Du rêve à la réalité : l’évolution des tarifs de PRH

Rêvons un peu. Nous sommes dans un avenir pas très lointain. Nos sociétés humaines ont évolué. Comme l’espérait vers la fin du XXème siècle un psychopédagogue nommé André Rochais, la croissance de tout être humain est devenue la priorité des politiques publiques, ainsi que le respect de notre planète. On ne s’intéresse plus seulement à la satisfaction des besoins matériels. La croissance du PIB n’est plus l’objectif n°1 des politiques publiques. Ce qui est devenu prioritaire, c’est que chaque personne trouve les moyens de son déploiement personnel. Travailler sur soi est devenu la norme.

On n’offre plus « simplement » à chaque jeune une formation à dominante intellectuelle pendant les vingt premières années de l’existence (ce qui est déjà considérable, à l’échelle de l’histoire de l’humanité). On n’offre plus « seulement » un système de soins globalement efficace et gratuit, fondé sur la solidarité (là encore, c’est un immense privilège, au regard de l’histoire, et de la situation sanitaire actuelle dans la plupart des pays du globe). On considère désormais que toute personne a le droit de se connaître, de se comprendre, et de développer son potentiel humain, et on offre gratuitement l’accompagnement et les formations dont les gens ont besoin pour cela, tout au long de leur vie ! Si bien que nos sociétés sont devenues un foisonnement d’initiatives créatives, généreuses, positives. Car quand une personne se déploie, elle vit naturellement plus d’altruisme et de générosité, de relations constructives et de joie, plus d’engagements et de solidarité. Les sociétés ne sont pas pour autant devenues idylliques et sans tensions. Car les aspirations et besoins des uns et des autres ne s’accordent pas toujours, et les difficultés de l’existence demeurent. Mais dès l’enfance, les personnes ont appris les vertus du dialogue et de la médiation, si bien que la manière de résoudre tensions et conflits s’est grandement améliorée…

Malheureusement, nous n’en sommes pas encore là ! Travailler sur soi n’est pas la norme, même si ce n’est plus une activité exceptionnelle… La gratuité des formations humaines n’est pas encore à l’ordre du jour… Du coup, à PRH, nous sommes soumis à des enjeux qu’il n’est pas facile de concilier :

  • rendre la formation accessible à tous, ou en tous cas au plus grand nombre
  • permettre aux formateurs, qui sont des professionnels, de gagner convenablement leur vie
  • contribuer à la vie et au déploiement de l’organisme PRH, notamment en investissant dans les moyens actuels de communication, qui sont coûteux
  • vivre une solidarité avec les formateurs PRH des pays plus pauvres sur le plan économique
  • tenir compte du contexte économique dans lequel nous sommes.

Pour favoriser l’accès à la formation des personnes ayant des ressources limitées, nous avons des grilles tarifaires modulées selon vos revenus. Personnellement, je n’ai pas connaissance d’une autre entreprise qui fonctionne ainsi depuis plus de 50 ans, uniquement sur la base de la confiance. Nous avons proposé récemment un système de bourses pour les stages, pour les personnes ayant de faibles revenus, en organisant une solidarité entre les clients.

Nous avons également maintenu longtemps les grilles tarifaires sans augmentation. Nous avons changé il y a deux ans les tarifs de relation d’aide. Aujourd’hui, nous avons décidé d’actualiser les tarifs des GRAC (groupes d’accompagnement), qui n’avaient pas bougé depuis plus de 10 ans. Nous ne le faisons pas de gaîté de cœur, surtout dans un contexte de forte inflation. Mais c’est précisément parce qu’il y a de l’inflation qu’il nous faut augmenter nos tarifs, pour permettre aux formateurs et à l’organisme PRH de garder un équilibre financier. Concrètement, les tarifs vont augmenter d’environ 15%, ce qui constitue un rattrapage de l’inflation depuis la précédente évolution des tarifs de GRAC. Le tarif minimum passe ainsi de 33 à 39 euros. Ce nouveau tarif minimum correspond ainsi à 13 euros par heure de formation. La grille tarifaire est disponible d’ores et déjà sur le site prh-france.fr, avec toute l’offre des GRAC 2022-2023. A l’avenir nous ferons évoluer chaque année nos tarifs pour tenir compte de l’inflation, et éviter ces « à coups » tarifaires, rares, mais conséquents.

Les tarifs des stages restent pour l’instant inchangés. Nous réfléchissons à leur évolution, et cherchons ce qui sera le plus juste.

En résumé : nous sommes convaincus que les droits à la formation et à l’épanouissement feront un jour partie des droits humains fondamentaux. En attendant cette évolution, qui prendra peut-être plusieurs générations, nous cherchons comment rendre notre formation la plus accessible, dans une justesse économique. Nous continuerons à vous faire part de cette recherche, et des ajustements tarifaires et de solidarité que nous choisissons de mettre en place, en vous expliquant à chaque fois nos motivations.

Régis HALGAND, Président de PRH France

2 commentaires sur « Du rêve à la réalité : l’évolution des tarifs de PRH »

  1. Cher Régis,
    Le souci de justice distributive et d’accessibilité des prestations par PRH honorent notre organisation multinationale et ses formateurs. Qu’ils soient chaleureusement remerciés de leur souci de l’autre constant et de leur générosité à toute épreuve !
    Longue vie à PRH dans tous les pays (et dans d’autres où PRH n’est pas encore présente) et encore… MERCI !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s