Une photo à contempler

Pas d’article cette semaine dans ce blog, mais une photo.

Une photo offerte par Isabelle Desoutter pour vous, amis lecteurs de ce blog. Une photo à contempler.

Une photo qui éveille une ou plusieurs sensations en vous.

Regardez cette photo, et accueillez ces sensations qu’elle suscite en vous.

Prenez le temps de mettre des mots par écrit sur ce que vous ressentez en contemplant cette photo. Analysez une sensation, et faites le cadeau de partager votre analyse aux lecteurs de ce blog en laissant un commentaire (tout en bas de la page). En quelques mots… ou plus !

Merci !

champignon

22 réflexions sur “ Une photo à contempler ”

  1. Quelle surprise,à l’heure de mon petit déjeuner,alors que les arômes de mon café me mettent en appétit pour vivre une belle journée, de me retrouver me promenant en forêt, en arrêt devant cette forme conique et ocre dissimulée sous des herbes tendres et fragiles!
    Qu’est-ce que c’est?Ce doit être un champignon…Quel est son nom?Est ce que je le connais?

    Patience!,il n’a pas encore assez émergé des profondeurs du sol et peut être se sent -il protégé par ces herbes souples,qui laissent entrevoir, malgré tout , qu’ il doit être magnifique!…

    Prudence en avançant dans cette forêt car au pas à pas il me faut prendre soin de ne pas blesser,d’observer, de sentir ,de toucher ,de partager toutes ces richesses que la création m’offre,ces petites herbes fragiles,ce champignon en croissance,ce parfum d’humus du terroir,cette mousse si douce à caresser ,ce concert d’insectes et de chants d’oiseaux…toute cette vie avide de se déployer!

    Partager ces découvertes car c’est un cadeau que d’être habitée de tant de vibrations de ma sensibilité qui,dans l’échange, dévoilent les vibrations de l’autre et la richesse de son être prêt à se déployer. ..

    PATIENCE PRUDENCE PARTAGE dans les pas à pas de mes rencontres car chaque CRÉATION reste toujours à découvrir …ou ré découvrir. ..à qui sait regarder et garder un coeur d’enfant avide de connaissance et de questionnements…

    Merci pour ce voyage…

    Françoise

  2. un champs d’herbes vertes tout à fait banale. Un champignon caché par ces herbes. peut être tout aussi banale. Mais la réalité c’est que ce champignon caché s’est laissé désiré par celui qui le cherchait, et le bonheur de le trouver est exaltant. On imagine déjà son odeur, sa texture sa saveur ; la joie et le plaisir d’avoir trouvé notre trésor qui ne s’offrait pas au premier venu. Nous avons gagné la bataille et la récompense sera savoureuse. Nous ressentons de la reconnaissance.

  3. Cette photo me touche , elle évoque pour moi la vie qui pousse, en toute discrétion, sous un amas de débris . Une vie bien présente, solide (les champignons sont capables de pousser à travers le goudron) et fragile à la fois.
    Mes circonstances aujourd’hui sont semblables à cette herbe en pagaille, avec ses brins vivants et ses brins morts.
    Je sens aujourd’hui cette vie qui, grandit, s’élargit et pousse au travers de toutes les entraves passée et les impacts encore présents.
    Je suis renouvelée dans ma confiance en cette vie en moi qui se fraye un chemin au travers des douleurs et des souffrances du passé. Je suis encouragée pour faire face aux circonstances du jour parce que je peux sentir le solide de ma vie, parce que je peux accueillir le cheminement parcouru et y puiser le courage et la sérénité pour la suite.
    Cette photo vient exactement au moment où j’en avais besoin, comme un « clin Dieu » pour moi aujourd’hui.
    Un grand merci à la personne qui l’a offerte.
    Sabine

  4. cela ne fait pas l ombre d un doute
    la nature est la plus forte,si le moment d eclore est venu pour ce champignon il fera tout pour voir le jour,quelque soitles embuches de la vie ,meme les herbes entrecroisees qui ont trace un grillage n empecheront le champignon de voir le jour,car c est sa mission;il a une fonction en ce monde vegetal,.il en sortira peut etre un peu cabosse avec quelques egratignures mais il verra le jour …. coute que coute.
    magnifique symbole de courage ,et d esperance….voila ce que j ai vu dans cette image…..et vous qu avez vous vu,? dites le moi…..

