ETRE GRAND-PARENT AUJOURD’HUI…

Une sensation fine venue sur la plage, pendant les vacances de Printemps…

Je regarde autour de moi, mes petits-enfants qui jouent et…quelque chose me frappe…

Je suis entourée de grands-parents avec leurs petits-enfants…ce sont les vacances scolaires, les parents travaillent…

Quelque chose de doux monte en moi car ce que je vois me réjouis, met en moi beaucoup de confiance en l’avenir…

Ces grands-parents sont actifs, attentifs ; ils sont avec, tissent peu à peu des liens avec chacun…

Ils jouent avec : au ballon, aux châteaux de sable, au cerf-volant, à ramasser des coquillages, à mettre les pieds dans l’eau froide, à enlever le sable des chaussures quand on les remet. A la piscine, ils se laissent aller au toboggan avec un petit, jouer dans l’eau en se sentant léger…d’autres se promènent en vélo, n’hésitant pas à emmener le petit dernier sur son siège, d’autres accompagnent une marche ponctuée d’arrêts fréquents pour regarder, répondre à des questions sur… la nature ou les animaux ou… pour aller voir les phoques dans la baie proche…l’agneau nouveau né dans le pré, la mouette rieuse et le canard se dandinant

Et ces petits-enfants sont avec : ils aident les grands-parents à porter les courses, à ouvrir la clôture d’une entrée, à faire ensemble le repas, un gâteau, des crêpes …

A rappeler un message des parents, à gérer la télécommande des appareils numériques …

Ce que les uns donnent , les autres reçoivent et donnent à leur tour

Je suis témoin d’ une richesse de vie, de relation, de faire ensemble et vivre ensemble qui me touche particulièrement là, à ce moment, sur la plage.

Je poursuis mes observations en en parlant avec d’autres grands-parents : certains n’ont plus beaucoup de force physique mais la rencontre se fait par le jeu, par le dialogue, par des centres d’intérêt communs découverts en se parlant, en s’écoutant, en se faisant attentifs à chacun.

D’autres aiment les emmener découvrir un musée, une ville, un pays, éveillant ainsi leur curiosité et leur ouverture

Chacun, finalement, donne qui il est ; le grand-père bricoleur qui fabrique un jouet de bois avec sa petite fille ; la grand-mère tricoteuse qui montre les premiers points à son petit-fils curieux d’apprendre ; ce grand-père là, fan d’internet, qui joue et fait découvrir de nouveaux jeux vidéo, ou films d’animation ; mille exemples me viennent à l’esprit…

Ce qui me frappe, c’est le côté transmission naturelle, c’est le côté faire avec…

Tout cela vécu dans un grand respect de chacun tel qu’ il est, avec un regard accueillant, aimant, bienveillant, plein de curiosité prête à s’émerveiller!

Quel trésor que ces belles relations grands-parents, petits-enfants qui se construisent au fil des jours !!

Ceci ne nécessite pas forcément une présence longue ou régulière

Construire et entretenir la relation à ses petits-enfants est un art auquel je m’intéresse progressivement et je suis sûre que chacun de vous a son avis sur la question

Et vous, qui avez une expérience de grand-parent ou qui êtes en train de la découvrir, que vivez-vous ? et qu’est-ce que cela vous apprend de vous et de ce qui vous est essentiel pour les générations à venir ?

Béatrice Sablonnière, formatrice agréée PRH

 

 

 

 

6 commentaires sur « ETRE GRAND-PARENT AUJOURD’HUI… »

  1. Merci, Béatrice pour votre partage!

    Oui, il m’est bon d’être grand’mère!
    De prendre du temps avec les Petits
    pour accompagner la vie, s’émerveiller,
    s’ouvrir mutuellement de nouveaux chemins à vivre ensemble
    ou chacun
    C’est bon pour moi de les voir grandir et je sens qu’ils me stimulent puissamment aussi à progresser, à leur donner ce que j’ai de meilleur!
    A expérimenter avec eux de nouvelles activités, cuisiner, coudre,
    créer, travailler le jardin, prendre soin des animaux,
    contempler la nature, partager!
    J’ai une joie profonde de les accompagner,
    Je sens que ce temps partagé est riche pour chacun de nous,
    Et bon, délicieux même souvent!
    Prendre le temps de cueillir la vie comme elle se donne,pour la goûter et la partager!Avec les »yeux » qui sont miens aujourd’hui,qui savent de plus en plus savourer et rendre grâce à la Vie!

