Et si je tentais d’exprimer ce que je ressens par la peinture ou le graphisme, pour y voir plus clair !

IMG_5994Déjà, s’arrêter à ce qu’on ressent, n’est pas acquis dans ce monde d’agitation ; nous tournons tellement dans – et avec – nos idées, nos arguments, nos projets…

Alors, nous exprimer par la peinture – ou la terre – à travers des formes, des couleurs, des lignes, des matières, des gestes,  des directions, des formats… qu’est-ce que ça peut bien nous apporter ?

« Recourir à l’expression graphique permet de matérialiser ce que je ressens : du coup, cela aide à le ressentir davantage, à  saisir davantage  sa consistance. C’est comme une mise au net en photo ! »

Je le mets hors de moi. Je le vois devant moi : cela m’aide à prendre du recul et, de surcroît,  à me laisser bouger par ce que je vois. »

En fabriquant, nous devenons plus aptes à percevoir les mouvements intérieurs en nous, les émotions, les sentiments, les sensations qui foisonnent en nous, et du coup cela nous met en mouvement !

IMG_6000« Je suis dedans, prise avec mon corps, mes gestes. Ca me permet de vivre ce moment, dans ma globalité : mes sens tactiles sont en éveil, mon regard, mon corps par les gestes, par les postures quelquefois. Je ne peux me cantonner aux seules idées. »

 « Je vis une interaction entre le mouvement d’exprimer ce que je ressens et celui d’être touchée et interpellée par ce que je viens de faire, et que je vois. »

La réalisation nous ouvre à plus de connaissance de nous-mêmes que la seule intention de départ.

De surcroit, il n’y a même pas d’obligation de résultat artistique !

Cela permet de nous vivre librement, plus gratuitement, tout en en apprenant  sur soi et en  nous faisant  changer intérieurement : « c’est pas beau, ça ? »

C’est l’expérience d’un beau qui émane du vrai !

L’expression graphique est une analyse de sensations en actes ; elle fait bien expérimenter que l’analyse PRH est une expérience à vivre de relation à son monde intérieur, non simplement une méthode à appliquer. IMG_5999Elle se complète par une analyse écrite : là encore, soit une sensation particulière, soit le cheminement pendant l’expression (quand il y a plusieurs réalisations), soit la manière de procéder, sont autant de matériaux qui viennent nous éclairer sur soi ou sur la manière de se vivre.

Il ne s’agit pas d’un défoulement, ni d’expériences plastiques qui en resteraient là.

C’est une démarche ordonnée ; ordonnée aux sensations présentes, vivantes au moment, et ordonnée à nos motivations d’avancée pour notre vie

Elle est particulièrement indiquée… quand on y est attiré, certes… et pour les personnes qui  vivent beaucoup dans leur tête, leur mental et qui cherchent  à plus ressentir ce qu’elles vivent : ça le rend tangible

 Si vous souhaitez tenter l’expérience, plusieurs stages vous sont proposés : La vie en et moi ses entraves,  Avancer en cohérence dans mon quotidien.

Valérie Bitz,  Formatrice agréée PRH

3 commentaires sur « Et si je tentais d’exprimer ce que je ressens par la peinture ou le graphisme, pour y voir plus clair ! »

  1. Merci Valérie ! Oui j’en témoigne… quand devient artistique, voir esthétique, non pas en premier le rendu visible, mais le reflet qu’il donne de qui je suis en profondeur, aujourd’hui. ET aussi tout le potentiel à découvrir qui m’était jusqu’alors peu ou non accessible. Peinture, dessin, papiers, couleurs, pinceaux, doigts, composition, terre, bois … à l’infini, pour me rejoindre enfin, et me dire.

  2. La beauté et l’esthétique sont deux réalités différentes. La première fait appel à ce qui émane de l’intérieur et qui vient de l’être. Elle se voit sur le visage et dans les micro mouvements du visage.
    La seconde c’est ce qui flache aux yeux, ce qui brille mais qui n’illumine pas.
    L’amour de la beauté vient de l’être et la beauté transparaît toujours à un moment.

  3. j’ai entendu parler d’une double écoute et je pourrai dire qu’il y a un double regard sur ce que je vis ( peut être plus qu’un double regard) :

    – ce que je laisse voir
    – ce que je vois

    et en attente de voir ce qui ne se voit pas encore …

    un bel apprentissage pour relier l’écoute et le regard

    Merci Valérie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s