Un peu d’extraordinaire dans l’ordinaire

En lisant ce titre, sans doute vous attendez-vous à quelques hauts faits héroïques, à quelques gestes sensationnels, à un peu de bonnes nouvelles dans cette période de confinement…

alors, oui, c’est une bonne nouvelle, toute simple, et en même temps qui relate un vécu pas si « ordinaire » que cela.

Ça s’est passé samedi dernier ; à quelques uns, par vidéo-conférence, nous nous sommes rencontrés pour parler ; pour plus que parler pour partager ce que nous vivons en ce moment ; pour plus que parler ; pour vraiment dire, être écoutés et accueillis mutuellement dans nos réactions, nos émotions, nos sensations, nos sentiments face à toutes ces mesures inédites.

Déjà cela, c’est pas ordinaire : pas de jugement sur ce que vit l’un ou l’autre ; pas de commentaires humoristiques, pas de conseil, pas de précipitations à rassurer…

Non, juste beaucoup d’accueil, de non-jugement, de bienveillance, de tolérance, de respect, d’écoute.

Et puis, chacun a pu regarder comment il comprenait ou cherchait à comprendre ce qui se passe ; les positions personnelles de chacun sur la vie, la société, les médias, les citoyens, les soignants etc… tout cela a pu s’exprimer dans ce même climat d’accueil sans chercher la polémique, sans rentrer dans une discussion intellectuelle ou philosophique. Il y a d’autres lieux pour cela.

Car le plus « extra-ordinaire » c’est que sans forcément bien se connaître, sans être proches ou même boire un pot ensemble, chacun s’est senti relié, en relation, non seulement avec ceux qui étaient dans ce petit groupe mais aussi avec , finalement, le monde entier

Comment cela peut-il se faire ?

Tout simplement, en se laissant écouter ce qui se dit d’essentiel en soi, ce qui vit d’essentiel en soi en ces temps de crise.

Alors, étonnamment, chaque personne qui, individuellement a pu s’accueillir et accueillir les autres dans ce qu’ils vivaient a pu alors s’ouvrir à l’humanité entière

Ça peut paraître fou mais c’est vrai !

Chacun a pu partager des sensations de solidarité profonde, d’espérance en l’homme et en ce qu’il y a de meilleur en lui, de référence à quelque chose de plus grand en soi qui dépasse rationalité et ruminations…

Chacun a pu exprimer les valeurs et les certitudes qui lui sont chevillées au corps. De la colère, certains sont passés à l’espérance ; de la frustration, certains sont passés à la créativité ; de l’anxiété, d’autres sont passés à la générosité etc…

Je ne veux pas forcément dire que ces ressentis se succèdent ; ils sont plutôt superposés en nous.

Ce qui se disait alors dans nos partages, c’est qu’ ayant pris conscience de notre vécu d’aujourd’hui, il est possible de rejoindre ce qui est le plus solide, qui s’ouvre en nous, de s’y référer, de s’y appuyer pour engager nos actes quotidiens.

Oui, nous avons pu partager un essentiel en chacun qui alimente les autres et produit une énergie de vie dont nous avons tous besoin en ce moment.

Voilà, c’est cela que je trouve extraordinaire et j’ose dire, assez typique de notre méthode PRH. Favoriser l’écoute et les partages en profondeur, d’aucuns diraient « remettre du carburant dans la machine » ; d’autres « se nourrir à la source »…

Alors, n’hésitez pas : retrouvez-vous pour parler, partager, pour vous sentir de cette humanité qui avance en ces temps troublés.

Béatrice Sablonnière, Formatrice agréée PRH

Vous trouverez sur le site PRH, les propositions de rencontres offertes aux personnes ayant ou non déjà fait des stages PRH. N’hésitez pas à vous y inscrire et à en parler à des personnes de votre connaissance.

