Etes-vous attentifs à vos réflexes d’être ?

Il y a bien des années, j’ai vécu une expérience étonnante que je peux déchiffrer aujourd’hui avec PRH : j’ai vécu un réflexe d’être.

J’étais journaliste dans un mensuel économique, et une nouvelle rédactrice en chef venait d’arriver dans notre magazine. Après quelques semaines d’observation, mes collègues et moi étions tous consternés par sa manière de manager. Nous nous sommes réunis, ensemble, pour discuter de la situation et il nous a paru évident qu’il fallait lui exprimer notre ressenti et instaurer un dialogue. « Je veux bien lui parler en notre nom », me suis-je entendu dire. Juste après avoir prononcé ces mots, je n’ai pas cru avoir pu les prononcer. Moi, si timide, et si soucieuse de bien faire, j’allais affronter ma hiérarchie ! Non, ce n’était pas possible ! A l’intérieur, j’étais liquéfiée, mais je ne me suis pas dédite.

Que s’est-il passé ? Quelque chose du fond de mon être a surgi et s’est exprimé, sans laisser le temps ni à mon moi-je de me censurer, ni à ma sensibilité de l’étouffer dans l’œuf. C’est là la spécificité du réflexe d’être : il court-circuite notre système de défense, l’image négative que nous pouvons avoir de nous et jaillit du plus profond de nous pour nous permettre de faire grandir un aspect important de notre être.

Pour moi, l’enjeu était la liberté. Il fallait que je devienne libre de m’exprimer, d’exister sans avoir peur de déplaire. Sur le moment, je n’ai d’ailleurs pas perçu cet enjeu-là. Je cherchais seulement à faire respecter des valeurs importantes qui me semblaient malmenées par notre chef. Ce n’est que plus tard que j’ai compris l’enjeu de liberté de cet acte. Après ma prise de parole, je me suis bien sûr fait prendre en grippe par ma chef, ce qui m’a permis de quitter la rédaction sans regret pour entamer ma formation PRH. Sans ce premier acte de rébellion qui a cassé mon image de « bonne fille/bonne salariée », je ne sais pas si j’aurais eu le courage de partir…

Et vous, avez-vous eu des expériences similaires ? Des moments où vous avez fait, de votre plein gré mais presque malgré vous, des choses qui vous semblaient impensables ? En relisant vos expériences, quelles réalités d’être ont pu émerger grâce à vos réflexes d’être ?

Nous rappeler nos réflexes d’être, c’est aussi une manière de nous remettre en contact avec la puissance de la vie qui est en nous, une force si importante qui nous dépasse, qui nous met en mouvement, qui nous propulse en avant, vers ce qui est bon pour nous.

Marie-Pierre Ledru, formatrice agréée PRH

 

8 commentaires sur « Etes-vous attentifs à vos réflexes d’être ? »

  1. Oui, je reconnais la l’élan, l’inédit, la force de l’acte qui s’impose comme une évidence, et qui signe l’emergence d’une nouvelle réalité d »être. Oser exister. Je me sens très touchée par ton témoignage.
    Merci Marie Pierre

  2. Merci beaucoup Marie-Pierre pour ton témoignage qui parle des réflexes d’être; c’est très éclairant et cela m’invite à lire mon histoire pour y repérer les manifestations de mon être.
    Ce qui me touche beaucoup
    « la puissance de la vie qui est en nous, une force si importante qui nous dépasse, qui nous met en mouvement, qui nous propulse en avant, vers ce qui est bon pour nous. »

  3. Merci, en te lisant, ça me fait prendre conscience d’un réflexe d’être que j’ai eu il y a quelques mois, en paroles également, je me suis aussi fait parler fort, très fort avec des menaces d’un bris de relation qui m’a laissé totalement en paix sans rien ajouté, et qui est arrivé. Je suis encore dans la gratitude aujourd’hui…pour ce qui s’est passé et comment s’est arrivé. Ce qui est important ce matin, c’est la prise de conscience que j’en fais. Pourtant je me revois et je reconnais les paroles que j’ai dites et à ce moment je reconnaissais déjà que ça me venait d’ailleurs, c’était plus grand que moi, c’est venu d’une force, je l’ai senti au moment même..Depuis, j’ai accès à ma vie avec tous ses possibles que je n’avais pas encore atteint…..ces jours-ci je vais me laisser ressentir cette force, l’analyser…Merci

