S’attendre au neuf !

Le réveil sonne bien mal ce matin, il me faut négocier un peu avec moi-même pour arriver à mettre un orteil hors du lit ! Sortir de la chaleur douillette de ma couette, affronter le froid et, il faut bien le dire, une certaine routine…

Chaque jour le même rituel, faire du feu, puis du café, la vaisselle de la veille et se mettre au travail, rien de neuf sous les nuages de janvier 2021. Pour beaucoup d’entre nous, les perspectives de cette nouvelle année sont incertaines, plutôt en clair obscures, mitigées.

Pourtant, à en croire l’averse de bons vœux échangés de toute part, notre désir et notre espoir d’un mieux vivre pour tous sont bien réels !

C’est que la vie est tenace, jamais statique. Elle nous entraine à nous relever, à avancer toujours plus loin. Elle est mouvement et se renouvelle sans cesse, créant à chaque instant de l’inédit. Encore faut-il le reconnaître.

Certes, comme chaque année, la vie étant ce qu’elle est, nous pouvons nous attendre à recevoir notre lot de joies et de peines, de satisfactions profondes et d’épreuves, en cela rien de nouveau.  Pourtant, pour qui sait écouter, regarder, chacune de nos journées contient de l’inédit auquel il faut s’attendre sous peine de passer à côté.

« S’attendre à du neuf » qu’est-ce que cela signifie ?

En quoi cette attitude d’attente active est-elle absolument nécessaire ?

Vous avez pu le remarquer, chacun de nos stages s’amorce inévitablement par ces 2 petites questions « Qu’est-ce que j’en attends ? Et ai-je des appréhensions ? ». Quelques soient les appréhensions, sans s’attendre à quelque chose, à du neuf pour sa vie, rien ne se passera. La personne repartira comme elle est arrivée. Rien n’aura changé.

S’attendre à du neuf, ce n’est pas se projeter dans des rêves lointains, hors de sa vie, mais au contraire porter son regard sur le tout proche et l’immédiat, là où la vie prend naissance, là où elle est au travail, là où elle cherche à se frayer un chemin. S’attendre à du neuf, c’est croire que ce neuf est possible, et se donner une chance de le découvrir au cœur du réel. C’est croire que ce neuf nous changera, et par là même changera notre vie. S’attendre à du neuf, c’est oser ouvrir notre espace intérieur à de l’inconnu, c’est prendre le risque de nous laisser bousculer, de bousculer notre image, nos idées sur la vie, c’est risquer de changer. Sans cette espérance très concrète du neuf, nous retombons dans l’identique, et sommes finalement à la merci des évènements.

A l’orée de chacune de mes journées, j’aime me rappeler « Cette journée est unique, inédite, ni tout à fait comme hier, ni encore comme demain ». Alors je m’attends à ce que du neuf m’arrive, et me transforme. Ce peut être une simple rencontre où je me laisse touchée par l’inépuisable richesse de l’autre, un évènement qui m’impacte, que je choisis de regarder à partir de mon être, un moment d’émerveillement, un travail accompli dont je goûte les fruits, ou une contemplation qui me transforme peu à peu, un mauvais fonctionnement que je débusque, l’expérience de pouvoir vivre autrement, une mise en vérité qui me dilate, une acceptation difficile qui se fait peu à peu et renouvelle mes énergies, un pas d’existence, puis deux, puis trois posés au fil du jour, assurant mes pas, me faisant devenir autre….
En fait le neuf est partout, à chaque instant lorsque je m’y attends, y prête attention. Accueillir le neuf, de nos journées, de nos analyses de sensations, c’est choisir de se laisser transformer, individuellement et collectivement, c’est grandir ensemble, devenir meilleur, ne jamais cesser d’advenir en notre humanité.

Charlotte Ghestem, Formatrice agréée PRH

10 commentaires sur « S’attendre au neuf ! »

  1. S attendre à du neuf,
    Cueillir le neuf,
    Accueillir le neuf,
    Favoriser le neuf (par exemple en sortant de sa zone de confort),
    Reconnaître le neuf,
    Se réjouir du neuf…
    Devenir une Vivante, chaque matin, une Joyeuse une toute neuve…

  2. « C’est que la vie est tenace, … Elle nous entraine … à avancer toujours plus loin. Elle est mouvement et se renouvelle sans cesse, créant à chaque instant de l’inédit. »
    Ces mot me relient au dynamisme de vie de mon être : à la vie en moi. Et cette vie irrigue toute ma personne. Je me sens porté par elle et c’est bon. Ma sensibilité en témoigne. Mes mécanismes de défense et mes fonctionnements bien rôdés se relâchent. Ça s’ouvre en moi et j’entrevois une toute autrefaçon d’envisager mon début de journée : en continuant à me laisser porter par ce flot de vie confiant, en m’ouvrant à l’inattendu, au neuf.
    Pourtant je ne m’attendais à rien ce matin, du moins consciemment. Mais je m’ouvre au neuf qui se présente en moi à la lecture de cet article. Et c’est heureux.
    Car lorsque mon moi-je s’en empare, l’attente peut au contraire m’éloigner de cette ouverture et paradoxalement me faire passer à côté du neuf, à côté de la vie et de ses cadeaux. A son niveau, l’attente crée une représentation d’un futur qui, s’il ne se réalise pas, lui génère déception, frustration, contrariété : l’attente engendre ainsi une rigidité contraire au flux de la vie et à son accueil. Et ce flux de vie m’appelle et m’invite à la confiance.
    Merci pour cet inattendu matinal que j’accueille avec bonheur 🙂