 

 

 

6 commentaires sur « Un peu d’extraordinaire dans l’ordinaire »

  1. Oui, je fis partie samedi de ce groupe de PRH, ce fut un moment extraordinaire , c’était la1ère fois que j’utilisais Skype,; la joie était de voir ces visages tous inconnus, mais de l’intérieur nous nous connaissions ; partages en vérité, authenticité ,humilité et beaucoup d’émotion .Mon message final était celui de l’espérance , , depuis 40 ans que je cotoie PRH , ave force et conviction, j’ai clamé haut et fort de ne jamais lâcher le travail que l’on fait sur soi et PRH est vraiment là pour vous y accompagner et être à vos cotés et je crois que depuis 15 jours nous en avons une belle démonstration.
    Depuis samedi, j’ai retrouvé grâce à cette rencontre calme, sérénité, les crises d’angoisse disparaissent .
    Merci à vous toutes et à toi Béatrice dont j’ai eu la joie de faire la connaissance , de ce beau moment passé ensemble
    belle continuation
    Michèle Gascoin

  2. Bonjour
    Je vous partage un texte écrit samedi 28 mars
    Ce matin je me lève avec la même sensation que hier soir.
    Je me sens bloquée au niveau du diaphragme et j’ai du mal à respirer de façon profonde et entière.
    Hier soir j’etais dans deux magasins pour chercher de la farine et je me sens encore choquée de ce que j’ai vu et ressentie.
    Dans le premier un magasin bio les personnes étaient attentives et portaient pour certaines masques et lunettes, c’était surréaliste, pas de sourire, pas de mot.
    Dans le deuxième une petite épicerie beaucoup ne portaient rien du tout (comme moi) et les espaces ne permettaient pas de respecter la distance de sécurité, c’était surréaliste.
    J’ai ressenti la peur et je me suis sentie gagnée par cette émotion que je n’avais pas ressentie aussi fort jusque là.
    Je me sentais entourée par le virus et j’avais la sensation de le sentir par l’odeur, une odeur nauséabonde !
    En rentrant j’ai regardé la télévision avec les images des catastrophes sanitaires dans les différents pays et je me suis sentie touchée et gagnée là aussi par la Peur.
    Elle s’est infiltrée en moi à mon insu comme ce virus s’ infiltre dans tant de corps.
    Pourtant ce matin il y a aussi cette belle Lumière qui entre dans ma chambre et j’entends les oiseaux chanter pendant que j’écris.
    Que vais je choisir ?
    Respirer cette Vie qui elle aussi veut entrer en moi et prendre toute sa place ?
    Je sens déjà ma respiration changer et c’est une sensation d’amplitude, d’ouverture, de plénitude.
    Oui ce matin je decide de choisir de continuer à vivre malgré toute la Réalité et les drames actuels du Monde.
    Car cette Vie est puissante et elle se dit au travers de la Lumière, de la Nature qui s’éveille, qui s’ouvre elle aussi et s’épanouit après un hiver long et gris.
    Les bourgeons sont en pleine ébullition et je ressens en moi la douceur des futurs feuillages.
    Tous ces verts m’émeuvent et me parlent de la diversité, diversité de nos vies, diversité de nos êtres, diversité de nos places.
    Laissons nos couleurs vivrent, se dirent aux autres ; laissons apparaître la Vie qui veut jaillir du plus profond de nous, laissons nous transporter par ce Souffle puissant vers un espace où nous pouvons respirer : recevoir tout ce qui est donné et redonner à notre tour.
    Belle fin de journée illuminée par la Bonté de tout ce qui est donné
    Anne Marie

  3. En ce contexte disgracieux qui fait écho à ce qui m’a séparé de moi il y a 19 ans jour pour jour; je vis pourtant aujourd’hui cette prison comme une opportunité pour être simplement en accord avec moi, au cœur de moi.
    Alors, je ressens mon cheminement quotidien comme une douce chasse aux trésors durant laquelle je découvre et savoure chaque pépite de ma vie. Et vois dans ce contexte disgracieux, l’occasion de faire bien mieux.

  4. « Les ressentis se superposent ». C’est cela qui pour moi est parfois compliqué, déroutant: être en paix et sereine au fond de moi lorsque je continue de travailler auprès des personnes âgées. Je me sens à ma place plus que jamais quand leurs enfants sont loin. Et dans le même temps, parfois une angoisse sourde: surtout, tout faire pour ne pas leur transmettre cette charmante terrible petite bête; ceux de ma famille qui sont au front; que sera le monde et l’avenir après cette épidémie; … Alors, pour rester bien ancrée dans le réel, je prends encore plus que d’habitude des temps d’être pour m’appuyer sur le solide et ne pas laisser la nuit devenir d’encre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s