  5. Bonjour, je vois un champignon qui se cache sous quelques tiges d’herbes. Surement vénéneux, mon intuition me le dit. A la prochaine,bisous.

  6. Il y a les herbes du quotidien, celles qui sont là au bord de mon chemin, herbes multiples, herbes vivaces, herbes folles… que je côtoie chaque jour, qui m’habitent et me définissent…
    Et puis il y a cette chose, là, cachée, étrange, vivante, palpitante, que je pressens, que j’aperçois, que je découvre tout doucement. C’est en moi, et c’est à la fois plus que moi. C’est du non-dit, du « étonnant », du précieux, du très vrai… Je suis émerveillée !

  7. Qu’est-ce que j’aperçois derrière cette « fânaison » m’évoquant une chevelure en bataille, dégoulinant devant un visage défait, sur fond d’obscurité ? Qu’est-ce que j’aperçois, qui semble vouloir se montrer, chargé de luminosité et de présence ? Cette « chose » émoustille ma curiosité. J’ai envie de dégager cette végétation-chevelure désordonnée. Ne serait-elle pas le reflet de mes propres désordres intérieurs ? J’ai le désir d’y voir plus clair. Je désire voir plus nettement cette « chose » qui se cache.
    J’ai toujours eu envie d’y voir plus clair, ne sachant cependant pas, pendant longtemps, comment y parvenir. Cette « chose » qui se cache, donc, m’évoque l’objet de mon désir : clarté, luminosité, netteté, vérité ; mais aussi discrétion, humilité, silence. Et elle me reflète l’étonnante détermination qui est la mienne à m’approcher de la véritable personne que je suis, qui, sans le savoir, se trouvait cachée.
    C’est pourquoi cette « chose » qui se cache éveille en moi de la tendresse :
    – pour l’outil de l’analyse, qui m’a permis, et me permet encore, ce travail de dévoilement ;
    – pour le goût qui a grandi en moi de m’engager dans l’apprentissage de son utilisation ;
    – pour celui qui l’a conçu et ceux qui ont contribué à l’affiner et à le transmettre, et tous ceux qui en font usage.

    Finalement cette « chose » cachée dans l’ombre semble m’appeler à me réjouir de vivre en communion avec tous ceux-là qui ont goût de Vérité.

  8. En lisant l’invitation à contempler la photo, je me suis dit « oh, elle doit être certainement magnifique » et je m’attendais à être émerveillée, remplie d’un sentiment positif. Et puis, pas du tout! Sans que cela soit très fort, je me sens dérangée par cette photo. Ce qui me dérange, ce sont les herbes qui cachent le champignon. J’ai envie de les écarter, comme on écarte une frange ou des mèches de cheveux qui cachent un visage. J’imagine ce champignon débarrassé de ces herbes qui le cachent et je le vois magnifique. Enfin, il se révèle et il en est heureux…il a même le sourire! est ce que vous le voyez?
    Ce champignon ainsi débarrassé, c’est vous, c’est moi quand nous pouvons apparaitre en vérité, libérer de tout ce qui cache notre être. Bon dimanche.

    1. Emmanuelle, comme il est étonnant que nous ayons éprouvé la même gêne devant les herbes qui cachent le champignon ! Comme est étonnante aussi la réponse que chacune lui a donnée ! Encore plus étonnante la conclusion à laquelle nous sommes parvenues !
      A chacun sa vérité, son chemin… La Vérité nous guide.
      Bonne continuation, Emmanuelle, en cette année déjà entamée d’un mois.

  9. Il m’intrigue, ce champignon…on dirait qu’il n’est pas à sa place…je l’aurais vu au pied d’un arbre, dans un sous-bois et non recouvert de brindilles d’herbes déposées comme exprès, pour le cacher, le dissimuler aux regards…mais en plein soleil pourtant ! paradoxale situation….c’est moi, ce champignon, et mes ambivalences…

  10. Oui, ce champignon trouve la vie malgré la mort et l’abandon qui l’entoure. La nature a des ressources que je ne peux estimer.

