Vitalisation par les arbres

Pour ma 1ere contribution au blog de PRH j’ai envie d’évoquer les éléments de la nature qui m’aident à me connecter au meilleur de moi-même : les arbresPhotos arbres 2 1000204.

Les arbres me parlent de sécurité, de générosité, de sagesse. De longévité, de courage, d’enracinement. Du cycle de la vie inlassable, saison après saison, à donner du beau, du bon (les cerises cueillies à même la branche, quel délice…), à oxygéner, assainir.

Les arbres me permettent de me relier à « plus que moi », de m’abandonner à leur force en m’adossant contre leur tronc vigoureux, en relevant la tête pour contempler le ciel à travers leurs feuilles bruissantes, qui ne cessent de refléter la lumière.Photos arbres 5 1000843

Je vais chercher de la compagnie dans une forêt où les arbres ont poussé bien avant moi. Ils m’accueillent quand j’entre dans leur univers, ils seront encore là quand je reviendrai.

Photos arbres 3 1000488La forêt ne bouge pas et pourtant elle bouge tout le temps, avec ses saisons, ses senteurs, ses couleurs. L’odeur des feuilles sèches et l’odeur de l’humus après la pluie. Forêt calme, reposante, et pourtant pleine de bruits, pépiements incessants, branches qui craquent, souffle du vent dans les feuilles. Les arbres me parlent de la vie.

 

Enfant, je consultais les arbres : pour connaitre l’état de la saison, du bourgeon à l’apparition des fleurs sur les cerisiers, puis guetter les fruits, évaluer leur couleur et leur calibre avec gourmandise, il s’agissait de les cueillir avant les merles.

marronIl y avait aussi les marronniers de la cour de l’école, dont les feuilles se transformaient en  » zèbres » sous la pincée de mes doigts, une nervure sur deux. Et les bogues, épineuses à l’extérieur mais si douces à l’intérieur… Renfermant le trésor de leurs fruits lisses, lustrés, précieux, à la courbure parfaite. Les marrons incarnent pour moi le luxe de la beauté gratuite, encore plus chic que les meubles bien cirés dans les maisons vénérables.

photos arbres 1

 

 

Je pourrais vous parler aussi des arbres dont j’admire la ténacité, ceux qui réussissent à vivre dans des conditions difficiles grâce à leurs racines…

Et vous, quels sont les arbres qui vous inspirent ?

 

 

Anne Tricault , Formatrice agréée PRH

Dans le stage  » Corps et ouverture à mon monde intérieur« , vous pourrez prendre contact avec votre intériorité grâce aux exercices dans la nature. Dans  » La vie en moi et ses entraves » l’accès à vos dynamismes essentiels est aussi facilité par des temps d’éveil à la vie sous toutes ses formes et par l’usage de moyens simples comme l’expression graphique.  

5 réflexions sur “ Vitalisation par les arbres ”

  1. Les arbres qui m’inspirent sont ceux qui, dans mon enfance parisienne, ont amorcé mon éveil à la nature :
    d’abord le tilleul dont les fleurs exhalaient sous ma fenêtre au printemps un parfum entêtant qui me chantait l’éclosion de la vie au sortir de la grisaille de l’hiver.;
    puis le marronnier, qui me rappelle ma première initiative de culture sur mon minuscule rebord de fenêtre, et l’émerveillement ressenti devant l’éclosion de ses premières feuilles, me disant la force cachée de la nature triomphant de l’orgueil urbain.
    Ces expériences de l’enfance m’ont peu à peu conduite à choisir de vivre à proximité de la nature, qui m’est indispensable pour garder les pieds sur terre, et me relier au mystère de la Création.
    Merci, Anne, d’avoir déclenché en moi cette attention à ma relation à la nature.

  2. Pour moi aussi les arbres me parlent de vie, de force, d’élan vers la lumière. Je les aie souvent ressentis comme des protecteurs, des compagnons de route, particulièrement au Liban. J’ai eu la chance de me promener dans les réserves de cèdres, majestueux, témoins de l’histoire, signe de la permanence apaisante dans un monde tumultueux. J’ai aimé leur parler, j’ai aimé leur présence sur mon chemin. J’ai aimé voir la fragilité de leur commencement.
    Les conifères m’attirent particulièrement, les pins qui sentent l’été, les sapins droits, verts, se parant en hiver, témoins de nos fêtes de Noel. Ils me ramènent à ces moments ensoleillés de mon enfance. Encore aujourd’hui ils me sont nécessaires. Nadine C.

  3. Pour moi, c’est l’acacia du jardin de mes grands parents ! Avec ma soeur, nous tournions inlassablement autour en vélo, en chantant et en faisant des acrobaties ! Que de bons moments et d’heureux souvenirs à l’ombre de ses feuilles !
    Merci Anne

  4. Merci Anne pour ce beau texte qui nous relie…
    pour moi aussi les arbres sont de vieux compagnons… des cerisiers, pommiers, châtaigniers et autres marronniers de mon cher Pays d’Auge natal, je garde l’attention spontanée aux repères du temps qui passe et nous fait évoluer, grandir, nous transformer, résister aux assauts de la météo et aussi garder les traces de toute l’histoire vécue, traces visibles ou invisibles…
    l’arbre fut parfois le reflet pesant d’une image de moi mal ajustée… je me sentais le chêne fort et solide sur lequel d’autres se reposait…
    aujourd’hui, je suis touchée par la vie qui circule au cœur des arbres, ils puisent inlassablement ce dont ils ont besoin dans un sol parfois pauvre en apparence, l’engrange, s’en nourrissent et s’épanouissent pour donner le meilleur d’eux-même.
    bien souvent, l’arbre est un compagnon qui me parle de moi, qui sait m’aider à écouter la vie en moi !
    bonne fin de printemps et bon été !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s