Du temps pour moi !

A différentes époques de ma vie, prendre ‘du temps pour moi’ fut quelque chose dont je ne comprenais pas bien le sens ou l’utilité. La question ne se posait même pas. Plus tard, cela me renvoyait à un vide angoissant. Ou bien, plus tard encore, quand j’ai commencé à en percevoir l’intérêt, cela me faisait me sentir coupable. Prendre du temps pour moi, quel égoïsme !

Aujourd’hui, prendre du temps pour moi, c’est un besoin, une nécessité, c’est tout simplement vital.

Le temps pour moi, ce n’est pourtant rien d’extraordinaire. Ce n’est pas forcément du temps pour faire des choses qui me plaisent. Non, du temps pour moi, c’est du temps pour me poser. Me poser non pas sur le canapé, mais plutôt en moi, à l’intérieur de moi, dans un face à face avec moi-même, au moyen de l’écriture qui est alors une aide précieuse.

Un temps particulier où je peux m’interroger. M’interroger sur mes besoins, sur mes envies, sur telle opportunité devant laquelle je ne sais pas très bien comment me positionner et qui me demande un discernement. Me questionner devant une perspective qui me fait peur, ou une relation qui ne me satisfait pas. M’arrêter sur des intuitions fugaces pour les regarder de plus près. Prendre au sérieux une aspiration ou un aspect positif de moi et me demander comment je pourrais les vivre plus dans mon quotidien. C’est un temps pour prendre un léger recul sur ma vie, regarder les choses de plus haut, ou davantage de l’intérieur, pour être plus exacte. C’est un temps de vérité avec moi-même, où je peux m’écouter en profondeur, sans être influencée par les autres, par le cours de la vie toujours si rapide, par les croyances et les pensées réflexes qui risquent de me détourner de moi.

Ce temps pour moi, c’est comme une respiration intérieure qui oxygène ma vie en profondeur. C’est le temps « source » qui va me permettre de me reconnecter avec moi-même, pour repartir dans ma vie de manière ajustée. Sans lui je me sens comme un bateau sans quille qui dérive sur les flots.

Et vous, qui prenez le temps de lire cet article : prenez vous du temps pour vous ? Quels en sont les bénéfices ?

Marie-Pierre Ledru, formatrice agréée PRH

14 réflexions sur « Du temps pour moi ! »

  1. Prendre du temps pour moi…Je dirais plutôt choisir de prendre du temps pour moi…

    Choisir de vivre du temps seule,cela m’a habité depuis très longtemps ,déjà petite fille ,dans des silences intérieurs, pour faute de comprendre ce monde qui m ‘ entourait si compliqué. ..l’intégrer …l’accepter… en attente…

    Choisir de vivre du temps seule,pour me poser,accèderà mon intériorité.,dans la nature,durant de longues marches, où la terre , le ciel, l’eau, le chant des oiseaux baignant tout mon être lui permettait un retour à la beauté de la création, éclairant ainsi tant d’étapes de discernement,atténuant tant de souffrances trop lourdes et permettant tout simplement un temps de contemplation…

    Choisir de vivre du temps seule,au quotidien,avant chaque rendez – vous avec les autres,partir très en avance pour Respirer, m’arrêter au coeur de moi,pour ouvrir grand mon être, ouvrir mon coeur et déjà goûter à cette rencontre ,la désirer la plus humaine possible,me sentir disponible pour un coeur à coeur…dans l’espérance d’une beauté de la rencontre. ..

    Choisir de vivre du temps seule pour goûter avec lenteur ce temps et écouter mon coeur battre , écouter ses pulsations et remercier…de vivre!

    Françoise

  2. Oser se poser. S’habiter, se connecter, se re-trouver.
    Me donner un temps « gratuit » pour recevoir ce qui m’est DONNÉ.
    Il neige.
    Con-templer.
    Comment Cela se peut-il que chacun des milliards de flocons qui tombent cristallisent chacun de manière unique?
    Comment cela se peut-il que j’existe, que je puisse respirer, Voir, bouger, ressentir et que je puisse accueillir cette Beautè Là?
    Gratitude.
    Alors comme l’écrit Christiane Singer, quelques jours avant son grand Passage, « ne pas lâcher, garder toujours le fil de la Merveille. »

  3. Je suis tributaire du langage quotidien; il m’arrive de dire comme tout le monde  » je vais prendre du temps pour moi » .
    Quand je regarde de plus près, le temps est ouvert, c’est à dire offert !
    Je dois apprendre à dire :  » je reçois  » le temps qui m’est offert et choisir librement ce que je vais en faire de ce temps qui m’est offert. Ainsi je suis plus à l’aise de gérer le temps. C’est un retournement à vivre chaque instant parce que je n’ai aucun moyen de maîtriser le temps et ce qui me rend encore plus vulnérable.

