Pourquoi participer à un groupe d’accompagnement ?

L’école PRH propose de nombreux outils pour avancer et se construire : stages, modules, relation d’aide, ouvrages, mini-outils… Parmi ces ressources, les groupes d’accompagnement combinent la dynamique d’une session et le travail dans la durée.

Si vous lisez ce blog, c’est que vous avez sans doute déjà expérimenté la fécondité d’un stage PRH. Pendant plusieurs jours, vous avez découvert du neuf, fait des liens, identifié vos points forts et vos points faibles. Vous avez été vitalisé par les partages, touché par les témoignages de vos compagnons de stage. Vous êtes reparti, animé de cette belle dynamique… puis le quotidien a repris ses droits et avancer seul est devenu plus difficile.

Si vous êtes confronté à ce réel, les groupes d’accompagnement, ou GRAC peuvent vous aider.

Les GRAC, c’est un peu comme une session qui s’échelonne sur une année. Le groupe, constitué de 5 à 8 personnes, se réunit entre six et neuf rencontres, une fois par mois, pendant trois heures, autour d’un thème (la croissance de l’être, la liberté, la vie affective, le corps, la pratique de l’analyse PRH, la prise de décision).

Pendant la rencontre, vous répondez aux TPA proposés et vous partagez vos découvertes, comme en session. Mais quand vous quittez le groupe, le travail se poursuit. Vous repartez avec un travail d’observation dans votre quotidien qui prépare la prochaine rencontre et vous permet de garder le cap tout au long de l’année. Par exemple vous aurez à vous observer sur un fonctionnement précis, à prendre soin d’une réalité d’être choisie pendant la rencontre, vous avez un travail d’expression graphique à faire et à apporter à la prochaine rencontre à utiliser un mini-outil expérimenté pendant la rencontre.

Et le mois suivant, vous retrouvez vos compagnons et faites le point. Chacun partage son travail inter-rencontres avec ses fruits, ses difficultés et avance dans la thématique avec le questionnement de la rencontre.

Au fil des mois, le groupe se soude, les relations se tissent. Chacun grandit avec les autres et chacun est témoin des pas de croissance des membres du groupe. En six ou neuf mois, il est habituel que des événements importants, heureux ou douloureux surviennent dans la vie des personnes : ces événements sont souvent partagés dans le groupe qui encourage, soutient ou se réjouit pour celui qui les vit. Les groupes d’accompagnement sont sans doute le lieu à PRH qui exprime le mieux ce qu’est la « solidarité de croissance ».

Des GRACS sont proposés dans la plupart des régions. Depuis quelques années, certains formateurs proposent des GRAC par Skype. A première vue, c’est moins sympathique que les GRAC où les personnes se retrouvent physiquement, partageant le travail mais aussi le chocolat apporté pour la pause. C’est vrai : sur Skype, on ne prend pas la pause ensemble. Pourtant, mon expérience d’animation de ces parcours me montre combien le partage des analyses est profondément vitalisant pour les personnes.

Les groupes d’accompagnement ont démarré en octobre. Il est sans doute possible de rejoindre un parcours si vous en avez le désir. Et d’autres démarreront en janvier. Pour en savoir plus, consultez notre site Internet à la rubrique groupes d’accompagnement

En conclusion, ma sensation des GRAC, c’est qu’ils offrent « le beurre et l’argent du beurre » : la dynamique et la vitalisation des sessions, allié à l’accompagnement au long cours d’un travail dans la durée.

Et vous, qui avez déjà participé à un groupe, quelle est votre expérience ? N’hésitez pas à partager vos sensations sur ce blog.

Marie-Pierre Ledru, formatrice agréée PRH

Un commentaire sur « Pourquoi participer à un groupe d’accompagnement ? »

  1. Merci Marie-Pierre pour cet article si juste.

    Je peux témoigner moi aussi de la relation vitalisante que propose un groupe de croissance. Ayant participé à des GRACs depuis de nombreuses année, je suis toujours surprise de voir à quel point ils me font avancer sur mon chemin de croissance! Souvent, sans même se rendre compte, nous progressons sur le sujet proposé par le GRAC; c’est comme si, par les travaux réalisés lors de la rencontre du groupe, et d’observation entre les rencontres, notre inconscient continue le travail, dans nos décisions, nos réactions aux évènements de notre vie, notre mise à jour de notre image de nous-mêmes.

    Depuis 2011, je participe plutôt à des GRACs en ligne, et bien que la pause café et les discussions entre participants me manque un peu, je trouve cependant que la qualité du travail de croissance n’est pas affectée par le fait que nous ne soyons pas dans le même lieu. Et l’aspect en ligne apporte une flexibilité appréciable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s