Cadeaux entre voisins

Le pommier de mon jardin a énormément donné cette année, et je me trouve devant une montagne de petites pommes à ramasser … plus qu’il ne m’en faut.

J’ai une flemme terrible ce matin pour les éplucher. J’ai peur qu’elles s’abîment vite.

Les enfants du jardin d’à côté sont éveillés, actifs, je les entends jouer.  Ce sont des voisins arrivés récemment, je ne suis pas encore allée les  saluer.

Je prends mon courage à deux mains pour vaincre ma timidité et ma peur de déranger, et je sonne à leur porte avec un panier de pommes.

En quelques instants, nous avons fait connaissance ;  je  demande aux enfants  et à leur maman si je peux les réquisitionner pour cueillir des pommes… ils sont trois à dire oui ! Leur enthousiasme me fait du bien ! C’est parti pour une demi-heure de ramassage et de cueillette .  De temps en temps un enfant parle à sa maman de l’autre côté de la haie. Amicale proximité qui se tisse si vite. Je retrouve mes réflexes auprès d’eux, qui ont 4 ans, 8 ans et 10 ans et n’ont pas les mêmes compétences : adapter les tâches, ramassage, tri, et pour les plus grands, monter sur l’escabeau pour cueillir quelques pommes restées sur l’arbre. Aider la plus petite à cueillir sa pomme, aussi !


Après le ramassage, le plus grand propose spontanément de passer à l’épluchage pour m’aider à faire une compote ! Justement ce que je rechignais à faire. Quel cadeau, cette envie spontanée d’aider et de participer !   Son enthousiasme contamine les deux plus jeunes.. Et voici nos trois lutins munis d’éplucheurs, très affairés. Nous avons travaillé une demi-heure  supplémentaire, préparé une grande casserole…  et un peu  plus tard une jatte de compote  tiède est passée de main en main, au-dessus de la haie.

Je me suis sentie très vitalisée, par ces liens qui se tissent, dans ce voisinage tout neuf, dans une volonté de ne pas gâcher ces cadeaux de la nature qui se sont donnés si abondamment.

J’ai aussi été nourrie par la vitalité de ces enfants, par leur désir spontané d’aider et de grandir.

Quel plaisir de partager ces bonnes choses tout simplement !

Anne TRICAULT, Formatrice agréée PRH

3 commentaires sur « Cadeaux entre voisins »

  1. Comme ton témoignage fait du bien Anne ! Moi aussi j’ai reçu devant ma porte un panier de figues de ma voisine alors que j’avais grand besoin de douceur ! On vit ces partages de fruits et de légumes entre voisins et c’est vrai que c’est bien sympa , comme parfois les confitures maison et aussi beaucoup d’échanges à propos de nos animaux de compagnie .oui c’est chaleureux !

  2. Merci Anne pour la partage de ton vécu, tellement dynamisant.
    Cela me parle d’autant plus que j’ai vécu qqchose de similaire ce matin avec des pommes.
    Je souhaitais faire une petite compote de pommes et j’avais repéré près de chez moi un pommier avec beaucoup de pommes par terre non cherchées.
    Je m’y rends et rencontre sur place la propriétaire que je ne connaissais pas encore, une dame de 95 ans qui venait récolter les pommes sur l’arbre. Aussitôt je lui ai offert mon aide pour remplir ses seaux, les porter; nous avons parlé, fait connaissance …A la fin de ce moment mon petit sac était aussi rempli, et la propriétaire avait ses seaux remplis et transportés chez elle.
    Surtout j’étais habitée de cette belle rencontre en soi, qui de plus a permis à chacune de nous, grâce à l’autre, de réaliser son projet.

  3. Ce qui me touche dans ce récit est le jeu de limite, de la frontière entre les jardins qui devient l’occasion d’échanges, de partages et de découvertes ! Merci !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s