Et si je changeais de lunettes ?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il y a des jours où je n’ai pas mis mes lunettes roses ! Et à ma pause ce midi, écoutant la radio, je me disais :

« Merci à toi Philippe qui chaque jour présente dans ton émission des initiatives positives, citoyennes, solidaires, toi qui parles de gens, sans prétention, qui ont juste écouté leur élan à créer, à inventer, à servir, à se donner, à partager, à se rendre disponibles pour écouter , à agir pour transformer , pour la petite part qui est la leur, le monde où ils vivent. »

Ils sont tant et tant, acteurs bénévoles et professionnels dans des associations ou ailleurs, partout dans le monde, à œuvrer pour un monde plus juste, plus fraternel, plus solidaire, plus respectueux de l’homme et de la Vie !

Il y a des matins, quand j’allume ma radio et écoute les informations, j’aurai tendance à enfiler mes lunettes noires et je me dis qu’il y aurait de quoi désespérer si nous n’étions pas témoins de ce monde de justice, de partage, de solidarité, de fraternité, sans cesse à l’œuvre juste à côté de nous. Il suffit d’ouvrir les yeux pour voir ces « ilots de grâce », autour de personnes isolées, malades, âgées, précaires, sans abri, migrants, autour de jardins partagés ou échangeant des services : tant de personnes vivant l’accueil, le respect, le partage, la simplicité du cœur ! Ce que je vois, c’est un mouvement de fond, une révolution de fraternité, où tant et tant s’attaquent à des défis et chantiers énormes, animés de cet élan de Vie, de paix, d’amour, de justice ou de liberté… qui leur donne l’audace, la ténacité, l’énergie pour accomplir ce travail de fourmis !

Quand je me mets à contempler les acteurs de cette révolution fraternelle, je me sens en joie, dynamisée, nourrie dans mon espérance en ces changements possibles. Mon enthousiasme est réveillé et j’ai envie de me lever et de faire « ma part de colibri » pour aujourd’hui !

Chacun, à notre place, avec nos talents à donner et à partager, nous pouvons, à la mesure de nos moyens, être les témoins et les acteurs joyeux et enthousiastes de cette révolution fraternelle !

Marie-Odile CROZAT, formatrice agréée PRH

11 réflexions sur « Et si je changeais de lunettes ? »

  1. super! tout à fait rejointe par ton regard sur notre société! et vitalisée par ton appel à continuer de voir la créativité, la fraternité, la solidarité dans l’ordinaire de la vie et de faire nos choix en conséquence.merci!

  2. Waouh !! Ça fait du bien de lire ton article ce matin ! En effet nous avons tous notre part à réaliser et gardons nos lunettes roses ❤️
    Brigitte V.

  3. Tout simplement merci…. Redire oui chaque matin, au cours de notre journée, à participer à notre juste place tel un colibri.
    Ce qui rejoignait ce que j’entendais hier de Madeleine Delbrêl (en cours de Béatification) « Chaque petite action est un événement immense… Qu’importe ce que nous avons à faire : un balai ou un stylo à tenir ; parler ou se taire ; soigner un malade ou taper à la machine… tout cela n’est que l’écorce d’une réalité splendide, la rencontre de l’âme avec Dieu, à chaque minute renouvelée, à chaque minute accrue en grâce, toujours plus belle pour son Dieu »…. Ou mettez vos croyances en la Vie ou l’Etre, si le mot Dieu ne vous convient pas….

  4. Merci Marie-Odile pour ces paroles qui ravivent ma foi en l’être humain et m’encouragent à oser de plus en plus partager dans les différents milieux où je suis engagée mes qualités de coeur.

  5. Merci M-Odile! En effet, large est le chemin qui pourrait juste me mener au découragement! Si je scinde l’extériorité de mon intériorité, alors je me demande quasi vainement: où est le chemin? Par contre, si j’écoute en moi, je peux repérer quelle parcelle du monde, de la société, quels milieux me touchent, me mobilisent….et quel est la nature de l’élan qui me mobilise……et là, oh!….un pas, un filet, un sentier de qqch m’apparait…

  6. Bonjour, Marie-Odile; ton texte est très bien senti et exprimé et, comme je te connais, je sais qu’il te correspond tout à fait. Oui, écoutons et regardons les bonnes émissions (comme cela a déjà été dit), regardons loin devant, en sachant quel but on veut atteindre:le beau,le bon, le vrai…De toute façon, plus de vie en cherchant où se trouve la source (la SOURCE pour moi ) et en faisant en sorte que cette source irrigue ma vie .Encore, merci Marie-Odile pour ton texte !

  7. Cet article me rappelle une expérience vécue en ouvrant un matin mes volets à Blaye : en regardant vers la droite, je voyais un ciel bleu sans nuage et un soleil radieux; par contre vers la gauche tout était enveloppé dans le brouillard. Je me sens interpellé: dans quelle direction j’oriente mon regard ?

  8. Oh quel joli texte, je viens de trouver ma place en postant mes sculptures en argile sur facebook, d’après des photos qui expriment une émotion, de la tendresse, de la joie et les commentaires me laissent penser que j’ai trouvé ma place car j’ai transmis cette émotion ressentie sur les photos, le plus bel exemple c’est celui de Bourvil assis dans un fauteuil avec ses 2 enfants petits se chatouillant, que du bonheur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s