L’ESPRIT DE NOËL

Nous sommes en décembre, un moment de repos et je regarde un téléfilm. Je me détends, mes pensées flottent, les paroles et les images sont comme en sourdine. Une fraction de seconde mon attention est mobilisée par quelques mots : « L’esprit de Noël ». J’entends cette phrase mais sur le moment les mots ne me percutent pas, n’éveillent rien de particulier en moi.

Et puis, dans les jours qui suivent, à diverses occasions, j’entends de nouveau ces mots « l’esprit de Noël » ! Ma curiosité est piquée, de quoi s’agit-il ? Je me fais attentive, je regarde, j’observe.

Ces mots parlent d’une ambiance, de générosité, d’accueil, d’entraide, d’impossibles qui se déplacent, de portes qui s’ouvrent, de créativité, de joie, d’amour…

Les visages s’illuminent en même temps que les sapins et les rues de nos quartiers. Les sourires flottent sur les visages comme les guirlandes dans nos maisons. Cela sent bon la fraternité et le partage comme l’odeur du pain d’épice et des gâteaux de Noël.

Je suis saisie par cette ambiance, ce souffle qui flotte autour de nous et se propage, ténu, imprévisible, insaisissable…

Et pour vous, nos amis lecteurs du Blog PRH, qu’évoque cet « esprit de Noël » ?

Je nous souhaite de nous laisser envahir et porter par ce souffle, que l’esprit de Noël se répande sans mesure sur 2018 !

Annick Vauquelin, formatrice agréée PRH

7 réflexions sur « L’ESPRIT DE NOËL »

  1. L’esprit de Noël,n’est-ce pas le goût de la vie donnée, envers et contre tout, au coeur de chacun,, au coeur de notre coeur, cet « incroyable mais vrai »devant lequel je m’arrête si souvent, ce si ordinaire qui cache en son sein de l’Or, celui de notre vie, cette perle précieuse, cette « couleur » que nous portons précieuse, unique et si nécessaire à nous mais aussi au monde avec lequel nous vivons,vers plus de vie, de pétillance, de fraternité, de beauté, d’ abondance!
    Oui, Annick, que l’esprit de Noël éclaire chaque jour ordinaire de 2018 , qu’Il lui donne sa parure de lumière, de beauté, d’inattendu, de promesse, d’avancée vers plus d’humanité!
    Et que nous l’accueillons ,et collaborions de tout notre coeur, de tout notre corps avec lui pour qu’Il brille et demeure! Jeannine

  2. Merci, Annick, pour ton article et ton interpellation. Qu’évoque pour moi l’esprit de Noël ? Il évoque d’abord l’espérance d’une naissance, l’humilité d’un événement ordinaire vécu dans une grande pauvreté, il y a 2000 ans, qui a profondément marqué l’humanité par un message de paix et de fraternité… L’amour familial, la joie et l’espérance… Mais aussi, par contraste avec cette pauvre naissance, l’énorme débauche de dépenses et de consommation dans nos pays occidentaux, où parfois la quantité de cadeaux,et leur prix, paraissent plus important que la valeur première d’un cadeau : une marque d’amour et de reconnaissance. Et, pour beaucoup qui sont isolés, les fêtes de fin d’année, et particulièrement Noël, sont vécus douloureusement, en accentuant leur sensation de solitude. Puissions-nous retrouver et vivre l’esprit originel de Noël, dans nos sociétés !

  3. Qu’il est beau cet article rempli d’espérance!
    Comme elles sont belles ces photos qui invitent au partage et dont les tons d’orangé réchauffent!
    Merci Annick de nous permettre d’exprimer ce qu’est :
    « L ‘esprit de Noël  »

    Pour moi ,ce sont des mots que j’essaie de « vivre  » depuis l’enfance et que j’ai toujours ressentis très forts,presque trop forts,un temps d’arrêt où je me sens habitée d’un grand bonheur avec une sensation de désir de plénitude, sensation que rien n’entrave,pas même la solitude que je vis aujourd’hui en temps de fête. ..

    Ce désir de plénitude rejoint ce message de Noël que je ressens:

    Cet esprit de Noël
    Ce message éternel
    de se savoir aimé !
    Cet enfant nouveau -né
    qui,
    de la crèche à la croix
    ravive notre foi
    éclaire notre chemin d’humanité ,
    de sagesse et d’Amour révélés …
    Chemin d’Amour si imprévisible!

    Que cet esprit de Noël soit cet imprévisible d’ Humanité dans nos vies !

    Bien Fraternellement.

    Françoise

    1. Merci pour ce commentaire qui résonne en moi. Pour moi,NOEL ne saurait être NOEL sans la naissance de l’enfant nouveau-né dont parle le poème de Françoise.C’est chaque année une célébration de cette naissance, synonyme de renaissance et d’Espérance. Dans mon village, assez peu de visages illuminés, pas d’odeur de pain d’épices (les photos sont splendides d’ailleurs!), mais l’essentiel est dans les coeurs. En même temps, ce peut-être le plus triste jour pour celui-celle qui souffre de solitude (je l’ai vécu, il y a bien longtemps!) Pour moi, cependant, Noel reste la fête où tout peut renaitre puisqu’un enfant est né!

  4. L’esprit de Noël, c’est d’abord la chaleur d’une intimité familiale ressentie lorsque j’étais enfant un matin de Noël pendant la guerre. A travers les cadeaux (une paire de ciseaux à bouts ronds et une orange !) je recevais l’amour de mes parents. Et cela suffisait à me combler. L’ambiance était teintée de magie, plus que de mystère. Il n’empêche que 75 ans après, je suis encore marquée par l’atmosphère d’attente joyeuse que mes parents avaient su nous donner envers et contre tous les dangers de la guerre.
    Je réalise en écrivant ces lignes que cette expérience du passé marque l’esprit de Noël que je porte encore aujourd’hui . Cet esprit fait d’intimité joyeuse, d’humilité, de simplicité, d’unité autour de l’enfant, et enfin d’émerveillement devant le mystère. Esprit qui m’aide à résister à l’ambiance actuelle.
    Merci, Annick, de me donner l’occasion de creuser cet Esprit de Noël.

  5. Pour ma part, l’évocation de l’esprit de Noël ravive tout d’abord des souvenirs d’enfants : le regroupement annuel de ma famille maternelle, le repas partagé, les incontournables huitres de l’île de Ré où la caravane de mes grands parents a occupé 30 ans le même emplacement dans le même camping à La Couarde… enfin, l’échange des cadeaux sous le sapin. Devenu adulte et éloigné de ma région natale depuis 25 ans, c’est aussi une pensée comme le chantait Michel Bergé « pour ceux qui sont loin de chez eux ». Marié à une vietnamienne, je peux ressentir combien ses compatriotes, bien qu’installés en France depuis plusieurs décennies, éprouvent la nostalgie du pays lors de cette fête culturellement occidentale. Enfin, bien loin des temples consuméristes de notre société, c’est dans les racines de Noël et de Christmas que je trouve l’énergie d’une espérance renouvelée, m’invitant à habiter le présent et à regarder devant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s