  2. Oui, nos 7 petits-enfants (de 4 à 17 ans) ont changé nos vies et c’est bon d’être grands-parents à deux! Cette gratuité de l’amour nous fait grandir avec eux, nous stimule en profondeur, crée de nouvelles relations avec nos enfants devenus parents et nous pousse à nous adapter à « aujourd’hui ». Cure de jeunesse garantie.
    Je recommande le livre récent d’Annemarie TREKKER « Naissance d’une grand-mère » coll. Encres de vie, éd.L’Harmattan 2018.
    Nelly L.

  3. En tant que maman de trois jeunes enfants, j’apprécie les semaines qu’ils passent avec leurs grands parents lors des vacances scolaires.

    Ces semaines, ce sont des cadeaux…
    Ces semaines, ce sont du temps !

    Du temps où ils font des choses « exceptionnelles », comme se voir offrir un verre de sirop accompagné de gâteaux apéritif à chaque repas…

    Du temps où j’apprends à connaître mes parents et beaux-parents sous un autre angle… ou je découvre des qualités de patience, de douceur et de bienveillance que je ne leur connaissais pas toujours. (Toi Papa, tu prends le temps de leur lire une histoire tous les soirs ?!? Toi Maman, tu acceptes le ketchup avec les œufs durs ?!?)

    Du temps où j’ai vu mes enfants « franchir des étapes » comme le chemin vers la propreté, ou celui du passage de la cuiller à la fourchette…

    Du temps que mes parents et beaux-parents m’offrent pour notre couple (qu’il est bon de se retrouver à deux !) mais aussi pour moi. C’est durant ces semaines là que je vis les stages PRH ou que je retrouve des amis pour des escapades…

    Du temps enfin pour vivre des retrouvailles intenses avec les enfants à la fin de la semaine. Qu’il est long ce trajet, lorsque nous allons les chercher, et qu’elles sont belles ces étreintes avec nos trois trésors.

    Du fond du cœur, merci les Mamies et Papis !!

  4. Merci Béatrice pour cette belle observation et les sensations qui vont avec .
    Oui quel plaisir de faire découvrir a nos petits enfants le bricolage , le vélo , la montagne , et l’apprentissage de geste , de prise de conscience nouvelle que leurs parents ont moins le temps de leur donner.
    l’ouverture a la vie de chacun , nous et eux se fait par cette transmission et cet accompagnement. Quel joie de les voir prendre soin de nous , et de nous apprendre leur environnement ( musique – rencontre et autres) avec une vitalité souvent débordante.
    Merci de nous faire sentir tout ce que cela nous apporte a nous grands parents ;

  5. Eh oui, quel bonheur de découvrir à chaque visite l’évolution de nos petits enfants, de chercher quoi faire pour leur faire plaisir, leur apprendre selon leur goût la cuisine, le jardinage, les musées, les animaux, la France aussi et sûrement bien d’autres choses qui ne me viennent pas maintenant… car ils ne sont plus petits mes petits enfants aujourd’hui. De grands ados ou de jeunes adultes selon.. La présence demeure mais plus dans une continuité gratuite avec peu de retours… ne pas avoir d’attentes et recevoir un cadeau inattendu d’un sms, d’une petite rencontre sur Messenger ou d’un « débarquement » pour plusieurs jours qui change nos horaires, nos habitudes et mette de la Vie, de la fraîcheur, de la gaieté, me pousse à sortir, à faire les magasins, à m’adapter à ce tourbillon de vie qui bouscule un peu. Mais quel joie de constater que ce qui est semé est semé, que tout demeure comme dans un autre espace… plus large.

Répondre à Béatrice Sablonnière Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s