Deux couverts en argent

A l’approche d’un déménagement, je suis en plein tri et retrouve, dans un écrin vieilli, les couverts reçus à l’occasion de ma naissance. Un cadeau traditionnel, composé d’une cuillère et d’une fourchette en argent gravés à mes initiales. Je suis touchée par cette découverte qui me ramène si loin en arrière. Mais les couverts sont entièrement noircis, à tel point que je ne suis pas sûre de pouvoir leur redonner leur éclat d’origine. L’argenterie peut-elle renaître, après 45 ans de négligence, d’oubli ?

phnatu-sol-001-009_A3A l’aide du produit adéquat, je me mets à frotter, d’abord dubitative. Mais sous l’action du chiffon la pellicule noire s’efface rapidement et fait place à la brillance de l’argent. Les couverts étincellent, aussi beaux que lorsqu’ils furent offerts à mes parents sûrement émus.

Devant cette transformation, c’est moi qui suis émue. Ces couverts en argent me paraissent semblables à nous, personnes humaines qui sommes parfois dissimulées sous un voile terne qui cache notre lumière. Il n’y a pas de produit miracle qui puisse nous faire reprendre notre forme originelle en quelques secondes. Mais il existe des moyens de retrouver notre éclat. Fréquenter des personnes qui nous aiment, qui voient l’argent en nous, parce qu’ils nous regardent avec les yeux du cœur. Se mettre à l’écoute de ce qui vit à l’intérieur de nous : nos intuitions, nos aspirations, nos besoins aussi, dont il faut prendre soin… se mettre à l’écoute de notre être, le cœur de notre personne, qui, si on y prête attention, pourra nous guider vers ce qui est bon pour nous.

Il faut aussi frotter : repérer et rééduquer les dysfonctionnements qui nous entravent et voilent ce qu’il y a de plus beau en nous.

phnatu-sol-002-007_A3Une chose est sûre : de même que mes couverts ont ressuscité après 45 ans d’oubli, l’être est patient et tenace. Il peut se mettre à rayonner à tout moment, pourvu qu’on s’en donne les moyens.

Marie-Pierre Noguès, collaboratrice PRH

logo la vie nous instruit

15 réflexions sur « Deux couverts en argent »

  1. Très, très juste…. Et quelle chance nous avons lorsque nous connaissons un « bon produit ». Et quelle belle image de ces couverts « aussi beaux que lorsqu’ils furent offerts ». Je suis déjà plus belle qu’avant, mais pas encore étincellante… alors je continue de marcher sur mon chemin avec vous tous……

  2. « L’être est patient et tenace »… c’est ce que je vis depuis la retraite, espérer rayonner à nouveau!
    Mais comment faire quand on se sent toujours seule, que le « sel de notre vie » a fondu avec l’entrée dans l’étape de la retraite, quand on s’ épuise à force de « frotter » pour trouver un éclat. ..
    Contraste avec la conscience de qui j’étais. ..comme le métal « argent » symbole de pureté, de droiture d’action mais aussi objet de « convoitise…nous ne sommes pas des couverts en argent, ce serait trop simple…notre être, marqué par les étapes de la vie, peut-il à nouveau « briller de tous ses feux???

    Françoise

    1. A la retraite aussi…. je trouve que le temps que j’ai maintenant me permet d’avoir les yeux plus ouverts pour voir toutes les petites choses, les petits changements qui sont éclats ou me/nous donne plus d’éclat dans le quotidien de la vie.
      Petit pas après petit pas, je vous souhaite de retrouver ce qui vous semble « fondu ».

      1. Merci Danièle de votre témoignage et de votre souhait chaleureux…C’est encourageant d’entendre cette ouverture de votre regard sur les petits » éclats » de la vie …

    2. Bonjour Françoise,

      Je crois que l’être évolue tout au long de la vie. Il nous montre ses facettes multiples à mesure que nous avançons. Celles qui se sont épanouies dans votre vie professionnelle ont cessé de briller, mais vous n’êtes pas réduite à votre agir professionnel. Quels sont les aspects de vous qui pourraient s’éveiller aujourd’hui ? Ce ne sont plus les mêmes, et il me semble qu’il n’est pas juste de s’acharner à chercher la même chose qu’avant, quand la vie ne nous en donne plus l’occasion, sinon on s’épuise, comme vous le dîtes.
      Peut-être ne s’agit-il plus de frotter, aujourd’hui, mais d’écouter au plus profond de vous : qu’est-ce qui veut et peut vivre aujourd’hui ?
      Bonne chance pour cette écoute intérieure

      1. Merci Marie -Pierre de m’inviter à cette écoute intérieure…cela me semble une manière pleine de douceur pour chercher ce que je veux et peut vivre aujourd’hui. ..

  3. Vous m’avez donné la pêche pour faire mon argenterie, ainsi au lieu de regarder les mouches voler, je me mettrai à l’écoute de mon intériorité ainsi je ressentirai la joie du travail bien fait ;
    N’attendons pas au boulot!!
    Merci encore pour tous ces fabuleux témoignages

  4. Merci pour ce partage Marie-Pierre , en te lisant , je suis réjouie … de faire partie de cette caravane des aventuriers , en quête de la beauté de mon Être et de celle des personnes que je rencontre … Repérer ce beau et ce bon : une sacrée belle manière d’être au monde ! Bon déménagement !

  5. Merci Marie-Pierre pour avoir vu l’extra-ordinaire dans de banals couverts en argent ! Cela renforce mon goût de cueillir la vie dans toutes les petites choses de mon quotidien souvent bien banal !

  6. L’argent brille si on le frotte mais cela demande patience et délicatesse afin de ne pas le rayer ou même l’encrasser davantage par un mauvais produit… Mais quelles jolies découvertes ! Faire briller sa vie, ça demande un peu -ou beaucoup- d’huile de coude ! Merci Marie-Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s