En période de confinement, mener un projet à partir de son élan d’être…

Depuis trois semaines, PRH a relevé un petit défi : celui de réunir, par deux fois, près de100 personnes dans une même réunion virtuelle, via internet. Novateur… un peu fou…et exceptés quelques bugs, ce fut une grande réussite pour une première. Vous y étiez ? Vous l’avez manqué ? Vous en avez entendu parler ? Il me venait davantage de vous partager, non pas le contenu de cette rencontre, mais mon expérience, tout ce cheminement et ces pas de croissance qui peuvent s’opérer quand un projet nait à partir d’un élan d’être.

Au départ, le bénéfice de l’intériorisation…

Cette obligation de rester chez moi, comme tout le monde, avec un agenda beaucoup plus allégé, m’a inévitablement permis de prendre davantage de temps avec moi-même. Tous les matins, je démarre la journée en contact avec cette partie profonde de moi (appelée l’être à PRH) pendant 30 minutes. Ce moment est devenu incompressible depuis quelques temps, avançant souvent mon heure de réveil pour pouvoir le vivre. Partir du bon pied comme on dit… plutôt partir bien ancré profondément en soi.

Le jaillissement d’une intuition…

Un matin, à l’écoute de mon monde intérieur, des sensations, des intuitions surgissaient :

Je sentais que le confinement allait durer. Que cet isolement est traumatisant pour beaucoup. Qu’il est essentiel pour les êtres humains de continuer à se relier. De rester vitalisés. Je sentais en moi que des étoiles pouvaient s’éteindre chez beaucoup de personnes et j’avais cette chanson en moi Rallumeurs d’étoiles (cliquer pour l’écouter). Ces paroles raisonnaient:

Rallumeurs d’étoiles…A la tombée du jour, quand le monde est K.O.

V’la qu’on sort les échelles et les chalumeaux…

Dans la nuit noire, nous travaillons pour les hommes

Encore, nous travaillons encore, Et encore, et encore… Rallumeurs d’étoiles…

Comment PRH, les formateurs et moi-même, nous pouvions dans cette période permettre aux personnes de se relier et de se vitaliser. De rallumer les étoiles, et que chacun rallume les étoiles de son entourage. Réunir les publics PRH ? C’était ma motivation, mon élan. A quoi tient une intuition ? Je dirais …d’abord un jaillissement qui vous vient et vous tient ! Je ne sais pas toujours faire confiance à mes intuitions. Je me suis d’ailleurs parfois bien trompé. Et puis comment reconnaitre que c’en était une ? Et qu’elle est juste ? Je sentais que je devais me mettre en relation, pour en parler, pour vérifier…

La confronter avec d’autres, me laisser travailler par les autres…

L’étape suivante a été d’envoyer un mail à mes collègues formateurs. Il y a eu une réponse, puis une autre, et encore une autre. « Ce que tu imagines, c’est un temps de vitalisation en grand groupe ? » me dit l’un ? Oui c’est ça ! Exactement ça ! Ça se précise, grâce aux autres, ça s’ajuste. Et puis ça s’enrichit, je reçois des échos de PRH Belgique, d’un temps magnifique qu’ils ont inauguré en grand groupe… Ça devient possible ! Je sens que la flamme grandit encore en moi…Elle est partagée par d’autres formateurs…ça devient un grand feu. Il y a une stimulation naturelle qui nait, un travail de préparation avec d’autres s’effectue pour la mise en œuvre, ceux qui ont consonné  et qui étaient disponibles pour ça. La vérification d’une intuition c’est aussi que d’autres embarquent, partagent, sont rejoints, enrichissent…

 

Ni volontarisme, ni fuite…

A ce moment du projet, ce qui me marque le plus c’est mon état paisible. Allumé, embarqué, conscient de mes peurs, mais paisible. En d’autres temps, tellement enthousiasmé, j’aurais cherché à convaincre mes collègues de travail. Je me surprends à juste proposer ce que je sens et même prêt à accepter que ça puisse ne pas exister, ou que personne n’ait le temps. J’ai juste à exister et accueillir…

