Qu’est-ce que l’affirmation de soi ?

Qu’est-ce que l’affirmation de soi ? Pour certains  il faut s’imposer, passer coûte que coûte, dire ce que l’on pense jusqu’au bout même si cela fait mal. D’autres préfèrent ne rien exprimer, comme si cela glissait sur eux.

S’affirmer avec respect est un véritable acte d’existence face à l’autre, dans lequel la personne s’engage entière avec ce qui est de l’intime d’elle (ses valeurs, ses qualités humaines et relationnelles, son goût de l’authenticité…) et qui se traduit au travers de ses paroles et de ses actes.

L’affirmation de soi, ça s’apprend et cette capacité grandit au travers des pas que nous posons quand nous osons exprimer notre désaccord, dire NON de façon justifiée, lorsque nous prenons la parole dans un débat pour exprimer ce qui nous parait important pour nous…

J’ai vécu une juste affirmation de moi il y a quelque temps dans le RER qui me ramenait chez moi vers 22h. Je vois un jeune allumer sa cigarette dans le compartiment. Je sens la colère monter en moi devant cet acte irrespectueux des autres voyageurs et je sens que je ne peux pas laisser passer cela. Je viens d’arrêter de fumer et cela me dérange. Je prends quelques secondes et je me centre sur ma capacité de respect pour moi, mon goût de l’authenticité et mon courage. Puis je me lève, je me dirige vers lui avec le sourire et je lui demande d’une façon claire, respectueuse et polie de bien vouloir arrêter de fumer dans le wagon. Ce qu’il fait.

Qu’est-ce qui me fait dire que je me suis affirmée de manière ajustée ? J’ai tenu compte de l’environnement (espace fermé), des autres (voyageurs), du cadre légal et surtout je ne me suis pas emportée. Je me suis exprimée d’une manière claire et respectueuse.

Je suis fière de moi car j’ai osé exprimer mon besoin d’être respectée. Les remerciements par le regard de certains voyageurs m’ont confirmé que c’était bon pour eux aussi. Je me suis sentie dynamisée, utile pour la collectivité, vivante et habitée d’une paix profonde.

Qu’est-ce qui m’a poussée à m’affirmer ?  J’ai senti que je devais faire quelque chose pour moi et pour les autres. J’avais besoin d’être respectée et je voulais exister en qui je suis. Ainsi, en posant cet acte j’ai ressenti que plusieurs de mes qualités personnelles avaient contribué à ce résultat : mon sens du bien commun, le respect de moi, mon goût pour la cohérence et ma capacité à entrer en relation avec clarté et bienveillance.

Ce soir-là, dans ce train, face à cet inconnu qui fume je me suis sentie authentique, fidèle à moi-même avec une souplesse en moi pour m’adapter, si nécessaire.

Et vous, que vivez-vous du meilleur de vous quand vous vous affirmez avec respect ?

Chantal Verzaux, formatrice agréée PRH

Si vous souhaitez développer votre capacité de respect, vous pouvez lire l’ouvrage collectif de PRH S’Affirmer sans tout casser

ou suivre un groupe d’accompagnement sur ce thème.

4 commentaires sur « Qu’est-ce que l’affirmation de soi ? »

  1. Merci Chantal, merci … quelquefois encore je me laisse emporter dans le ton de ma voix … comme ce matin, pour le portable qui ne fonctionne pas comme il devrait … Puis, j’y pense, ça me déplaît, j’accepte dans la patience avec moi-même … Je remercie quand même la personne qui résoud le petit inconvénient … et je me dis: le « déjà et pas encore » de mon cheminement … J’apprends, j’avance, aussi ainsi… et en écrivant ce bout de commentaire, je souris en partage, avec toi-même.

  2. Parfois l’affirmation saine de soi conduit à poser des limites claires entre l’acceptable et l’inacceptable. J’ai connu une situation de ce type, où j’ai reçu des accusations calomnieuses. La personne m’ayant raccroché au nez face à mon désaccord clairement exprimé, je suis obligé de rester ferme par rapport à la limite à ne pas franchir. La relation est pour le moment rompue ; je laisse à l’autre la liberté et la responsabilité de renouer le contact si elle le désire. Il est vital pour moi de rester fidèle à mon souci d’authenticité.

  3. Bonjour Chantal,
    Tu écris :  » je lui demande d’une façon claire, respectueuse et polie de bien vouloir arrêter de fumer dans le wagon.  »
    Ce faisant, tu exprimes un jugement (positif) sur ton expression sans pour autant nous partager les mots que tu as utilisés pour t’exprimer.
    Saurais-tu nous restituer ces mots ? Cela pourrait être inspirant de nous montrer comment tu t’y es prise.
    Merci, François

  4. Bonjour François,
    J’essaie de te redire mes paroles. Une fois devant lui et avec le sourire et avec un regard doux je lui dis » bonjour monsieur, est-il possible d’éteindre votre cigarette dans ce lieu fermé, cela me dérange… surtout que je suis en train d’arrêter de fumer » . Il éteint sa cigarette et je lui dis « merci beaucoup » avec le sourire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s