Eloge de la gratitude

Dire merci… Savoir exprimer sa reconnaissance… Et si cet acte tout simple avait une grande valeur pour notre vie ?

Bien sûr, spontanément, nous pensons aux mercis que nous exprimons pour un cadeau, un service… Cela ne coûte pas grand-chose de le dire, mais pour celui qui le reçoit, c’est important. C’est toute la différence entre prendre et recevoir. Si je prends sans gratitude, je m’approprie, comme si c’était un dû, et l’autre peut se sentir utilisé et peiné. Si je reçois et remercie, le geste de l’autre est reconnu, et ça change beaucoup. N’avons-nous pas tous en mémoire des « mercis » reçus qui nous ont particulièrement marqués, comme des marques de reconnaissance ? Et peut-être aussi des frustrations qui demeurent pour des « mercis » attendus qui ne sont jamais venus ? La gratitude honore l’autre, elle est marque de respect et de reconnaissance. Merci est un petit mot tout simple, qui fluidifie les relations et favorise la vie en société.

Mais il est d’autres mercis que l’on peut exprimer. Peut-être vous est-il arrivé de ressentir de la gratitude pour une œuvre qui vous touche, et sentir monter en vous un merci pour l’artiste qui l’a créée ? Peut-être vous est-il arrivé d’être émerveillé par un paysage splendide et de ressentir une grande gratitude pour la beauté de la nature, sans forcément savoir à qui est destinée cette reconnaissance ? C’est alors un mouvement naturel de votre être, qui vous élargit et vous emplit d’énergie. Savoir reconnaître les cadeaux de la vie, des plus petits aux plus grands, nous procure un bien-être profond : la vie n’en a que plus de valeur, et nous recevons tant, quand nous ouvrons les yeux ! C’est comme si nous nous reliions par le cœur à quelque chose de plus grand que nous. Parfois, cette attitude peut nous ouvrir à une dimension de transcendance. Elle nous fait sentir que nous ne sommes pas isolés dans l’univers, mais en lien avec l’humanité depuis le fonds des âges, et la nature, si vivante aussi. Sans cette gratitude, nous risquerions, là encore, de prendre, au lieu de recevoir : quelle différence entre une attitude de prédation et une attitude d’accueil respectueux ! La manière dont nos sociétés de consommation exploitent la terre et ses ressources est bien éloignée de l’attitude des indiens d’Amérique qui, dit-on, remerciaient un arbre avant de l’abattre pour le cadeau du bois qu’il leur faisait. En vivant une telle reconnaissance, nous risquerions moins d’utiliser la planète sans la respecter, alors que la course folle au « toujours plus » d’avoir et de consommation montre ses limites aujourd’hui. Que de choses et d’êtres vivants les hommes ont-ils détruits faute de gratitude et respect !

Sur un autre plan, nous arrive-t-il de vivre de la gratitude pour les dons et qualités qui sont les nôtres ? Quand nous devenons un peu familiers du système explicatif PRH, nous réalisons que nous ne choisissons pas nos dons personnels. Nous les accueillons, nous pouvons favoriser leur croissance, mais nous ne les donnons pas à nous-même. Si je suis peu doué pour les travaux manuels ou l’expression graphique, mieux vaut ne pas chercher à devenir artisan ou professeur de dessin ! Parfois, il faut faire le deuil de ses ambitions. Mais si nous acceptons nos talents, nous devenons très heureux d’être nous-même, tout simplement. Et nous pouvons éprouver beaucoup de gratitude d’avoir tel don, telle compétence, et d’en voir les fruits dans nos vies. C’est très éloigné de l’orgueil, où l’on cherche éperdument de la reconnaissance d’autrui pour combler un vide. C’est le constat que nous recevons les richesses de notre être, sans décision ou vouloir du moi-je, comme un cadeau qui nous est fait. Cela nous rend à la fois humble et heureux de vivre notre vie. Cela nous donne envie de partager avec d’autres le cadeau de notre existence.

La gratitude est une potentialité de notre être, que nous pouvons découvrir et développer progressivement. Avec elle, la vie devient plus savoureuse, nous la recevons belle et généreuse, malgré les difficultés qui la traversent. Elle est comme la pincée de sel qui transforme la fadeur d’un plat en un met agréable, la pointe de sucre qui amplifie les saveurs d’un dessert. Apprécions les cadeaux que nous recevons sous de multiples formes dans l’existence, avec gratitude : notre vie n’en sera que meilleure !

Régis Halgand, formateur agréé PRH

6 commentaires sur « Eloge de la gratitude »

  1. Merci Régis de nous amener ce si beau thème ! Ce texte vient me trouver à l’issu de l’écriture de mes pages du matin, qui sont une façon d’accueillir ma météo intérieure ainsi que mes priorités de vie, qui sont des graines de folies à planter au cours de ma journée.
    Je me réjouis de cette folie douce qui m’habite. Je remercie cette folie de me rejoindre chaque matin, et moi de prendre le temps de l’accueillir. L’écrire produit en moi un courant d’énergie calme qui coule à l’intérieur de moi, et qui vient nourrir ce qu’il y a de plus précieux. Comme une petite rivière qui vient illuminer mon intérieur et qui me fait pousser comme une plante, m’épanouir comme une fleur. Mon être se nourrit des fruits de mon jardin.
    Tout cela m’aide à vivre le quotidien, parfois fade, triste, difficile, cruel. Cette énergie m’apaise, me redonne espoir. Elle me connecte aux possibles, à la foi en la créativité de chacun, au meilleur de chaque homme et femme.
    Cultivons la gratitude en nous et autour de nous !

  2. TOUT SIMPLEMENT MERCI 😉💥✨️
    Gratitude en moi à vous toutes et tous de PRH France pour vos partages sur le Blog, pour votre engagement ❤️ profondément Humain.

  3. Je ne me rappelle pas avoir entendu un « merci » dans la bouche de ma nièce dont je suis très proche. Le mot « merci » comme le mot « pardon » peut-être parfois difficile à dire. Heureusement, si les mots ne sortent pas, les gestes, les attitudes sont un langage eux aussi.
    Pour ses 19 ans bientôt, je lui enverrai ce lien avec l’audace qu’il faut parfois pour parler à ceux qu’on aime.
    Merci Régis de ton éloge de la gratitude,
    et bon anniversaire Loïza

  4. Merci Régis, pour cet éloge qui arrive à un bon moment pour moi.
    Il est en moi un ‘don’, (je l’écris volontairement entre guillemets) que j’ai bien souvent du mal à recevoir avec gratitude. Un don qui me dérange, que je ne comprends pas, dont je ne connais pas le mode d’emploi; ou si mal et si rarement! Quand je regarde comment je l’ai employé, sans le savoir, dans ma vie, comment il a tout de même souvent été fructueux, cela commence à m’aider. Là, je l’accueille avec gratitude et émerveillement.
    Il me reste du chemin à parcourir pour l’accueillir avec la même attitude quand j’ai la sensation que vraiment, ce don est trop encombrant…
    Ton éloge m’y encourage. Merci!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s