Des peurs surgissent chez moi

Elles sont nombreuses, je me contenterai de n’en relater qu’une seule : Je dois avouer que je ne connais rien du logiciel qui doit permettre d’accueillir 100 personnes sur une plateforme, qui doit permettre à un moment précis de composer des petits groupes de partage en ligne ! Quel culot ! Quand j’obtiens l’approbation pour lancer le projet, ce qui me vient alors c’est… « Dans quoi je me suis embarqué ?», « n’aurai-je pas mieux fait de rester au bord de la piscine, là où j’ai pied ? », « caché derrière mon petit doigt ? ». Accueillir mes peurs…

Des élans d’être qui me dépassent

Qu’est-ce qui au fond de moi, a stimulé mon agir ? Une audace qui me dépasse, juste vous dire que je n’ai réellement maitrisé le logiciel que le matin même (encore merci aux formateurs belges pour leurs cours en urgence !). L’humilité d’apprentissage aussi. Une paix intérieure plus forte que mes peurs sensibles, une confiance et une foi dans la vie. Et toujours cet élan profond, de permettre la reliance et la vitalisation. En relisant cette expérience, je peux aussi dire que je me suis senti relié à une Source en moi qui me dépasse. Je me suis aussi vécu créatif, curieux, chercheur. J’ai vite pris conscience de mes limites informatiques, et j’ai demandé de l’aide, alors que j’ai tant appris dans mon enfance à me débrouiller seul et que j’en ai gardé quelques réflexes.

Une expérience qui produira du fruit :

Trop tôt pour dire tout ce que cela augure pour PRH, pour les participants. Je crois qu’il y aura des fruits. PRH continue de se réinventer, sans perdre ses intuitions et ses fondements. Bien entendu, le présentiel des stages ne disparaitra pas. Nous avons besoin aussi physiquement d’être reliés. Mais ça ouvre de nouvelles perspectives dont nous reparlerons, me semble-t-il. Me concernant, cet apprentissage constitue un beau pas de croissance.

Et vous, y a-t-il des projets (petits ou grands) en cette période de confinement, qui partent de l’intérieur ? Qui vous allument ?

Emmanuel Merlin, Formateur agréé PRH

 

 

28 commentaires sur « En période de confinement, mener un projet à partir de son élan d’être… »

  1. Grand merci Emmanuel pour ton témoignage, ton audace et ton humilité. J’ai vécu ce temps de vitalisation avec PRH et à la suite de celui-ci j’ai senti que j’avais besoin de mettre du fun le jour de mon anniversaire (mes 40 ans), j’ai proposé à mes amis de m’envoyer une musique qui leur donnait la pêche et de faire une vidéo où ils dansaient, chantaient (en fonction de leur envie et capacités). Et bien, mon intuition a été bonne, j’ai passé une super journée. Je suis intimement convaicu que la joie de partage. Ils ont eu du plaisir à réaliser ces vidéos et j’ai eu du plaisir à les recevoir.
    J’ai hâte de connaître les nouvelles initiatives qui vont en découler.

    1. Je te remercie à mon tour Hélène de nous partager ce qui s’est dit en toi, de l’avoir écouté, suivi. Ton audace a aussi déclenché de la vitalisation collective !

  2. Bonjour, belle expérience qui me touche. Elle me rejoint dans mon aspiration à échanger pour me stimuler. N’ayant pas une vocation d’ermite, je veux bien participer à de tels échanges. Merci pour ce partage.

  3. merci Emmanuel pour l intuition que tu as suivi ce matin là et pour la mise en oeuvre avec d autres.
    Merci aussi pour ton retour sur comment être à l écoute de son être quotidiennement.
    Carine.

