Ce qui rend heureux

Partant me balader,

j’entends quatre enfants « blondinets » qui jouent dans une belle cour, assis sur un tronc d’arbre.

Ils m’interpellent :

    – Madame, voulez-vous acheter ? 

Je m’approche. Leurs rires cristallins m’attirent.

Un dialogue s’engage :

     –  Que vendez-vous ? 

     – De petits objets, de beaux cailloux, des avions en papier que D. a fabriqués (des grands et des petits !), un collier de ficelle bleue et quelques petites fleurs jaunes cueillies dans l’herbe.

Ils sont tous fiers de me montrer leurs trésors !

     – Vous voulez faire quoi avec l’argent recueilli ?

     – C’est pour acheter des cartes « P. »!

L’une des enfants m’annonce :

     – Mon frère, il a toute la collection, il en a 4 grandes piles (presque aussi hautes qu’elle !)

     – J’aimerais bien vous faire plaisir, leur dis-je : vous avez des idées, vous êtes créatifs, mais ce qui me gène un peu, c’est que ce soit pour acheter ces cartes. Croyez-vous que vous serez plus heureux quand vous les aurez ?

     – NON ! unanime ! D’ailleurs mon frère, il les regarde jamais maintenant qu’il les a toutes !

     – Avez-vous une idée de ce qui vous rend heureux ?

     – VIVRE ! me dit la sœur, dans un grand éclat de rire, en se lançant en l’air dans un saut, en extension de tout son corps.

     – Auriez-vous une autre idée pour utiliser votre argent ?

     – Oui, on pourrait s’en servir pour acheter de petits cadeaux pour notre famille, à Noël 

     – Ou pour acheter à manger ! dit une autre.

Je décide d’acheter !

L’enfant qui veut «  vivre pour être heureuse » fouille au fond de son petit seau et me sort une fine rondelle de bois, sur laquelle est symbolisé un visage riant. Elle me la tend :

     – C’est notre « fille au pair » qui nous l’a donnée :   quand on est en colère, elle nous la montre pour qu’on retrouve le sourire !  C’est pour vous, c’est un porte bonheur !!!

Ces enfants sont passés spontanément d’une envie de consommer, de posséder, à un élan pour faire plaisir à d’autres !

Je n’oublierai pas cette leçon d’innocence : CE QUI REND HEUREUX, C’EST VIVRE !

Françoise Parmentier, formatrice agréée PRH

..

Pour aller plus loin quelques stages possibles :

 Qui suis-je ? ; La vie en moi et ses entraves ; Le sens de ma vie 

AVEZ-VOUS DEJA JOUE AINSI EN FAMILLE OU AVEC DES AMIS ?

Lorsque la famille est rassemblée autour de la table, chacun commence une phrase, le voisin la continue et on invente une histoire ! Chacun doit répéter ce qui a été dit depuis le début, avant d’ajouter son bout de phrase. Si l’histoire est longue, c’est un bel exercice de mémoire, mais aussi d’observation de comment chacun s’y prend. Lire la suite « AVEZ-VOUS DEJA JOUE AINSI EN FAMILLE OU AVEC DES AMIS ? »

Bertrand Vergely : « Choisir de porter le regard sur ce qui est vivant »

Philosophe, auteur de nombreux ouvrages, Bertrand Vergely a orienté sa recherche autour des thèmes existentiels de la souffrance et la mort mais aussi de la joie et l’émerveillement. Il a accepté de partager ses convictions profondes pour le blog de PRH. Lire la suite « Bertrand Vergely : « Choisir de porter le regard sur ce qui est vivant » »

Latifa Ibn Ziaten, fondatrice de l’association Imad pour la jeunesse et la paix

Le 11 mars 2012, Imad Ibn Ziaten, un militaire de 30 ans, est assassiné par Mohammed Merah. La mère d’Imad, Latifa, a choisi de donner du sens à la mort de son fils en créant une association pour promouvoir la paix et le dialogue auprès des jeunes en difficulté. A travers ses interventions dans les établissements scolaires et pénitentiaires, dans l’accompagnement qu’elle propose aux jeunes et à leurs familles, elle poursuit un même objectif : « Qu’il n’y ait plus jamais de Mohammed Merah ». A l’occasion de la sortie d’un film* qui lui est consacré, elle nous parle de son combat. Lire la suite « Latifa Ibn Ziaten, fondatrice de l’association Imad pour la jeunesse et la paix »

Mon sang ne fit qu’un tour !

Au cours d’un dîner amical, une femme pétillante se tourne vers moi avec une curiosité sincère et m’interroge sur ce que je fais dans la vie. Je lui explique en quelques mots que je suis formatrice PRH, et lui décris succinctement l’objet de cette école de formation humaine. Lire la suite « Mon sang ne fit qu’un tour ! »

Rencontre avec Bénédicte Oriou auteur du livre : « Rassure mes copains » (1)

Les épreuves de la vie nous font parfois toucher à des réalités plus grandes que nous. C’est d’une certaine manière un des messages que Bénédicte Oriou porte dans son livre « Rassure mes copains ». Pouvez nous parlez de ce livre ?

« Rassure mes copains » raconte l’histoire de notre famille, notre histoire avec Brice depuis la déclaration de sa maladie qui l’a conduit à sa mort jusqu’à maintenant. Il témoigne que le bonheur n’est pas une vie sans épreuve mais une vie dans laquelle on choisit d’aimer, même lorsque l’irrémédiable surgit dans l’ordinaire de notre vie. Lire la suite « Rencontre avec Bénédicte Oriou auteur du livre : « Rassure mes copains » (1) »