Tu m’appelles !

Chers amis blogueurs !

Il y a quelques semaines, j’animais 3 jours pour accompagner des personnes dans la rédaction de leur bilan FPM (Formation Personnelle Méthodique). Moment pendant lequel chacun fait la cueillette des avancées de l’année, pose un regard global sur qui il est, comment il a vécu sa formation, nomme ses progrès, accueille les invitations intérieures pour progresser. Il se donne un plan de formation pour l’année qui vient, afin d’optimiser sa croissance. Ce bilan peut être l’occasion d’accueillir du neuf sur soi, des talents non conscientisés jusque là.

Quelques jours plus tard, l’une des personnes m’adresse un poème, qu’elle dédie « à Plus Grand que moi en moi ». Un goût de composer se fait jour en elle. Je ne résiste pas à la joie de vous le partager : ne pouvons-nous pas, chacun à notre manière, appeler l’autre à vivre au meilleur de lui et à se déployer en tout ce qui, en lui, attend, sommeille ou germe déjà?

C’est, en tout cas, ce que je nous souhaite de vivre les uns pour les autres pendant les rencontres que nous vivrons cette fin d’année ! Voici son poème :

« Tu m’appelles »

En ces lieux de moi froissés

Repliés, qui ne savent pas

Qu’ils sont capables de se déployer.

 

Tu m’appelles en ma sensibilité fouettée.

Je peux laisser couler

Mes yeux étonnés

Ecarquillés, émerveillés, irradiés.

Tu m’appelles

Et c’est bon d’être appelée,

Attendue, espérée.

C’est bon que tu croies en moi

Tu m’ouvres la Route.

 

Route du matin

Route vers demain

Lumineuse et Joyeuse,

Qui pétille et qui danse,

Dans la clarté du jour

Route légère, appelante,

Que mouillent déjà mes yeux,

Car elle est donnée !

 

C’est un cadeau, un présent,

Je ne l’ai pas volée !

C’est ma Route,

Liberté d’exister,

Joie de recevoir

Et de tout partager !

 

Bonheur d’être, tout simplement

Née… et encore, encore à naître

De tant de couleurs préparées,

… De tant de perles encore cachées

Qui me seront données. 

Comment mes yeux pourraient ne pas pleurer

Ne pas laisser couler

La source de la Vie,

Secrètement cachée,

Qui ne peut que couler

Que je dois révéler ?

                                         Jeannine

l'hommeDebout-1

Photo : Bronze de Maggy Masselter :

L’homme qui se déploie, une main qui reçoit, une main qui donne

 

Le stage « Je choisis d’accélérer ma croissance » permet d’entrer dans cette dynamique et de discerner si je suis prêt ou non à m’y engager.

Pour en savoir plus sur ce parcours dans lequel les personnes s’engagent à partir d’une détermination à prendre méthodiquement leur croissance en mains, à baliser leur route, se donner des objectifs concrets et réalistes de croissance pour l’année qui vient, rendez-vous sur notre site 

Vous pouvez aussi consulter notre catalogue. Les trois jours pour rédiger ce bilan sont programmés plusieurs fois dans l’année.

Françoise Parmentier, formatrice agréée PRH

6 réflexions sur « Tu m’appelles ! »

  1. Très beau poème : merci Françoise pour ce partage et merci Jeanine pour cette composition.
    Je ne peux que souhaiter que ce chemin se poursuivre tant il rayonne d’émerveillement.
    Puisse-t-il nous inspirer !…

    1. Bonjour François,

      Je vous souhaite de rayonner cet émerveillement et de vous laisser inspirer pour poursuivre votre chemin de Vie et de croissance !
      Françoise Parmentier

  2. Magnifique poème; Merci Jeannine de nous partager cette expérience profonde. En le lisant je suis touchée en un lieu qui végète et souhaite tellement vivre ! ton poème me dit « vas-y c’est possible, continue la route ! » merci de ce cadeau ! Christiane

    1. Oui, Christiane, c’est possible que la vie qui végète, parfois, au fond de nous soit éveillée, stimulée, appelée par d’autres : ces relations vitalisantes sont le « pain de la croissance » nous disait André Rochais. Continue la route,
      avec d’autres !
      Françoise Parmentier

  3. Joli partage, chère Françoise, ce parcours de FPM que j’ai fait plusieurs fois, il y a déjà beaucoup d’années, porte encore ses fruits, il me semble.Les personnes ont bien de la chance de pouvoir le faire avec ton soutien ; tu as une écoute fine et un don pour aider à l »émergence de ce qui « sommeille » ou « germe’ déjà . je ne pense que cela soit donné à tout le monde, comme tu le suggères. On peut simplement essayer de faire ressortir le positif en chacun. C’est déjà pas mal!

    1. Chère Maryam,

      Merci de ton retour, de ton regard bienveillant !

      Oui, c’est déjà si précieux de voir le positif en chacun ! Je sais que cette FPM porte des fruits dans ta vie aujourd’hui. Toi aussi, tu sais voir la Vie qui sommeille
      ou qui germe déjà ! Bonne continuation sur ton chemin d’humanité !
      Françoise Parmentier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s