  4. Merci de nous dire avec humilité ton cheminement intérieur qui m’a fait vivre un temps magnifique de vitalisation et d’émerveillement aussi devant ce que ton intuition a produit et semé…….Merci

  5. Quelle chance de pouvoir s’accorder 30 minutes pour soi chaque matin et nous partager ce qui peut s’offrir. Merci, Emmanuel ! Que d’autres puissent en témoigner ….
    Pour ma part, quand je goûte cette expérience du matin régulièrement, c’est le cas en ce moment, lié au confinement, je suis surpris de me mettre debout et sortir de mon lit. Mon corps se programme et devient un bon allié. Quand l’expérience du matin me laisse en paix alors tout ce que j’entreprends et vis est cohérent. C’est un bon fruit du confinement.

    1. Le confinement et ces temps d’être (comme on les appelle à PRH) peut produire effectivement de bons fruits : l’occasion d’une bonne mise en vie et en cohérence, vous avez les mots juste !

  6. Merci Emmanuel pour la fidélité à tes intuitions, ton audace, ta créativité pour la mise en œuvre de ton intuition, ton humilité pour accepter que cette intuition soit confrontée à l’approbation et à l’enrichissement et aussi pour accepter de te faire aider. C’est comme une recette de cuisine que tu nous délivres pour faire un gâteau réussi et partagé.
    Laissons nous être ensemble des rallumeurs d’étoile

  7. Oh oui ! merci beaucoup Emmanuel de t’offrir ces moments de fleurissement d’intuitions, d’avoir su accueillir, suivre et mettre en OEUVRE celle de ce matin là ! Cette rencontre a été un moment merveilleux attesté par les envies de prolongement et les hésitations à se déconnecter à la fin de ce rendez-vous. En effet, peut-être de nouvelles perspectives pour PRH ?

  8. Merci Emmanuel pour ce jaillissement de tout ton être.
    Ton témoignage et ton analyse me touchent.
    Je me sens rejointe au niveau de mon être dans cette audace qui permet d’aller de l’avant, de poser des actes.
    Et toute cette Vie qui se déploie au quotidien et qui donne le goût de partager ses idées, sa créativité, son enthousiasme, sa détermination à faire bouger.
    C’est bon de le lire!
    Personnellement, pendant ce temps de confinement j’ai la sensation d’un approfondissement de ma relation à moi même
    J’apprends à m’aimer comme je suis et je sens un amour fort pour autrui.
    Quand je revois mes enfants par wattsapp je ne peux m’empêcher de leur témoigner cet amour qui jaillit du plus profond de moi.
    Quand je me retrouve avec mes collègues (équipe et responsables) au risque de paraître ‘folle’ je leur exprime
    l’ amour que je ressens pour elles.
    C’est fort, c’est puissant, cela m’habite en toute ma personne.
    Aujourd’hui je sens que j’ai à gérer ce jaillissement puissant, que j’ai à tenir compte de l’autre, des autres pour ne pas les bousculer, les choquer.
    Et je m’abandonne à cette confiance, cette foi qui m’ a été donnée pour continuer de cheminer vers cet approfondissement du lien, de la reliance (dont tu parles) avec toute l’humanité.
    Car je crois au lien profond qui nous unit.
    Nous faisons partie d’une grande famille et tous ces élans nous donnent de faire vivre ces liens dans le concret de nos quotidiens.
    Merci
    Anne-Marie

    1. Merci Anne Marie de nous partager ton mouvement d’intériorisation, et ces élans de vie. Mais aussi cet ajustement pour tenir compte de l’autre. Bien en reliance avec toi et toute l’humanité !

  9. Merci pour ce partage. Bien que je n’ai jamais pu me connecter, je sens toute la vitalité que vous avez partagée. Rien que ça, ça me fait du bien!
    Commencer la journée par 30nm en contact avec mon être… voilà qui me parle, voilà qui me motive pour vivre davantage encore à partir de ce lieu de moi au quotidien. Et apprendre à y demeurer.
    Merci!

