AH SI VOUS SAVIEZ…                

La joie qui pétille en moi, qui se diffuse dans tout mon corps quand j’embrasse mon arbre préféré. A ses pieds, je suis minuscule.  Ce cèdre du Liban, bicentenaire, qui se dresse majestueux au creux de cette étendue arborée est entouré de ses deux frères, dressés fièrement jusqu’au ciel. La foudre l’a écorné, il a été blessé, il est d’autant plus beau. C’est lui qui m’a choisie. J’ai gouté à ce temps précieux où, reliée au vivant autour de moi, je me suis sentie choisie par un autre arbre, lors de la session « Corps et ouverture à mon monde intérieur ». Depuis, je pose un regard différent sur ce qui m’entoure, connectée à ce qui m’est offert de voir, sentir, goûter, respirer..
Quand je suis à ses pieds et que je l’entoure de mes bras, je me sens faire corps avec lui, j’entends battre le cœur du monde quand mon oreille se colle à lui, j’écoute le chant de la vie.

Oui le cœur du monde bat là aussi lorsque je suis posée à l’intime de moi. Je me sens faire partie de l’univers, à ma place, en communion avec le vivant qui m’entoure. J’accueille le chant des oiseaux, le vent dans les branchages, le bruit de l’autoroute pas très loin et le coq qui s’en donne à cœur joie. Il n’est pas rare qu’un bruit particulier se fasse entendre, qu’un mouvement de l’air circule. Quand j’ai la chance de voir un écureuil courir dans cet arbre mon cœur est aussi en joie ! J’ai la sensation que chacun trouve sa place, en toute liberté, que chaque élément de ce vivant ne fait qu’un pour se dire dans ce qui est présent, à sa façon, tout naturellement. Cela m’émerveille de sentir combien il y a de l’harmonie dans ce vivant avec tous ces membres bien différents et uniques. Cette vie qui se manifeste est un cadeau que je reçois.

Et vous, avez-vous l’opportunité de vivre des moments de joie simple au contact du vivant ? Serait-ce un paysage, la nature, un espace, un monument, la mer, le ciel, les montagnes, le feu, l’air…. ? Si vous le souhaitez, vous pouvez exprimer ce qui vous met en joie ou proposer une photo à contempler dans les commentaires. Je vous souhaite de belles vacances au contact du vivant !

Chantal VERZAUX, Formatrice agréée PRH

3 commentaires sur « AH SI VOUS SAVIEZ…                 »

  1. Tout d’abord, je voudrais dire ma joie de l’attente,puis de la lecture chaque samedi de très bonne heure,de l’article ou la photo préparés par les formateurs PRH!
    Merci,Chantal,pour votre bel article!

  2. Comme Roseline, j’apprécie de lire l’article hebdomadaire proposé par PRH sur ce blog : il me permet de me reconnecter à l’essentiel du vivant en moi : merci.
    Et aujourd’hui je me suis retrouvé, dans les mots de Chantal, quand, lors de ma première session « Corps et ouverture à mon monde intérieur » (qui s’appelait à l’époque « Approche de soi par le corps »), je fais fasse à un chêne majestueux et que je me suis ouvert aux vibrations que je pouvais ressentir à son contact et à la puissance de vie qui le traversait et qui m’avait alors impressionné.
    Enfin, si je cherche à répondre à l’invitation de Chantal, le moment de joie qui me vient à la mémoire est celui d’être en train d’accompagner un client en relation d’aide alors qu’il évoquait son bonheur à faire vivre de l’émerveillement au public qui assiste aux spectacles qu’il organise et à fédérer autour de tels projets de spectacle. Ressentir toute cette vie en l’autre est un réel bonheur pour moi. Cela me met moi-même dans l’émerveillement et la joie qui l’accompagne.
    Merci Chantal de me donner l’occasion de partager cette joie de me laisser toucher par la Vie.
    François

  3. C’est la marche que j’effectue ces temps-ci de bonne heure le matin,avant l’arrivée de la chaleur qui me procure une intense joie simple.De mon domicile jusqu’à la baie de l’Aiguillon ce sont 2km parcourus seule,dans le silence,accompagnée par le chant des oiseaux,le cri des mouettes.Arrivée à la pointe St Clément, c’est la découverte chaque jour renouvelée de la mer aux couleurs changeantes en fonction des marées, ce sont les reflets métalliques que la lumière dépose sur les flaques et les ridules parmi les vases,c’est la beauté sauvage de cette baie dont je ne me lasse pas et qui m’inonde

    de paix et de bonheur.Je rentre chez moi fortifiée pour la journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s