ma façon d’être au monde témoigne-t-elle du monde dont je rêve ? »