Deux couverts en argent

A l’approche d’un déménagement, je suis en plein tri et retrouve, dans un écrin vieilli, les couverts reçus à l’occasion de ma naissance. Un cadeau traditionnel, composé d’une cuillère et d’une fourchette en argent gravés à mes initiales. Je suis touchée par cette découverte qui me ramène si loin en arrière. Mais les couverts sont entièrement noircis, à tel point que je ne suis pas sûre de pouvoir leur redonner leur éclat d’origine. L’argenterie peut-elle renaître, après 45 ans de négligence, d’oubli ?

A l’aide du produit adéquat, je me mets à frotter, d’abord dubitative. Mais sous l’action du chiffon la pellicule noire s’efface rapidement et fait place à la brillance de l’argent. Les couverts étincellent, aussi beaux que lorsqu’ils furent offerts à mes parents sûrement émus.

Devant cette transformation, c’est moi qui suis émue. Ces couverts en argent me paraissent semblables à nous, personnes humaines qui sommes parfois dissimulées sous un voile terne qui cache notre lumière. Il n’y a pas de produit miracle qui puisse nous faire reprendre notre forme originelle en quelques secondes. Mais il existe des moyens de retrouver notre éclat. Fréquenter des personnes qui nous aiment, qui voient l’argent en nous, parce qu’ils nous regardent avec les yeux du cœur. Se mettre à l’écoute de ce qui vit à l’intérieur de nous : nos intuitions, nos aspirations, nos besoins aussi, dont il faut prendre soin… se mettre à l’écoute de notre être, le cœur de notre personne, qui, si on y prête attention, pourra nous guider vers ce qui est bon pour nous.

Il faut aussi frotter : repérer et rééduquer les dysfonctionnements qui nous entravent et voilent ce qu’il y a de plus beau en nous.

Une chose est sûre : de même que mes couverts ont ressuscité après 45 ans d’oubli, l’être est patient et tenace. Il peut se mettre à rayonner à tout moment, pourvu qu’on s’en donne les moyens.

 

Marie-Pierre Ledru, formatrice agréée PRH

4 commentaires sur « Deux couverts en argent »

  1. Merci pour cette image qui me parle au cœur. Je viens de vivre de grandes transformations qui m’émerveillent. Elles me permettent de découvrir de plus en plus mon être profond.Mais frotter, décaper, chercher l’éclat d’origine ne se fait pas sans mal, sans grande douleur parfois; comme frotter l’argenterie. Mais quel ‘résultat’! Rien que de voir le chemin parcouru, l’énergie de Vie qui en découle, fait grandir la motivation à poursuivre envers et contre tout. Vivre plus vaut plus que tout, afin que les autres en reçoivent eux aussi des fruits.

  2. Magnifique texte ! C’est vrai que sous la grisaille de nos quotidien, la noirceur dans laquelle les épreuves peuvent nous plonger, nous ne voyons plus ce précieux bien présent et solide
    au fond de nous qui ne s’altère pas !!! Il est simplement moins visible !

  3. Cet éclat indestructible, c’est peut-être l’ego divin dont parle Lytta Basset dans son livre : Faire face à la perversion …
    C’est bon de savoir qu’il est là, ce précieux inaltérable en nous.
    Merci de nous donner des pistes pour le faire sortir de l’ oubli .
    Il est là, ce roc d’être, comme dirait sans doute André Rochais.
    A nous d’en prendre soin…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s