Chercheurs d’or

En formation avec PRH depuis quelques années, ayant participé aux sessions de base, je me suis inscrite à un Groupe de croissance personnelle. Ce que j’en avais entendu dire me tentait et correspondait à mes besoins du moment : m’occuper des « chantiers » qui me motivaient sans suivre un programme ni un thème préétablis tout en étant accompagnée dans mon travail.

Ce fut une belle expérience qui me permit de découvrir du neuf au niveau de mon être, mon ouverture profonde à l’autre et mon authenticité en particulier, et de m’enraciner davantage en lui.En outre par cette expérience j’ai vraiment gagné en confiance dans ma manière de travailler sur moi avec un vrai plus d’ autonomie. Enfin j’ai fait le constat que de m’ouvrir aux paysages intérieurs des autres me procurait un bonheur profond et me vitalisait.

Voilà pourquoi je vous parle aujourd’hui de ce stage qui s’intitule dorénavant Vivre un temps intensif de croissance. Je l’animerai en juillet dans le cadre d’un temps fort que nous organisons en Provence avec trois autres formatrices.

pepite_2Oser se lancer, durant cinq jours, dans l’aventure de découvrir en soi des paysages nouveaux, une page qui s’écrit de façon inédite, un chemin qui s’ouvre sur des horizons inhabituels… C’est ce que propose ce stage. La perspective d’identifier ce qui bouge positivement en soi et d’aller, par l’analyse, à la rencontre de ce neuf qui veut se dire, en donne le sens. Le spécifique de ce stage est de permettre aux participants d’avancer librement à partir de ses centres d’intérêt : « Il n’y a de croissance que dans la liberté » nous dit André Rochais. Pour les uns ce sera d’approfondir ce qui bouge dans une relation importante, pour d’autres d’aller plus loin dans la découverte de leurs motivations pour un engagement essentiel, ou encore de décoder et de creuser une de leurs ressources personnelles… Les énergies sont mises au service de l’exploration de ce qui bouge en fonction de l’étape de croissance où on se trouve.

Mettre en commun ces énergies orpaillagedonne plus de force et stimule l’ensemble des participants. Le premier rail de croissance s’intitule Vivre des relations vitalisantes. C’est la première condition favorisant la stimulation et le déploiement de son être. Chacun se faisant chercheur de l’or qui est en lui partage cette recherche dans le groupe. On peut aussi y dialoguer avec les autres sur son expérience personnelle de croissance et s’enrichir de ces échanges.

Des temps d’être permettent de se retrouver avec soi-même, immergé dans ce qui nous constitue le plus profondément. S’imprégner ainsi des forces qui nous habitent favorise notre solidification et « vitamine » notre dynamisme.

Notre monde nous pousse à vivre vite et nous offre peu d’espaces pour prendre du recul. Il nous pousse également à vivre une intensité basée sur la consommation de biens matériels, d’informations, de communications, de performances… Se mettre en quête, tel le chercheur d’or, des pépites vivantes de notre vie profonde recentre sur l’essentiel et dynamise notre élan de vie.

Martine Mangin, formatrice agréée PRH

Une réflexion sur “ Chercheurs d’or ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s