  4. Oui, Marie-Pierre, j’ai connu un réflexe d’être, vieux de 50 ans, et dont je me souviens comme au premier jour. J’étais chez moi, en train de repasser (activité qui pour moi est propice à la méditation). Pendant que le fer passait sur le vêtement froissé, je me suis sentie soulevée par un mouvement inattendu de mon corps, qui s’accompagnait d’une illumination : l’adoption d’un enfant (alors que nous en avions déjà trois) m’a paru comme une évidence. Ma vie, tout-à-coup, trouvait un sens. Très vite, j’ai repéré le premier obstacle à franchir : celui d’en parler à mon mari, au risque de me faire prendre pour une folle. Mais ce mouvement de l’être me permettait de passer outre mon manque de confiance en moi.

    Avec le recul, je vois dans cet élan de l’être mon goût de l’ouverture sur le large et l’inconnu (en l’occurance, ouverture sur (et à) l’enfant d’ailleurs et en souffrance). L’être alors a une puissance de persuasion, qui fait minimiser tout ce qui risque de l’empêcher de se déployer.

    Merci, Marie-Pierre, de me donner l’occasion de ce témoignage.

  5. Je reconnais là une expérience vécue au moins deux fois. Cette parole, cet acte qui sort de moi comme malgré moi, à mon insu. Quelque chose de puissant, de très puissant qui m’a soulevée, emportée, propulsée vers où je n’aurais même pas envisagé aller. Les deux fois, je ne me suis pas reconnue ! Pourtant, c’était bien moi. Ces moments essentiels, j’en ressens encore la force de vie des années plus tard et j’y prends appui quand je traverse le brouillard. La Vie, alors, me remet en marche en me donnant l’énergie dont j’ai besoin.

  6. Merci pour ce témoignage. J’apprécie ce partage et votre invitation à en faire d’autres.
    En le lisant, m’est venu en mémoire une parole que j’ai entendu se dire en moi, alors que j’étais en train de vivre un temps d’être lors d’un stage intensif de PRH, et dont le contenu m’a surpris. Cette parole était : « Je suis amour. » Est-ce un réflexe d’être ? Ou bien une reconnaissance de mon intelligence d’une réalité de mon Être ? En tout cas l’étonnement que j’ai eu en entendant ces paroles me fait dire que c’est mon Être qui en est à la source, soit parce qu’il m’a parlé directement, soit parce qu’il s’est imposé à mon intelligence avec une telle force que mon intelligence était forcée de reconnaître cette réalité par ces paroles, comme une évidence.
    Je veux bien votre avis sur cette expérience pour savoir comment la nommer si ce n’est pas un réflexe d’Être.
    Merci par avance pour votre retour.
    Bien cordialement,
    François

    1. Bonjour François,
      Pas de doute, cette parole intérieure venait bien de votre être ! Cependant, il me semble que c’était plutôt un événement d’être qu’un réflexe d’être. quelle est la différence ? un réflexe d’être se manifeste dans l’action. Il nous met en mouvement dans une situation précise. Un événement d’être survient « gratuitement », il est porteur d’un sens profond pour notre vie et nous donne une direction, un sens. Il nous révèle à nous-même d’une manière essentielle et continue à nous guider, à nous éclairer dans la durée.
      Si vous en avez le goût, vous pouvez utiliser le mini-outil : Les événements de mon être pour saisir toute la saveur et la profondeur de ce .que vous avez reçu
      bonne exploration François !

  7. Bonjour,
    Merci pour votre témoignage. Je pense avoir eu ce réflexe d’être il y a 19 ans en protégeant une collègue malmenée au travail. Cela m’a valu 6 mois de harcèlement moral et un licenciement à la clé. Mais je n’ai jamais regretté ma décision spontanée. Cela m’a permis de rebondir professionnellement.
    Aujourd’hui, je traverse une nouvelle épreuve au travail et votre témoignage me revitalise pour la suite de mon parcours professionnel.
    Bien cordialement.
    Tiphaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s