Une photo à contempler

Pas d’article cette semaine dans ce blog, mais une photo, une photo à contempler.

Une photo qui éveille une ou plusieurs sensations en vous.

Regardez cette photo, et accueillez ces sensations qu’elle suscite en vous.

Prenez le temps de mettre des mots par écrit sur ce que vous ressentez en contemplant cette photo. Analysez une sensation, et faites le cadeau de partager votre analyse aux lecteurs de ce blog en laissant un commentaire (tout en bas de la page). En quelques mots… ou plus !

Merci !

Brigitte Daunizeau, formatrice agréée PRH

16 commentaires sur « Une photo à contempler »

  1. Un chemin… le prendre… Entourement de la nature, zone d’ombre, là où je marche, mais perspective de lumière… Couleurs d’autome, odeurs d’humus et de fougères…Il y a une sensation de protection dans la nature, un ravissement soudain, et une perspective de renaissance; Que la Lumière soit, et la Nature est!
    Véronique

  2. Bonjour à tous,

    J’aime beaucoup cette photo. je ressens le pouvoir vivifiant de la nature pour moi, elle m’englobe, elle me coucoune. J’admire ces belles couleurs d’automne, je rends grâce pour la création. j’aurai vraiment plaisir à avancer sur ce chemin et à découvrir le soleil au bout. je pourrai alors m’arrêter devant le soleil et me laisser chauffer le visage.
    Merci Brigitte pour cette photo qui me fait beaucoup de bien et qui m’invite à aller davantage dans la nature. (avec l’autorisation de déplacement de 20 km, c’est plus jouable!!)

  3. A l’observation de cette image, c’est une sensation de protection par la nature, par les végétaux qui arrive. Elle se mêle avec celle de faire partie du décor, de faire partie de l’ensemble, reliée à ce monde des plantes, qui portent en elle la vie. Ce décor naturel, qui m’abrite, me fournit l’oxygène pour respirer. Respirer ! Toutes formes animales tirent leur vie des plantes, des arbres. Ce monde silencieux avec lequel j’entretiens chaque jour des liens extrêmement forts m’offre des temps de sensualité quand il s’agit des fleurs du camélia qui percent depuis 15 jours dans le jardin, des temps de gourmandise avec les clémentines et les raisons colorés, odorants et juteux ou encore par les légumes de saison.
    C’est une émotion esthétique, poétique devant ces clairs-obscurs qui m’émerveillent.
    Ces arbres arrivés bien avant moi, seront encore là après. L’échelle temporelle est autre. Loin d’être immobiles, ils embrassent, couvrent, accompagnent le promeneur dans sa marche. A leurs couleurs flamboyantes, le cycle de la vie est visible. a leurs pieds, plantes et petits animaux renforcent cette harmonie dans laquelle ils vivent mais aussi dans laquelle je vis.
    Je sens un respect profond pour la nature végétale et la nature humaine, de toutes les formes de vie ! Il m’amène à mon tour à avoir cette responsabilité envers elle-même, à protéger la nature !

  4. Enchantement

    La nature s’est parée
    De ses plus beaux atours !

    Arabesques enlacées
    Comme des amants d’un jour,

    Ardente haie d’ honneur
    Tamisée de lumière,

    Flamboyantes couleurs
    Sous l’ ombre du parterre…

    Lentement je m’arrête,
    Contemple cette œuvre d’ art,

    Temps immobile vous êtes,
    Dense, profond et si rare!

    Intenses émotions
    Devant Dame Nature,

    Créant avec passion
    De si belles parures!

    Lentement…je repars,
    Habitée de beautés,

    Méditant ce temps rare
    Par PRH donné…

    Françoise

  5. Merci Brigitte pour cette belle photo.. qui a éveillé en moi de riches sensations. Je me suis laissée flâner sur ce chemin, lumineux, bordé d’arbres protecteurs, avec des espaces plus découverts, un côté automne et un côté encore vert, cette petite flaque au milieu qui rappelle les accidents de la vie, un chemin qui continue… En me laissant entrer par mes sensations sur ce chemin , je me sens invitée à rester en éveil, à l’écoute de ce que la vie va mettre sur mon chemin et à le vivre pleinement, lumineusement, sereinement, joyeusement….

  6. Majesté, paix.
    élégance, héritage,
    bienveillance, solitude,

    Voilà tout ce que cette photo éveille en moi.

    C’est la sensation d’héritage qui m’appelle le plus à aller plus loin. La vue du chemin allant sous la voûte des arbres me fait ressentir la manifestation de l’homme en marche, des hommes qui ont foulé le sol à cet endroit-là. D’années en années. De générations en générations sûrement. Ils sont invisibles ces hommes, et pourtant ils ont laissé leur trace, les uns après les autres, et aussi les uns avec les autres. D’une minuscule trace à travers les herbes, puis entre les arbres, ils l’ont élargie de leur force d’aller de l’avant. Il en a fallu du monde. Il en a fallu du temps. Il en a fallu de l’espérance pour inlassablement aller vers un horizon qui n’apparaît pas encore. C’est l’héritage qu’ils nous laissent là au sol, dans le clair-obscure des bois.

