S’affranchir de ses peurs

Patrick BarrauS’abandonner à la sensation de peur, afin qu’elle recule, telle est l’une des propositions assez étonnantes de Patrick Barrau, coach atypique, qui a choisi de sétablir au Maroc et de publier un livre d’entretiens avec un Lama tibétain. La Lettre PRH l’a rencontré en juin 2007.

• Vous avez pratiqué le parachutisme, est-ce une façon d’affronter ses peurs ?

De repousser ses limites plutôt. Mais c’est vrai qu’on peut s’affranchir de ses peurs par l’expérience. Aux personnes qui souffrent de vertige, je conseille de s’exercer à cette situation en se plaçant au bord du vide, en toute sécurité bien sûr, et lorsque le vertige les saisit, de se laisser envahir, en s’abandonnant à cette sensation. Confiance-en-soi vertigeEn répétant l’exercice, le vertige disparaît progressivement. Pour dépasser ses peurs, il faut les apprivoiser prendre conscience de leur source, mais aussi les accueillir comme faisant partie de notre être, ni bonnes ni mauvaises. On se coupe trop de ses sensations, on cherche à prendre du recul, à intellectualiser, et c’est ainsi que nos émotions prennent le contrôle.

• Mais la peur n’est pas uniquement un phénomène physique ?

C’est toujours un film qu’on se raconte, un scénario psychique qui nous enferme dans une vision à sens unique du réel. Ce schéma d’interprétation déformé valide les croyances erronées que la personne a pu se forger sur elle-même et sur les autres. Malheureusement la peur n’évite pas le danger, elle augmente même les risques parce qu’elle coupe des bonnes décisions à prendre et limite l’expression des talents.

• Depuis quelques années, la peur semble aussi dominer les comportements collectifs. La sécurité est devenue l’une des préoccupations principales des Français et des hommes politiques …

Le phénomène ne me semble pas si nouveau. Sur l’ensemble de la planète, tous les registres qui fondent et régissent l’humanité reposent sur la peur et la culpabilité.. Même la religion a brandi le spectre de l’enfer. Peur de ne pas correspondre à ce que nos parents attendent de nous, puis compétition scolaire et peur de ne pas arriver dans le peloton de tête, exigence de performance dans le travail, etc. Évidemment, pour mieux dominer, certains dirigeants politiques ou d’entreprises exploitent aussi ces deux ressorts. La population française est vieillissante, or les personnes âgées ont particulièrement besoin personne âgée devant un écrande sécurité. Acquérir de la liberté par rapport à ses peurs et à toutes les tentatives de culpabilisation dont on fait l’objet est une forme de maturité, de sagesse. La peur est donnée par la perspective de perdre quelque chose. Mais la vie est une succession de petites morts, nous sommes sans arrêt en train de perdre quelque chose. Quand vous l’avez accepté, que vous êtes bien avec l’évidence de votre propre mort, vous n’avez plus peur, tout vous est ouvert.

• Le monde évolue particulièrement vite. Est-ce que cela n’amplifie pas le phénomène ?

Sans doute. En entreprise, l’accélération des changements est subie plus qu’on ne la Etre serein et efficace au travailmaîtrise. Quel que soit son niveau de responsabilité, le personnel doit constamment apprendre et se remettre en cause. La perte des repères est très perturbante. Nous passons d’un monde analytique, binaire (enfer-paradis, bon-mauvais, etc.) à un monde systémique plus complexe : la partie est dans le tout et le tout est dans la partie, chaque partie du système étant interdépendante de l’autre. L’extraordinaire développement de l’information et de la communication virtuelle ajoute pour certains à la confusion. Il pourrait favoriser l’évolution de l’être humain, en donnant envie de casser les frontières et de faire le voyage vers la complexité de l’autre. A condition de lâcher le désir de tout maîtriser. Pour ne pas se sentir «noyé», il faut consentir à porter son regard sur l’essentiel pour nous au sein de cette complexité et abandonner le reste. Être à l’aise avec cette non-maîtrise.

• Puisque la peur ne «donne pas des ailes», quels sont les autres leviers possibles pour la vaincre ?
Le changement est basé sur une confiance en soi fondamentale (« je vais pouvoir trouver des solutions ») qui ouvre sur la confiance envers les autres. un saut dans la confianceLa peur est utile quand elle surgit, elle donne à prendre conscience de ce qui nous limite, ce qu’il reste à travailler et à mettre de côté pour accueillir l’imprévu de la façon la plus sereine possible. Il est nécessaire de se détacher des jugements, qu’ils proviennent de soi-même ou des autres. La volonté d’être utile, très forte chez l’être humain, peut aussi aider à transcender ses peurs.

Pour aller plus loin avec PRH

 Développer son intelligence émotionnelle (3 jours) propose des outils pratiques pour apprendre à mieux gérer vos réactions émotionnelles fortes ou récurrentes. Qui suis-je ? (5 jours) et Grandir en confiance en moi (3 jours) vous aident à développer l’estime de vous-même, ce qui vous permet de mieux gérer vos peurs.

Une réflexion sur “ S’affranchir de ses peurs ”

  1. OSER dire et oser faire en accord avec ce que l’on ressent au plus profond de soi comment quelque chose de bon et de beau est un travail de longue haleine qui me permet de surmonter mes craintes, mes peurs. Toutes les petites remarques « assassinent  » que je me faisais avant de passer à l’action et qui me plombaient se sont amenuisées au fur et à mesure des actes posés. Je découvre jour après jour le bonheur d’oser poser des actes simples pour mon bonheur et celui des autres. Ainsi, dire à une amie qui vie une situation difficile « adolescente handicapée profonde et mari en burn out » mon émerveillement devant sa force d’énergies positives pour vivre son quotidien avec tout le réel qu’il lui apporte. Sa capacité de poser un regard de joie sur un sourire, un plat savoureux … Simple, lumineux et plein d’espérance. Merci. Chantal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s