Quand la nature nous enseigne sur notre croissance (1/4) : un environnement vitalisant

S’il existe des agriculteurs, c’est que l’homme, depuis fort longtemps, a appris à prendre soin des plantes et des arbres. Il a découvert que certaines conditions favorisaient le développement des végétaux, et qu’il avait donc un certain pouvoir sur cette croissance. Et s’il en était de même pour le déploiement des personnes ? Avons-nous du pouvoir sur notre développement ? Un parallèle entre ce qui favorise la croissance des végétaux, et la croissance des humains est-il pertinent ?

Pour trouver des réponses à ces questions, je suis allé à la rencontre de Jean-Luc Thibault, agriculteur spécialisé dans la production de fruits bio. J’ai rencontré un homme passionné, émerveillé par l’intelligence de la nature qu’il cherche à comprendre et à servir. Je vous invite à sa rencontre.

La première chose dont Jean-Luc me parle sur ses terres, c’est de l’environnement qui favorise la croissance de ses plantes et arbres. Pour pousser, un végétal a certes besoin de conditions favorables d’humidité, de température et d’exposition au soleil. Mais l’environnement favorable dans sa ferme, ce sont aussi les haies qui permettent la présence de prédateurs de certains ravageurs. C’est la présence partout sur ses terres de nichoirs : les oiseaux empêchent la prolifération des pucerons. Ce sont des mâts, parce que les rapaces s’y posent, et qu’ils mangent les mulots. Ce sont des granges, nichoirs à chauve-souris qui se nourrissent des papillons nocturnes dont les larves détruisent les pommes. Ce sont des poules qui, au fil des saisons, vont vivre sur une partie différente du verger, et qui y picorent des prédateurs et enrichissent la terre de leurs déjections. Ce sont des ruches, qui favorisent la pollinisation (et un partenariat entre Jean-Luc et un apiculteur) … Et j’ai découvert au fil de ma visite toute une recherche pour favoriser cet équilibre naturel, au service de la croissance des plantes et arbres producteurs.

A PRH, nous recherchons aussi « l’écosystème » qui favorise votre croissance. Nous recherchons des lieux favorables pour les formations : présence de la nature, beauté des bâtiments, qualité de l’accueil, tout en tenant compte des contingences économiques… Surtout, nous privilégions un climat relationnel favorable dans les groupes : respect de la parole et du rythme de chacun, non-jugement, bienveillance, foi en l’autre, encouragement à exprimer sa parole singulière… Nos stages ont un déroulement pédagogique qui vise à faire la clarté sur soi, où chaque étape compte, tout en respectant le rythme d’avancée de chacun. Les formateurs cultivent des attitudes et une compétence d’aide entièrement tournées vers votre développement. La recherche psychopédagogique de PRH est entièrement dédiée à vous offrir le terreau et l’environnement le plus favorable possible à votre croissance personnelle et relationnelle.

Et vous ? Êtes-vous conscient que, pour évoluer, vous avez besoin d’un environnement propice ? Est-ce que vous vous donnez des activités, des relations, des groupes, qui vous permettent de vivre telle ou telle de vos capacités ? Choisissez-vous de rencontrer des milieux ou personnalités vitalisantes ? Est-ce que vous profitez des émissions de télé, des films, ou des livres qui peuvent vous nourrir en profondeur ?

Nous sommes comme des plantes dépendantes de leur environnement. Pour grandir et devenir nous-mêmes, nous avons absolument besoin d’un terreau humain qui favorise notre évolution, et qui nous dynamise en profondeur. Particulièrement à certains moments de notre vie. Soyons-en conscients. Notre croissance en dépend.

Régis Halgand, formateur agréé PRH

3 réflexions sur “ Quand la nature nous enseigne sur notre croissance (1/4) : un environnement vitalisant ”

  1. Merci beaucoup pour cet article qui fait le parallèle entre la croissance des végétaux et la croissance des humains; je suis rejointe, confirmée et encouragée à me mettre au service de qui je suis/deviens ….Jardinière de mon être qui m’est confié …

  2. Je travaille pour la confédération paysanne du Morbihan, le syndicat agricole qui oeuvre pour la défense de l’agriculture paysanne. Autant dire que tout ce que j’ai lu me parle. Et pourtant, ce que j’ai envie de partager avec vous ne concerne pas la conf’. Nous partageons nos locaux avec d’autres associations qui agissent pour le développement rural. Une nouvelle salariée est arrivée dans une de ces assos. Dès les premiers jours, elle a apporté des plantes et de jolis tissus africains (elle est congolaise par sa mère) qu’elle a disséminés dans les locaux. Ca nous a semblait comme une évidence ! Et nous avons fait de même : plantes et jolis tissus dans nos bureaux. Et quel bonheur, chaque jour, d’arriver dans nos locaux.. Voilà, un petit témoignage de cette collègue qui nous a invité à prendre soin de notre environnement, de notre quotidien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s