  7. Invitation à continuer le Chemin, sensation de protection…j’avance confiante, je ressens une forme de « protection »…par la Présence qui m’encourage à continuer, à avancer même si je ne connais pas la suite…chemin d’émerveillement, de difficultés, d’audace, de nombreux défis qui font éclore ma force intérieure…
    Chemin d’accueil de la douceur, vivante, aimante…chemin du « oui » à la vie!

  8. En contemplant cette image, de mon bas ventre jusqu’à mes clavicules et sur toute la largeur de mon buste, je ressens un douce mais prégnante chaleur comme en écho à la chaleur de ces couleurs d’automne qui me ravissent et réveille en moi un désir d’union à cette nature, la chaleur de ces couleurs, sa généreuse abondance, sa beauté majestueuse, et dont je perçois la dimension transcendante. La gratitude commence à traverser ma sensibilité. C’est un bonheur de me sentir appartenant à cette nature dans toutes ces aspects. Cela me dépasse et en même temps c’est moi : j’en suis et c’est bon, très bon. C’est enveloppant, protecteur. Les humains sont loin, et la violence de leur monde ne m’affecte plus. Ainsi est rassurée ma sensibilité. Je suis et peux enfin être qui je suis sans avoir à me protéger. Je peux laisser s’épanouir dans mon corps et ma sensibilité ces sensations qui me relient à mon Être. Merci pour ce cadeau. La gratitude prend plus de place en moi au fur et à mesure de mon analyse.
    Et puis il y a ce chemin qui m’invite à avancer et s’ouvre sur une zone plus exposée et ensoleillée. Je perçois dans ma sensibilité ce qui voudrait m’en protéger mais cela s’apaise pour laisser l’invitation se faire appel : un appel à la découverte de mon futur avec sa part de mystère et d’inconnu mêlée à ce qu’on peut déjà en percevoir et qui va se préciser au fur et à mesure de mes avancées pour s’ouvrir sur de nouveaux horizons avec pour finalité celui de mes retrouvailles avec ma réalité ultime, l’accomplissement de mon Être profond par la simple présence enfin pleine et consciente à la connexion et la reconnaissance de ce qu’Il est et a toujours été, de toute éternité. Un appel à la plénitude d’être : plus rien à faire ni à chercher. C’est là, je suis. Je me suis enfin rejoint. Merci.

  9. c’est beau d’être marcheur …

    c’est plus beau d’être chemin, d’être son propre chemin et d’être un chemin …

    Quelque soit la saison … être pour toujours !!!

  10. Silence, beauté, quiétude, accueil, respect…ces arbres me saluent et m’invitent à m’engager, à continuer mon chemin. Ils m’offrent leur beauté, leur chaudes couleurs d’automne qui jouent avec le soleil…quelle belle lumière…ce sont des éclaireurs qui m’incitent à suivre ce chemin et à la fois il y a le jeu « sais tu ce qu’il y a au delà du tournant…? »…Que me disent ces arbres qui se baissent vers moi pour m’entretenir des mystères de la vie…il y a quelque chose de profond et d’espiègle à la fois…Je suis en contemplation et j’écoute aux aguets… des révélations, chaque arbre semble avoir son propre message… et quelle force…quelle sagesse…même la terre est pleine de mystère…et l’eau….c’est toute une page d’un livre ouvert….

  11. L’ouverture à un monde meilleur et la foi en la possibilité d’un monde meilleur. Il suffit juste de se laisser entraîner vers une plus grande affirmation de soi

  12. Bonjour Brigitte,
    Jolie capture saisonnière, digne d’un Artus-Bertrand, et peut-être issue de la campagne Tourangelle… Dieu sait ! et puis 13 commentaires à ce jour ou chacun décrit sa propre perception…
    On pourrait y joindre sans fausse note le concerto n° 3 des saisons de l’ami Vivaldi, et plus encore…
    Mais au fait, et pour vous, qu’a donc éveillé ce cliché aux teintes orangées ?
    Votre propre analyse pourrait être un joli cadeau à nous offrir pour ce « temps de l’avent » qui vient d’arriver !!!
    Merci d’avance.

  13. Un chemin qui m’invite,
    Plein de douceur ,
    D’enveloppement,
    De chaleur!
    Un chemin ouvert,
    Qui m’appelle
    A me mettre en marche
    A l’emprunter, le suivre même!
    Où me mènera-t-il?
    Vers la lumière?
    Vers une clairière
    Une épaisse forêt
    Une source , peut-être?
    A moi de m’y risquer
    Si je m’y sens invitée.
    Ainsi la Vie!
    Qui toujours nous appelle
    A aller de l’avant!

  14. Bonjour et merci pour cette photo aux couleurs d’automne.
    C’est la saison que je préfère : la nature nous donne tout ce qui lui reste.
    En marchant sur ce chemin, je reçois l’énergie de la terre,
    dans un cadre de douceur entre l’ombre et la lumière.
    Je remarque aussi la canopée des arbres : au sommet, ils laissent un espace
    pour faire passer la lumière. Quelle intelligence !
    Danielle REZE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s