Au Maroc : le bonheur de la rencontre

Le Maroc : une terre que je découvre en allant y donner de la relation d’aide pendant que deux de mes collègues animent des stages. Nous sommes ainsi trois formatrices qui nous y rendons régulièrement deux fois par an, en espérant qu’un jour il y aura des formateurs marocains.

C’est de cette manière que, depuis l’origine, l’école PRH a essaimé à travers le monde. Nous sommes aidées pour cela par l’Association André Rochais du nom du fondateur de PRH et par les participants qui prennent en charge une partie de nos frais de déplacements.

Ce que je vis dans cette découverte : un grand bonheur qui me vitalise durablement.

De quoi est-il fait ce bonheur ?

DSCN0297J’aime la chaleur, la lumière, la sécheresse et, par contraste, la profusion de fleurs quand il y a de l’eau. La vie ne demande qu’à jaillir pour peu que les conditions soient bonnes.

Cela contribue à mon bonheur, mais lui, il est ailleurs.

 

Il est dans la rencontre. La rencontre de personnes si différentes de par leur culture, leur éducation, leur religion me permet de sentir combien nous sommes semblables : tous nous cherchons à devenir plus nous-mêmes dans ce que nous sommes en profondeur, nous épanouir, bref être heureux.

Cette recherche nous la partageons avec tout être humain.

Et grâce à mon travail c’est le cœur de ces femmes (je rencontre moi-même uniquement des femmes) que j’ai la chance d’entendre. Je me sens de la même pâte humaine.

Alors, entendant leur cœur, je suis avide de sentir ce qui le fait battre. A travers elles je sens une terre, des racines, un sens du symbole, la beauté d’une langue que je ne comprends pas mais dont elles me dévoilent par des périphrases toute la richesse, les nuances, la poésie.

Je nous sens accueillies avec un cœur grand ouvert. Elles ont le souci de nous partager le beau et le bon de leur pays. C’est aussi la fête et le chant, les costumes : une image nouvelle de la femme libre dans son corps quand elle exprime la joie.

DSCN0332C’est le bonheur tout simple de la rencontre en profondeur, d’être une femme parmi d’autres, de pouvoir m’émerveiller et agrandir mon cœur un peu plus à la dimension du monde.

Cela m’invite, dans ma vie quotidienne, à ouvrir mon cœur à l’autre quel qu’il soit parce que c’est un frère, une sœur en humanité et que la rencontre nous grandit.

Jeanne-Marie GRILLET, formatrice agréée PRH

A lire également sur les thèmes de la rencontre et de PRH international :

« L’être humain s’accomplit dans les rencontres »

Des étincelles d’humanité

Comment PRH se développe à l’étranger

 

 

2 réflexions sur “ Au Maroc : le bonheur de la rencontre ”

  1. Je suis aussi allée au Maroc, comme beaucoup d’entre nous, les Français, j’entends.
    L’hiver dernier donc, nous sommes partis au Maroc en famille (ou plutôt en tribu); nous étions 13 : mon mari et moi, nos 3 enfants et leurs conjoints, et nos 5 petits enfants. Nous avons résidé 2 semaines en novembre dans le sud du Maroc, à Mirleft, petit bourg calme et tranquille. Je confirme que les rencontres sont riches, que mes enfants et petits enfants ont apprécié ces moments. Pour les petits, c’est tellement différent de ce qu’ils vivent en région parisienne au quotidien. C’est bien que PRH essaime à l’étranger.
    Gran’ma Colette

  2. Merci pour ce témoignage qui apporte un « parfum d’espérance » dans l’actualité si rude et déroutante: puisse tout homme entendre combien « nous sommes semblables en humanité » tout en étant différents de culture, de religion, de langue, etc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s