  4. J’aime beaucoup ces lignes « du temps pour moi ». Depuis déjà beaucoup d’années mon mari est bien malade et devient de plus en plus dépendant surtout depuis son accident le 1er décembre 2017. Difficile de « prendre du temps pour moi » quand on n’a pas de famille, les amis rares (souvent je constate que la maladie finit par faire peur…)Même le milieu hospitalier, trop content d’avoir affaire à une « épouse dévouée », ne rentre guère dans ma fatigue à moi. C’est très facile de dire « il faut prendre du temps pour toi » quand on est loin d’une telle situation.
    Mais j’ai pris conscience depuis peu que le temps passe, je vieillis: j’ai un tas de rêves que je ne réaliserai sans doute jamais. J’ai changé ces derniers mois. J’ai compris, depuis peu, malgré mes années d’analyse que j’exprimais peu mes besoins personnels et que seuls quelques êtres rares ont su reconnaitre un peu de valeur en moi et me donner un peu de confiance en moi.Alors j’essaie de « bouger » toute seule, tout en restant présente au quotidien et fidèle à ce choix d’accompagner mon mari jusqu’au bout. Je m’organise pour vivre un moment chaque jour dans ce « seul à seul tranquille » que je ressens dans vos lignes. J’ai repris mon petit cahier d’analyses et j’accueille se qui se passe. Et il s’en passe des choses! Je continues d’avancer et des souvenirs très lointains qui font de moi ce que je suis et qui m’empoisonnent encore me reviennent.Je laisse venir.
    J’aime beaucoup aussi votre manière de prendre un moment seule avant chaque rendez-vous pour être davantage disponible. J’essaie de le faire en me branchant sur mon être profond de diverses manières. Bonne journée à vous tous et merci pour ces beaux témoignages sur le blog P.R.H.

    1. Très touchée par votre commentaire,je vous souhaite Maryam en ce 20 mars ,un très joli Printemps…
      Vous qui accompagnez votre mari avec tant d’amour, vous êtes certainement le plus délicat bouquet de fleurs qu ‘il ait jamais reçu. ..
      Puissiez vous découvrir toujours, dans votre coeur, dans ces moments pour vous, de jolies fleurs douces et apaisantes…

      Amicalement.

      Françoise

      1. Merci Françoise. Comme c’est joli, ce que tu écris,et cela me touche. Je te remercie. J’aime la lecture que tu fais de ma relation avec Antoine. J’ai renoncé depuis très longtemps à chercher à la faire comprendre aux autres. Il y a de plus en plus de silence lorsqu’on est ensemble, car il parle de moins en moins. J’essaie de faire en sorte que ce silence soit habité et là aussi le vivre davantage comme « du temps pour moi » même si parfois c’est compliqué. J’apprécie la douceur que je sens dans tes paroles. J’en ai effectivement besoin en ce printemps. Merci. Amicalement à toi Maryam

    2. Merci Maryam de nous montrer que, même au coeur d’une situation où vous avez fait le choix d’une disponibilité maximale pour votre époux,, l’élan de la vie en vous vous appelle et vous invite à ces temps de « seul à seul tranquille », comme vous le dites si bien.

      1. Merci Marie-Pierre de ces paroles. « L’élan de vie « est effectivement présente. Avec le temps qui passe je mesure mieux l’importance de mes choix (activités, relations, l’organisation de mon quotidien assez rude.) Et j’avance tout doucement. Votre article « du temps pour moi » m’a fait du bien. Merci de votre partage

  5. M’offrir un espace temps qui m’est déjà offert mais que je choisis de vivre au meilleur de moi. Prendre ce temps pour écouter et savourer ce que la vie a à me révéler . Du bonheur, encore du bonheur à foison.
    A consommer sans modération

  6. Prendre du temps pour moi, temps d’intériorité, temps de relecture, je sais que c’est nécessaire, bienfaisant, vital, équilibrant.
    Pourtant, je ne le fais pas régulièrement.
    Pourquoi ?
    C’est curieux comme je dois me l’imposer, comme je prendrais la décision de faire une cure de vitamines, par exemple.
    Il y a toujours quelque chose de plus urgent à faire…comme si l’urgent devait primer sur l’essentiel.
    A chaque fois je prends la décision de m’y tenir à ce temps de silence et d’écriture, et …quel mal ai-je à le faire !
    Merci Marie-Pierre pour cet article.

  7. Du temps pour moi… quel bonheur, quelle vitalisation quand je prends ce temps pour moi. Jamais aussi souvent que j’aimerai! Il y a des moments où cela m’est plus difficile parce que… moins de temps! Je sais que c’est justement là qu’il faut en prendre. Alors je le fais; autant que possible. Et les bienfaits sont palpables: je me situe alors dans mon être, au lieu d’où je peux me vivre en vérité, en confiance, en paix et en assurance. Tranquillement, posément. Dieu que c’est bon!

  8. Je me suis dit que le we j’avais besoin d’au moins une demie-journée pour me poser et j’essaye de le tenir parce que sinon c’est métro boulot dodo et c’est ennuyeux . je dois parfois mettre un gendarme intérieur derrière cette demie-journée pour ne pas me laisser manger par le boulot, les services à rendre, ou les mille trucs à faire urgemment. prendre le temps de voir le bois se consumer dans le feu ou de voir pousser les primevères dans le jardin , repenser à une rencontre , penser aux gens que j’aime , c’est super enracinant ! Agnès

  9. Temps AVEC moi… me tenir compagnie à moi-même…
    Etre bien/veillante, me permettre de veiller en bien sur cette personne que je suis, pas seulement en passant mais avec l’insistance de l’amour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s