« Aidants, je vous salue ! »

Dernièrement j’entendais à la radio « c’est aujourd’hui la journée des aidants ». Comme il existe une « journée de la femme », une «  journée de l’eau », une « journée de l’alimentation », une « journée du sida », une «  journée du refus de la misère », et bien d’autres encore… il existe, depuis quelques années, une « journée des aidants ».

D’entendre cette information a fait surgir en moi le désir de relayer leur voix. J’aspire à ce que la reconnaissance de leurs personnes, de leur travail, soit une préoccupation bien vivante et se traduise en actes concrets.

Chers aidants, je pense à vous et je vous salue !

Vous, professionnels de l’aide à domicile : auxiliaires de vie, aides à domicile, aides-soignantes, infirmières, médecins, kinésithérapeutes, et vous très nombreux travailleurs sociaux…

Vous aidants familiaux, qui êtes régulièrement ou quotidiennement au chevet d’un parent en situation de dépendance, ou touché par un handicap ou la maladie. Vous êtes amenés pour bon nombre d’entre vous à de profondes modifications dans votre vie quotidienne, mettant parfois en péril l’équilibre familial.

Et vous, voisins attentifs, qui choisissez de visiter et d’aider régulièrement une personne en situation précaire car âgée, affaiblie par la maladie, ou isolée.

Enfin, vous tous, bénévoles qui apportez votre soutien au quotidien dans des associations : soutien aux chercheurs d’emploi, aide aux devoirs, aide aux personnes sans domicile, aux migrants, visiteurs de prisonniers, écoutants, accompagnateurs de personnes en fin de vie…

Vous êtes plus de 8 millions en France, dont à peu près la moitié, œuvrant au quotidien auprès des personnes âgées. Oui je vous salue ! Je suis témoin de votre travail, devant lequel intérieurement et parfois silencieusement je m’incline, lorsque je vous entends et vous accompagne en séance d’analyse de pratiques. Je perçois les difficultés de ce travail au quotidien ; je sens votre dynamisme, votre amour des personnes que vous accompagnez, et aussi parfois votre découragement, votre essoufflement, parfois votre épuisement. Je salue le don de vos personnes : don généreux, empreint de gratuité, d’une capacité à vous remettre en question, d’une recherche de professionnalisme, d’un respect de la personne, d’une profonde humanité.

Vous vous battez pour de meilleures conditions de travail, par souci d’offrir chaque jour et à chaque personne, le temps, les soins, le regard, les paroles dont elle a tellement besoin. Vous êtes des personnes humaines qui ont à cœur que notre société (dont certains décideurs privilégient la rentabilité, l’efficacité) demeure vraiment humaine, soucieuse du plus petit, du plus faible, du plus vulnérable. Alors, du fond du cœur, et relayant la voix de tant d’êtres humains qui comme moi, croient en vous et en votre travail fondamental, indispensable et tellement précieux, je vous remercie et je vous salue !

 

Marie-Odile CROZAT, Formatrice agréée PRH.

4 réflexions sur « « Aidants, je vous salue ! » »

  1. En découvrant votre témoignage chère Marie-Odile mon cœur est tout chaud de gratitude et de bonheur d’accompagner… J’aime votre témoignage, Je suis entourée effectivement de personnes qui aides au sens large. C’est un cadeau dans notre monde, dans mon monde, don d’un accompagnement gratuit. Oui, merci pour toutes ces personnes présentes, accueillantes, heureuses d’être là dans le mouvement de la « Vie » qui se dit et se donne. Il y a tellement à donner…

  2. Bonjour,

    Sans vouloir ternir cet hommage aux belles et bonnes volontés, j’ai toutefois à coeur de le confronter à une réalité qui me permet d’éviter la généralisation pour mieux discerner qui mérite un tel éloge. Quand je lis « Vous êtes des personnes humaines qui ont à cœur que notre société (dont certains décideurs privilégient la rentabilité, l’efficacité) demeure vraiment humaine, soucieuse du plus petit, du plus faible, du plus vulnérable » après que les médecins aient été inclus dans ce « Vous », je ne peux m’empêcher de repenser, en effet, à la juste révolte qui a été la mienne après l’un d’entre eux et sa complice secrétaire, révolte qui était l’expression de mon besoin de respect pour la personne et sa liberté de discernement.

    Voici, l’objet de cette révoilte : mon médecin traitant ayant soupçonné une stigmoidite m’avait prescrit un scanner à l’issue duquel il m’a été demandé d’attendre un moment les résultats d’analyse (contrairement aux documents remis lors de la prise de RV qui annonçaient 48h de délai pour les recevoir).
    Quel ne fut pas mon trouble quand, à l’issue de cette attente, j’entendis la secrétaire médicale m’annoncer que, le diagnostic de mon médecin étant confirmé, il fallait m’opérer d’urgence et qu’une chambre avait été réservée pour ça dans cette clinique.
    Heureusement que j’avais assez de discernement pour ne pas me laisser entraîner dans cette tentative de manipulation avérée lorsque mon médecin traitant a infirmé la nécessité dune opération.
    J’imagine qu’une personnes en état de plus grande faiblesse ou vulnérabilité pourrait être tout autre et alimenter ainsi la cupidité du décideur à la source de ce que j’appellerais même une tentative d’escroquerie, visiblement plus animé par la rentabilité et l’efficacité que toute autre considération humaniste.

    Merci à mon médecin traitant qui, lorsque je lui ai évoqué cet épisode, n’a réussi qu’à me répondre un « bienvenue dans le monde médical » !.. qui m’a laissé comprendre combien il lui est aussi difficile à elle (car c’est une femme) de faire le tri parmi ses collègues.

    François

  3. Je suis profondément touchée par votre article qui transmet si bien nos défis, un défi qui a ses joies, ses peines mais qui essentiellement s’enracine dans l’amour
    Claude A. Beaudry. Québec

  4. Comme il m’est bon de lire cet élan de reconnaissance envers toutes ces personnes qui aident leurs proches au quotidien ! Je m’y associe pleinement. Merci à Marie-Odile de nous redire la bonté de beaucoup d’anonymes et ainsi de nourrir notre espérance …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s