Desierto florido

Connaissez-vous ce phénomène étonnant ? Des zones habituellement désertiques se mettent à fleurir, dans plusieurs régions du monde, comme au Chili, lorsque les pluies sont supérieures aux moyennes habituelles. Une grande quantité de graines et bulbes à l’état de latence se mettent à germer et fleurir, accompagnées par une prolifération d’insectes et oiseaux.

Par Javier Rubilar — Flickr, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3055444

Après avoir lu cet article jusqu’au bout (la suite est passionnante, bien sûr!), n’hésitez pas à taper « desierto florido » (« désert fleuri », en espagnol) sur un moteur de recherche, comme ci-dessous sur www.lilo.org.

Et contemplez !

 

 

Pourquoi vous inviter à cette contemplation, alors que 2020 s’achève et que 2021 nous ouvre ses jours ?

Pour beaucoup d’entre nous, l’année qui s’achève a été éprouvante. Notre terre intérieure peut ressembler à celle d’un sol au sortir d’une période de sécheresse : sécheresse liée au manque de relations, au manque de gestes de sympathie ou de tendresse, au manque de légèreté et d’insouciance…

Et pourtant, notre sous-sol recèle des trésors, parfois insoupçonnés : « des puits d’énergie, un volcan de créativité, des réserves incroyables d’amour vrai », affirmait André Rochais.

A l’image de ces bulbes et graines du désert, nos ressources n’attendent, pour germer, que des conditions favorables : en particulier, des relations humaines et authentiques, et une coopération ajustée de notre part.

C’est ce que nous vous souhaitons pour cette année nouvelle :

Que vous fassiez l’expérience de la puissance de la Vie en vous,

Que vous trouviez les conditions de votre déploiement,

Et que s’épanouissent vos couleurs personnelles,

Pour votre plus grand bonheur, et celui de votre entourage.

 

Régis Halgand, avec toute l’équipe de PRH France

5 commentaires sur « Desierto florido »

  1. Cette analogie entre écosystème naturel et mon, notre, écosystème humain réveille en moi une énergie primitive d’être en ouverture à la nature, à ce que profondément je suis, elle est.
    Je sens être et appartenir à cet écosystème. Cela me remplit d’une responsabilité d’être pleinement moi en toute simplicité et humilité.
    Ces tapis aux couleurs vives et flamboyantes aux étendues à perte de vue, fournis,sont d’une grande complexité. L’imbrication des espèces végétales, animales, minérales et humaines m’éveille a une universalité !
    Quelle puissance douce et apaisante…l’optimisme de la volonté !

  2. Merci pour cette image magnifique des déserts qui fleurissent (et pour Lilo, que je ne connaissais pas) et pour ces voeux magnifiques !
    Quand un article est écrit de la sorte, positionné dans l’être, c’est ce niveau d’être qu’il émane, et c’est aussi à ce niveau qu’il (r)éveille le lecteur !
    En cette fin d’année 2020, j’ai envie de souligner les « petits cailloux brillants » que toutes les personnes qui « constituent PRH » ont continué à semer tout du long, dans tous les pays du monde. Des articles, des réunions virtuelles, des partages, des moments de soutien… pour rejoindre l’être et ses racines, quels que soient les vents contraires.
    Oui, la Vie (de l’être) est à la fois précieuse/fragile, et forte/tenace. Elle poursuit sa route, même si elle doit serpenter pour contourner certains obstacles ou devenir souterraine par moments.
    D’avoir été ainsi contenue, gageons que, lorsque les conditions redeviendront favorables, avec cette conscience accrue de l’essentiel et de l’importance des relations, renforcée par l’année écoulée, elle va donner lieu à de belles « explosions florissantes » !!! Dans la lignée de ce bel article de Régis Halgand, je nous le souhaite à tous !!!
    Le meilleur, à chacun(e), pour 2021 !!! En tout cas, « Meilleur intérieur », tant que les restrictions continueront, puis « meilleur extérieur », dès que ce sera possible
    … avec aussi la force, le courage, la patience et la confiance dont nous ne manquerons pas d’avoir besoin dans les mois qui viennent.

  3. Merci pour cette belle image qui m’invite à faire confiance au meilleur de moi-même. Elle dit une espérance pour l’être. N’y a t-il pas en chacun de nous un Amour qui n’à encore que peut donner ? Ainsi, je vous souhaite pour l’en neuf, un nouvel élan !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s