  3. Ton article, Charlotte, me renvoie aussi à cette phrase « cette journée est le 1er jour du reste de ma vie ».
    Je me sens invitée à prendre un temps d’arrêt avant de démarrer ma journée, pour cueillir le neuf d’hier et m’ouvrir au neuf d’aujourd’hui, à l’inattendu… attitude intérieure d’ouverture à… ce que je ne connais pas encore…

  4. Oui !! La vie est tenace, elle est mouvement, créant à chaque instant de l’inédit.!!!
    Que c’est bon de m’y ouvrir en moi …
    Merci Charlotte pour ce mouvement d’air !

  5. Quelle force et intensité dans cet article! Je me sens encouragée et fortifiée, il me semble que tes mots, Charlotte, ont touché une corde en moi, celle de la foi et de l’action et peut-être encore d’autres… un article à relire, surtout dans des moments difficiles, merci!

  6. Merci Charlotte de nous inviter à nous  » attendre à du neuf »!

    S’attendre à du neuf
    C’est demeurer attentive
    Veiller sur ce qui est ,
    Ce qui va poindre,
    Pour le voir, l’accueillir
    Lui dire oui pour qu’il advienne!

    C’est poser un regard amoureux sur la vie
    M’ouvrir à elle
    Comme elle me sera donnée
    Inédite toujours!
    Demeurer guetteuse
    Toujours assoiffée
    C’est elle, au fond,LA VIE ,
    Qui aiguise
    Mon attente de neuf!
    Attente d’elle
    Toujours neuve ,
    Appelante et engageante!
    J’aimerais tant
    N’en rien perdre!

  7. Sensation d’ouverture à ce qui se passe en moi lorsque je suis en contact avec la nature, avec l’autre : « être ensemble » !

    Ce positionnement fait d’hospitalité s’appuie sur une confiance douce en la vie, à la vie qui habite chacun, présente dans chaque être vivant et présente en moi.
    Dès que je me mets en liens, me voilà révélée ! Par ce mouvement spiralaire, simple je me sens imbriquée, liée, reliée.

    Prêter une oreille attentive, poser un regard doux sur ces liens me renvoient, par réflexion et par rayonnement, à une facette de ma personne et par résonance, mouvement l’autre ou encore la nature. Accueillir. Recevoir.

    Jamais éclairée de la même façon, je sens cette mise en lumière, qu’elle soit globale ou même très fine, ciselée, me fait exister, avoir une réalité !

    Chaque jour a son lot de surprises, d’étonnements, de neuf. Cette mise en relief se dessine par une douceur, véritable force intérieure, féconde, libératrice.

  8. Comme tous vos partages sont beaux, riches de vos expérience, nourrissants !
    Merci à vous, A travers vos mots, je nous sens reliés dans ce mouvement,de la vie!

  9. Merci beaucoup Charlotte pour ton témoignage « s’attendre à du neuf »
    Je suis très touchée et me sens rejointe dans mon expérience et mon désir de me laisser transformer, de grandir en fidélité à qui je suis.
    Ce qui me rejoint particulièrement dans tes paroles c’est
    « Pourtant, pour qui sait écouter, regarder, chacune de nos journées contient de l’inédit  »
    Il s’agit pour moi consciemment de regarder, d’écouter, de faire attention à la Vie qui vient à moi souvent dans un murmure,…

    L’analyse des sensations à PRH va dans ce sens là….

  10. s’attendre à du neuf … comment est ce possible??
    ce titre m’ a paru provocateur..
    Comment s’attendre à du neuf dans cette situation pandémique plomblée qui n’en finit pas de se diversifier compliquant les perspectives d’atténuation , de résolution .
    Il en faut de l’audace ou de la naiveté pour s’attendre à du neuf , ai-je pensé
    Mais le titre a continué à me poursuivre .
    et je me sui dit: qu’a-t-il à me dire ? .
    de lassitude , j’ai fermé ce matin tous mes fenêtres , devant un ciel plombé et gris uniforme , j’avais décrété que le ciel ne se lèverait pas ce matin . Rien de neuf ne pouvait arriver ni surgir autour de moi, ni en moi .Quand j’ai eu pris conscience de mes fermetures , j’avais le choix de les maintenir fermées ou de les ouvrir .
    J’ai enfilé mes baskets , pris un parapluie et je suis allée voir le niveau de la Meuse qui coule en bas du village ,une manière de m’ouvrir et me laisser toucher par la vie Merci Charlotte pour ton invitation à nous attendre à du neuf. .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s