    1. Merci Frédérique et désolé pour les bugs informatiques. Merci de vous laisser rejoindre par l’enthousiasme que vous pressentez, même sans avoir participé;

  10. merci Emmanuel, pour ce partage; quant à moi mon élan au début de ce confienement a été d’accueillir les enfants de soignants dans ma crèche, pas toujours facile mais une belle expérience humaine, le sentiment d’être à ma place, dans ma mission qui est de donner à ces parents la sérénité pour faire leur travail de soignants si difficile en ce moment, et aux enfants un lieu pour vivre leur petite enfance !
    juste un clin d’oeil orthographique: : ces paroles résonnaient plutôt que raisonnaient :=)
    Marie Friedelmeyer

    1. Bravo Marie et merci de nous partager votre place de rallumeuse d’étoile pour les parents et les enfants, à votre place. Et bien vu, pour le clin d’œil orthographique !

  11. Bonsoir Emmanuel,

    Et merci de nous partager ce magnifique cheminement qui t’a conduit à cette belle Rencontre que j’ai appréciée.
    Bravo particulièrement pour ton audace !Et merci !

    Ce temps de solitude m’étonne, m’Appelle à me relier plus que jamais et plus profondément
    * à qui je suis,
    *aux Présences intérieures qui m’habitent
    * à tous les miens , un peuple nombreux que je connais , côtoie, avec qui je suis liée pour la Vie!J’en prends conscience plus largement!
    Et c’est très émouvant pour moi que ce temps de solitude soit une invitation à vivre , reliée et à recevoir de cette reliance nourriture et Appel à collaborer, à partager , à demeurer ouverte et créative pour que rien de la Vie, telle qu’Elle m’ est donnée aujourd’hui, ne se perde!
    Un temps de Reliance fort et fécond!
    Me reviennent ces mots du Petit Prince de St Exupéry::
    « Le désert est beau,.Ce qui embellit le désert , c’est qu’il cache un puits quelque part… »

    1. Merci Jeannine, de nous partager cette expérience de belle reliance étonnante, au coeur de la solitude. Le puits est bien ouvert chez toi en cette période, le désert est embelli.

  12. Merci Emmanuel d’avoir osé suivre tes intuitions jusqu’à leurs mises en actes.
    C’est bon et encourageant de t’entendre dire ton vécu.
    Ce qui m’émerveille du coup c’est : sans expérience dans ce style de grand rassemblement tu as osé, tu t’es formé le matin encore …
    Et le résultat était « magique ». C’est ce que j’ai ressenti pendant toute la rencontre,
    « ça marche !!! », j’étais émerveillée de la technique …
    Je suis encouragée à continuer d’oser aller de l’avant en fidélité avec la Vie qui m’appelle !

    1. Tous mes encouragements Marie Odile à continuer d’oser aller de l’avant en fidélité avec la Vie qui t’appelle. c ‘est plein de promesses.

  13. Bonsoir Emmanuel,

    Ton témoignage a profondément rejoint mon être. Tu m’as communiqué ton élan. Tu as mis des mots et nourri le discernement que j’étais en train de faire : accepter de superviser la partie technique d’une rencontre zoom de 130 personnes…
    J’avais d’autres priorités, et j’hésitais. Je suis informaticienne, mais pendant le confinement, je suis en priorité mère de famille, et j’ai peu de temps pour autre chose. Ralentir, prendre soin de moi…
    Mais voilà que ton article parait.
    J’ai aimé me sentir emportée par ce jaillissement de vie : oser y aller, parce qu’on croit intérieurement qu’il y a quelque chose de fou à vivre dans ces rencontres, des étoiles rallumées !
    Et puis, vérifier auprès des formateurs cette intuition : tiens c’est vrai, je ne suis pas seule ! D’autres ont eu l’intuition que cette rencontre devait avoir lieu, on va travailler ensemble, on y croit ensemble, on s’enrichit des autres… ma responsabilité devient plus légère et heureuse d’un coup !
    Merci Emmanuel d’avoir ravivé mon feu intérieur et d’avoir trouvé les mots pour nous communiquer ton élan d’être !

  14. Bonjour
    Etant pêcheur à la mouche artificielle, à défaut d’être sur les berges de mes ruisseaux préférés, j’ai relevé un autre défi : réaliser un tutoriel en vue d’expliquer comment dresser l’une de mes mouches, un modèle personnel que j’utilise depuis 35 ans.
    Je peux l’envoyer sur demande.
    Cordialement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s