PRH a cinquante ans !

Cela faisait quelques années que les « sessions Rochais » connaissaient un succès croissant… De plus en plus de personnes souhaitaient, à leur tour, diffuser cette formation qui leur paraissait novatrice et performante. S’organiser devenait nécessaire.

Alors, en septembre 1970, une trentaine de personnes se sont retrouvées près de Rennes pour chercher comment se coordonner. Très vite s’est imposé qu’il fallait créer une association. Le nom a été proposé par André Rochais : « Personnalité et Relations Humaines », et tous ont été d’accord. L’objectif de l’association a été défini, et il n’a pas changé depuis, même si les modalités juridiques se sont adaptées aux évolutions de l’organisme et de la législation : favoriser chez toute personne, quel que soit son niveau social, culturel ou intellectuel, le développement de sa personnalité et l’amélioration de ses relations inter-personnelles ou sociales et, ce faisant, contribuer au meilleur fonctionnement des groupes et des corps sociaux.

Il y aurait tant à dire sur ces 50 ans, et notamment exprimer notre reconnaissance pour tous ceux qui ont été les acteurs de cette aventure humaine ! Je souhaite évoquer simplement quelques aspects caractéristiques de l’histoire de PRH.

Tout d’abord, la pertinence du système explicatif PRH élaborée par André Rochais s’est trouvée confirmée de plusieurs manières. Avec la diffusion de la formation PRH sur les cinq continents, dans une trentaine de pays, on a observé que des personnes de culture et de niveau social très différents en tiraient un égal profit. Des générations de formateurs se sont succédées, depuis ces années, en continuant d’effectuer un travail de recherche sur l’être humain. Des points du système explicatif se sont affinés, quelques-uns ont évolué sensiblement. Mais l’essentiel nous paraît plus que jamais pertinent. Et l’évolution des sciences humaines, avec notamment le développement de la psychologie positive et des neurosciences, vient confirmer des points essentiels du système explicatif et de la pédagogie PRH. Le format de cet article ne permet pas de développer ce point, mais je citerai notamment des convergences sur l’être, la conscience profonde, les temps d’être, les attitudes développées dans la relation d’aide PRH, l’acceptation de son ressenti… 

André Rochais, fondateur de PRH

Une autre caractéristique, bien anticipée par André Rochais dans des textes à destination des formateurs, concerne la nécessaire évolution de PRH pour rencontrer un monde qui change. Sans cesse, l’outil de formation a évolué. En ce moment, nous sommes notamment au travail sur la pédagogie de nos stages, pour donner plus de place au corps, à l’expérience, à des moyens pédagogiques diversifiés. Sans perdre pour autant ce qui constitue une des originalités et forces de l’outil PRH : l’apprentissage de l’analyse de ses sensations. Nous avons commencé à expérimenter différents formats de rencontres à distance et de formations en ligne, grâce à internet, et nous continuerons à développer ces outils puissants. Mais nous ne perdrons pas pour autant les formations en présentiel, qui offrent plusieurs ingrédients indispensables à la croissance.

Justement, pour fêter les 50 ans de PRH, nous avions prévu d’organiser en juillet 2021 une université d’été, pouvant rassembler jusqu’à 300 personnes. Nous aurions expérimenté à plein combien les rencontres et partages en profondeur, certaines attitudes relationnelles et le fait d’avoir du temps ensemble ont un impact fort sur notre déploiement. Le contexte sanitaire générant trop d’incertitudes, nous avons décidé de reporter cette rencontre, avec regret. Mais ce n’est que partie remise !

Nous allons chercher d’autres moyens pour partager avec vous l’espérance qui habitait ceux qui ont créé PRH il y a 50 ans, et qui continue de nous animer : offrir des formations et des moyens de croissance qui conduisent vers une vie engagée et responsable, pour que le monde devienne plus humain. Cet objectif est plus que jamais d’actualité !

Régis Halgand, Président de PRH France  

10 commentaires sur « PRH a cinquante ans ! »

  1. Magnifique!!! Un très bon anniversaire à vous tous formateurs et stagiaires, et que ce bel outil continue d’acccompagner les personnes dans leur déploiement. MERCI à André Rochais pour cette intuition, cette intelligence prophétique, je suis touchée par son regard sur la photo, qui est si plein de bonté, de bienveillance et de foi en l’être humain !

  2. Le report de l’université d’été 21 à une date ultérieure, pour raison sanitaire, c’est « coller au réel ». C’est grâce à prh que j’ai appris à « faire avec le réel », et à m’appuyer sur mes points forts, pour assumer les frustrations qui surviennent à la suite de mes choix. Forte de cette expérience, je suis sure que le corps prh tira de ce report de précieuses lumières pour l’avenir.

  3. Félicitations à PRH pour son engagement et sa foi en l’humain et sa mission. Je vous souhaite un jubilé joyeux et l’audace d’un nouveau commencement au service du développement intégrale de l’humain sur le chemin de la Paix

  4. Joyeux anniversaire PRH !!!
    Et que d’autres puissent revisiter ce qu’il y a à l’intérieur d’eux-mêmes dans les 50 prochaines années.

  5. Ce qui me touche avec prh, c’est la qualité relationnelle qui nait des partages « en vérité », dans les sessions . Merci à prh de nous donner d’expérimenter en petit groupe, ce que pourrait être la vie sociale si nous adoptions tous le « parler vrai » .

  6. Les 50 bougies de PRH!

    La pédagogie PRH me rejoint par la justesse de ce qu’elle apporte à la personne qui la met en pratique, comme une chaussure neuve et qui s’ajuste si bien aux pieds de la personne que même les premiers pas sont étonnants, ils ne font pas mal, la chaussure respecte le pied de la personne, sa forme et ses points sensibles, elle est à la fois solide sans être lourde. Elle s’adapte à toutes les morphologies dès lors que la personne est en capacité de marcher même un pas. Ce n’est pas une chaussure de compétition, c’est une chaussure de tous les jours qui permet à la personne de marcher vers ce qu’elle est, vers ce qui est bon pour elle à son rythme, à sa manière tenant compte du chemin, de son environnement, de ses capacités du moment, en composant avec cela, humblement et de façon assurée à la fois pour oser le pas suivant.
    Merci pour ces belles chaussures qui ne s’usent pas avec le temps 🙂

Répondre à Anne Brunot Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s