Ce feu au-dedans

Il y a un feu au-dedans de moi : il ne détruit pas, ne consume pas ; il est brûlant !

Il est brûlant de vie, comme le lieu de la matière en fusion, image du creuset de métal, avec sa matière en fusion encore informe- prête à prendre forme, voire à la recevoir; il est un lieu- source, intarissable, où la vie ne se fige pas. Je le sens reçu, comme un don, disponible, inépuisable.

Ce feu au dedans

Il me conduit vers l’étonnement :

Je m’étonne d’être vivante !

Je m’étonne d’être une personne !

Je m’étonne de mon unicité

Je m’étonne comme la vie en moi retrouve toujours à nouveau un chemin, malgré les coups reçus de la vie dans telle situation, dans telle relation : tantôt des coups durs, tantôt des coups d’arrêts ; ce feu est là, demeure, resurgit quand bien même ma sensibilité blessée l’a recouvert un temps.

Je m’étonne encore de toutes ces personnes rencontrées, certaines très démunies, très blessées- et pourtant, allant de l’avant !

Il est aussi brûlant d’amour ; en début d’année, suite aux événements tragiques dans notre monde m’était venu cet élan : « Hâtons-nous lentement ! »

Hâtons-nous à plonger loin nos racines, à nous enraciner pour nous déployer : pas juste pour notre épanouissement personnel, bien que honorable et souvent incontournable, mais pour que nous devenions des relais vivants de l’Amour !

Hâtons-nous, car la nécessité est urgente ! Urgent que se lèvent des hommes et des femmes – non comme soldat ou guerrier- mais comme des antennes-relais pour diffuser l’Amour inspirateur du don de la Vie ! « Nous dormons sur des trésors d’amour vrai »  disait André Rochais.

Pouvons-nous encore nous permettre de dormir ?…

Lentement, pour agir avec prudence et discernement !

Ce « brûlant » fait de nous des « plus que vives » comme  l’écrit Christian BOBIN

Je crois que nous sommes des « plus que vives », «plus que vifs » ! Du moins, avons-nous la possibilité de le devenir davantage!

Et que danse la flamme de notre vie !

Valérie BITZ, formatrice agrée PRH

Dans la palette des formations, PRH offre entre autres la pédagogie par l’expression graphique, créative, dont voici quelques RDV  :

La vie en moi et ses entraves

M’ouvrir à des réalités plus grandes que moi en moi,

Avancer en cohérence dans mon quotidien

Ma vie relationnelle, aujourd’hui

12 commentaires sur « Ce feu au-dedans »

  1. Devenir des relais vivants de l’Amour.
    Cette phrase me touche et me rejoint.
    Elle me paraît centrale.
    Merci beaucoup pour ce texte vibrant, brûlant, vitalisant.

  2. Lors du décès de ma mère j’ai vécu pour la première fois « Un feu brûlant mais qui ne brûle pas », un feu Clément doux, était là en moi. Ce feu est un feu d’Amour qui est éternel ne s’éteint pas après la séparation corporelle.
    Merci 🤩 Valérie pour votre magnifique partage . Mon attention était attirée par « hâtons-nous lentement !»

    1. Merci pour votre témoignage; merci d’oser partager ces expériences profondes qui ne font pas le bruit des actualités! Et ce feu-là, quel effet a – t-il (eu) sur vous, sur votre vie? cordialement,,

  3. Un bien beau texte Valérie, profond, brûlant, qui m’apporte éternité et vitalité! Moi aussi j’aime cette « secousse », cette exhortation à nous réveiller, à nous hâter avec discernement. Merci! 💛

  4. Je rentre d’un très beau temps fort de relation d’aide vécu au Col de Parménie , j’ai ces jours reçu plus profondément et clairement ce Feu qui m’appelle , quelque soit la Route et ses embûches à demeurer debout , droite et simple, déterminée !. C’est , en fait, Lui qui me tient debout et m’appelle à brûler de Lui!
    Ton partage me touche profondément .Merci à Toi!
    Oui, être une « plus que vive » , c’est une belle expression qui me plait et qui me prend!
    Que se lève et danse la flamme de notre vie , OUI

  5. C’est beau de voir ‘ Ce feu au dedans’ qui sort
    Dans les yeux
    Au bout des lèvres
    Au bout des doigts
    ….
    Il demeure ‘ au-dedans’ et se diffuse au dehors pour être simplement ce qu il EST

    1. Cela vous parle et vous rejoint! Et comment court-il chez vous, de quelle manière? … Ravie de votre écho! Et laissons continuer les échos!

  6. Merci, Valérie, pour cette « hymne » au Feu qui brûle sans consumer.
    Je suis rejointe au plus profond de moi pour que la flamme de la vie, la flamme de Vie, danse en moi. Non seulement qu’elle danse à l’intérieur, mais plus encore qu’elle éclaire, réchauffe autour de moi. Brûlant(e) de Vie, brûlant(e) d’Amour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s