J’ai besoin d’AMOUR… ! ?

 « Au secours, j’ai besoin d’amour » chante France Gall : oui, mais pas de n’importe quel amour ! Il y a l’amour qui fait grandir et d’autres formes « d’amour » qui font du tort…

L’Amour qui fait GRANDIR …

Dans toutes les relations importantes pour nous enfants, nous avions besoin d’être vus, d’avoir une place, de sentir que nous avions  de la valeur ; besoin aussi de recevoir des gestes affectueux. Nous n’avons pas toujours reçu ce dont nous avions besoin pour oser croire en nous-mêmes. Avoir le droit d’essayer, de râter, de tâtonner et d’être aimé avec tout cela, est aussi important. Nous n’avons pas toujours reçu cet amour qui se réjouit de qui nous sommes, qui célèbre notre vie. Cet amour qui est aussi capable de nous reprendre quand nous avons fait quelque chose qui n’est pas ajusté ou qui ne respecte pas les autres, la vie : l’autre nous fait comprendre que c’est ce que nous avons fait qui n’allait pas , et pas nous ! Nous restons une personne aimable quoiqu’il arrive, qui a le droit de se tromper et qui apprendra de ses erreurs car un adulte l’accompagne…

Dans notre vie d’adulte, recevoir cet amour qui porte un regard sur qui nous sommes profondément nous donne de la force pour avancer ; nous avons besoin de cet amour, vrai, sincère qui continue de nous faire grandir…

Une autre forme d’« amour » est source de confusion car elle est détournée de ce qu’est vraiment AIMER…

Il peut s’agir d’amour captatif qui nous laisse mal à l’aise, confus, triste, perdu ou en colère.

Parfois c’est mélangé en nous : à la fois j’aime l’autre d’un amour sincère et gratuit et en même tant je vis certains travers, par exemple :

– Etre avec cette personne c’est recevoir enfin ce qui m’ a tant manqué autrefois, ressentir enfin ce bonheur comblant d’avoir une place dans le cœur de quelqu’un, d’être important à ses yeux. Aujourd’hui lorsque je me sens aimé.e, je me sens  exister : tout est possible grâce à cette personne rencontrée, quelle merveille  !! Mais quelque chose peut se tordre en moi : dès que l’autre n’est plus là pour moi, trouve des centres d’intérêts en dehors de moi, c’est insupportable, voir inacceptable, je veux qu’il m’aime en étant là auprès de moi sinon je suis terriblement mal.

–  ou bien je suis aimé.e mais je n’y crois pas, au fond de moi. J’ai peur que cette personne ne m’aime pas vraiment : je me « plie en quatre », me gomme, fais tout pour l’autre en m’oubliant moi-même, je suis mené.e par tout faire pour être sûr.e de continuer à recevoir son amour ; je guette chaque signe pour vérifier si je suis bien aimé.e.

– ou encore je suis aimé.e et j’ai envie que l’autre fasse comme j’ai décidé, dès que l’autre ne répond  pas à certaines de mes attentes c’est très difficile à vivre pour moi, il doit faire ce que j’attends de lui!

Beaucoup d’autres mouvements peuvent se vivre : des réactions non ajustées à la relation d’aujourd’hui qui nous empêchent d’aimer vraiment l’autre pour lui …. Nous sommes détournés de notre amour gratuit pour l’autre : il se transforme en un amour captatif qui prend pour recevoir ce qui lui a manqué autrefois ou crie de ce qu’il n’a pas reçu jadis… Cela peut se produire à notre insu dans des relations amicales, des relations professionnelles, des relations familiales, avec notre conjoint, nos enfants…

Comment avancer ?

  • Il s’agit de conscientiser ce que je vis réellement dans mes relations affectives et comment j’ aime l’autre : prendre conscience de mes comportements désajustés.
  • Il s’agit de faire le clair sur ces élans d’amour gratuit, me reconnaître capable d’aimer ! Aimer quelqu’un me  rend profondément heureux.se. Qu’est-ce qui m’anime, quand je vis de l’amour pour l’autre ? Quel est cet élan en moi ? Comment est-ce que je le vis ?
  • Il y aura aussi un cheminement possible à vivre pour ne plus me laisser mener par des souffrances du passé dans ce domaine, ne plus être détourné.e de ma capacité d’aimer gratuitement, ne plus entrer dans mes relations affectives à partir de mon besoin d’être aimé.e mais d’abord parce que j’ aime l’autre.

Pour que le monde avance, nous avons besoin que chacun apprenne à voir l’autre au meilleur de lui-même : cela nous propulse en avant, nous donne de la force, nous aide à avancer. Voir l’autre et nous réjouir de sa vie, quel cadeau ! Si nous apprenons chacun à vivre notre réelle capacité d’aimer, le monde s’en portera mieux, j’en suis sûre !

Plusieurs stages PRH sont proposés pour clarifier et avancer dans ce domaine de la maturité affective, en particulier :

  • Le stage « Grandir dans ma capacité d’aimer » vous aidera à faire le clair sur vos besoins exagérés d’être aimé.e mais aussi sur votre capacité d’aimer gratuitement et vous donnera les clefs pour définir plus précisément les composantes de l’amour ainsi que  des repères pour progresser dans cet amour gratuit.
  • Le stage « Vivre mes relations avec lucidité » vous aidera à distinguer les différentes natures de relations possibles et vous permettra de faire le clair sur votre manière de vivre ces relations.
  • Le stage « Me dégager de mes déséquilibres en relation » vous donnera des clefs pour sortir de mécanismes internes qui déséquilibrent vos relations.

Des stages sont aussi proposés pour avancer  dans votre vie de couple :

Bonne route sur ce chemin de votre croissance affective !

Karine Gantois, Formatrice agréée PRH

3 commentaires sur « J’ai besoin d’AMOUR… ! ? »

  1. Bonjour et merci pour votre blog qui m’apporte. J’ai fait la session « Grandir dans ma capacité d’aimer » qui est très éclairant. J’ai pu y ressentir comment il est possible de grandir dans cette dimension de moi, et comment cela se répercute dans toute ma personne. Merci pour tous ces beaux stages qui nous rassemblent, en nos chemins à chacun.

    1. Merci Karine pour ce descriptif précis sur ce sujet essentiel dans toute vie ! Distinguer l’amour gratuit de ses déviances peut nous éclairer dans ce que nous vivons au présent et dans ce que nous avons pu vivre par le passé… Des perspectives pour grandir et avancer, toujours…

  2. « Les vrais regards d’Amour sont ceux qui nous espèrent… » nous disait le poète Paul Baudiquey. Merci à toute l’équipe de PRH pour sa pédagogie d’Espérance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s