Une citation à méditer

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir cette citation de Pierre Rabhi qui ne vous laissera sans doute pas indifférents. N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires sur ce blog.

Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer jusqu’à la fin de nos vies, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes.

Pierre Rabhi, La part du colibri: L’Espèce humaine face à son devenir. Ed. de l’Aube

6 commentaires sur « Une citation à méditer »

  1. Merci Pierre Rabhi pour cette citation….
    Mais il n’est pas toujours facile d’aimer ceux qui vous ont méprisé.e, sinon agressé.e !
    S’il est encore assez aisé d’admirer la vie sous toutes ses formes, entre autres les arbres qui savent communiquer entre eux en sous-sol grâce aux racines et mycélium, mais quand on a besoin de bois pour le chauffage ou les meubles, il est plus difficile d’en prendre soin. De même aimer les oiseaux ne pose en général pas de gros problème (sauf parfois les mouettes et leurs cris !) mais en prendre soin lorsqu’on est perturbé par les mouchettes qui prolifèrent dans sa cuisine et sont les futures nourritures des mésanges admirées c’est plus difficile !
    Heureusement on ne peut être parfait et avoir un idéal vers lequel on tend est déjà une étape vivifiante. MM

  2. Une phrase…une phrase pour toucher ce mouvement intérieur fait d’une présence à soi, aux autres, à l’environnement, au monde en somme. Me mettre en lien à moi-même, m’amène à plus grand que moi : disponibilité, ouverture, pas de côté, douceur, ralentissement qui, dans une double articulation, épaissit ma vie tout en la rendant plus souple, plus flexible ! La part (en)chantée du colibri…

  3. Je répond à cette citation de Pierre Rabhi en pensant à des mots qui ont surgi en moi en temps différents ; d’abord :servir, puis aider et partager et plus récemment : foi, confiance et courage. Dans ces mots, il y a aujourd’hui mon credo, une attitude fondamentale que je découvre vers l’autre mais aussi des capacités plus ou moins denses d’humanité. Ces mots sont comme un étendard intérieur pour accueillir la vie qui vient de jour en jour et collaborer avec elle à une réalisation personnelle en contexte, pour moi, de fraternité. Merci, c’est avec de la gratitude que je ressens tout ceci.

  4. Cette citation réveille en moi une blessure enfouie. Je porte dans mon corps une épaisse croûte de protection qui empêche l’amour de rayonner de façon fluide. Parce que petite, mon besoin d’affection et de tendresse n’a pas été accueilli par mes parents. Tout l’amour que je portais en moi n’a pas pu sortir de moi, je l’ai contenu. J’ai coupé les vannes de mon affection, parce que j’ai perçu qu’on attendait de moi que je le fasse. Aujourd’hui, je suis une assoiffée d’affection. Et je tente, peu à peu, de rouvrir les vannes de la tendresse qui m’habite, pour oser l’exprimer.
    Merci, Pierre Rabhi de rallumer ma force vitale, mon besoin vital ! Merci PRH de nous apprendre à panser et bercer nos blessures avec amour !

  5. Bonjour
    Difficile de commenter cette citation de P Rabhi. Tout est dit, très bien dit dans ce concentré .P Rabhi exprime bien mes convictions et aspirations que j’essaie de vivre le mieux possible !

  6. Je me sens rejoint par cette citation de Pierre Rabhi : l’amour de la vie et l’émerveillement sont des réalités de mon être que sa lecture stimule et dont découle tout naturellement le soin que j’en prends, notamment quand j’accompagne une personne en relation d’aide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s