  11. Pas de propos philosophiques pour ma part mais des odeurs….
    Je « sens » l’odeur puissante de ce champignon, celle des herbes froissées et de la terre mouillée foulée par mes pas… et la salive me monte à la bouche à l’idée d’une poêlée de champignons qui chante sur le feu, « j’entend » un oiseau solitaire qui chante dans le lointain, et j’imagine déjà le bois qui craque dans ma cheminée lorsque je vais rentrer réchauffer mes doigts et mes joues… Mmmm… j’adore l’automne… !
    Belle journée à tous 🙂

  12. Cette photo, quand je l’ai vue, elle m’a touchée. D’abord, parce qu’il s’agit d’une humble chose de la nature. Pas magnifique au premier regard… On pourrait passer à côté sans la voir. On pourrait marcher dessus par inadvertance. Mais l’oeil de la photographe a su la voir et la saisir… Et, quand on prend le temps de contempler cette photo, elle nous parle. La preuve, avec tous vos commentaires, tous ces échos si différents. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse : il y a juste comment cette photo nous rejoint. Et, comme nous sommes différents, les échos sont aussi différents.
    En ce qui me concerne, ce champignon me parle de la force de la vie. Il se fraie un chemin au milieu des herbes, il pousse… Ce champignon me parle de la force de vie en moi, telle que je la ressens : elle s’est frayée un chemin, elle s’est affirmée dans mon existence, sans que j’en aie conscience le plus souvent. Mais elle est là, et je peux m’appuyer dessus pour avancer…

  13. Après avoir compris cette photo ,je me suis revus dans ma vie de
    paysan .J’ai rencontré maintes fois ce spectacle.
    Chaque saison a ses champignons et cela évoque toujours le même
    émerveillement.
    La fragilité et aussi cette force de vie.En disant cela j’ai l’impression
    que mon être a envie de pousser comme ce champignon.
    Un grand merci pour cette photo.

  14. Merci à chacun d’avoir perçu tant de vivantes vérités !
    Vous partager en plus de l’image mon ressenti, le voici :
    J’ai vu un champignon émergeant dans un élan de vie puissant et immensément présent dans sa force d’être, là , à demi caché.
    J’ai vu ce débordement de l’être si grand que les obstacles devenaient brins d’herbes.
    J’ai vu sa force tranquille écarter sans dommage les couvertures jusqu’à l’émergence totale. Ainsi de nous quand l’être se déploie et que s’écartent sous la force vitale les obstacles tout relatifs de nos existences.
    Ce fut une grande joie pour la photographe « en herbe » que je suis, de vous lire et découvrir vos trésors. Merci, merci !
    Isabelle

  15. Merci pour cette contemplation,
    j’ai d’abord vu un cœur avant de reconnaître un champignon.
    J’aime beaucoup la douceur de cette photo, la sensation de paix qui s’en dégage et quelque chose d’inoffensif.
    Merci, Marie-France.

  16. Ce champignon, auquel je me suis identifié m’inspire… ceci:

     » Je me cache, je me protège, bien à l’abri sous ce paquet d’herbes.
    Et en même temps je me laisse voir, découvrir un peu. Ces brins d’herbes qui me recouvrent m’enserrent aussi,m’empêchant de me
    déployer pleinement. Je me sens à l’étroit, je voudrais prendre plus de
    place. J’ai besoin  » d’élargir l’espace de ma tente  » car je suis beau, je
    peux me donner à voir: on pourrait s’émerveiller de ma couleur, de mon large chapeau, de mon pied élancé!
    Mais j’ai tellement peur qu’un pied indélicat vienne m’écraser, inconscient des efforts que je fais pour sortir de ma cachette.
    NON! je ne veux pas finir écrabouillé !
    Alors, avant de m’élargir, je vais consolider mon pied … et aussi ma confiance en la vie…
    AUJOURD’HUI me donne la chance de grandir.
    Allons-y !, je ne suis sûre que d’ ICI et MAINTENANT : Vais-je donner le meilleur de moi-même en cet instant?  »

    Merci pour cette proposition. Je suis très positivement surprise du « résultat »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s