« Il neige !! »

Enfant, quand les flocons blancs et épais faisaient leur apparition à la fenêtre, c’était un cri de joie « Il neige !! ».

Aujourd’hui, je ressens toujours cette sensation de joie, d’excitation à l’apparition de la neige. J’aime regarder les flocons virevolter dans le vent, le ciel devient blanc-gris, on se croirait dans de la ouate. Le temps semble suspendu, en attente, le silence et le calme s’installent. Tout semble s’arrêter, les bruits sont feutrés, chacun va d’un pas mesuré, prudent, dans une marche tâtonnante et silencieuse. Les oiseaux se cachent où ils peuvent pour se protéger du froid. Même les voitures se font discrètes, leur vitesse est ralentie, les pneus crissent un peu dans la poudreuse.

Ce que je préfère, c’est aller dans la forêt. Les arbres sont majestueux, ils ont revêtu leur grand manteau blanc et sous le poids les branches s’inclinent jusqu’au sol. Un tapis blanc, soyeux et étincelant recouvre tout, gommant les courbes et les creux, ondulant de ci de là. Des stalactites se forment et reflètent la lumière, la dispersant en arcs en ciel minuscules.

 

 

 

Mais avec la neige ce sont aussi les employés de la mairie que j’entends à 4h du matin chargeant le sel ou les gravillons pour éviter que les voitures dérapent. Ce sont toutes les personnes qui travaillent à déneiger les routes, dépanner les voitures immobilisées ou accidentées. C’est toute une fourmilière humaine qui s’affaire pour sauver des vies, sur les routes, sur les pistes, dans les avalanches, dans les hôpitaux. Ce sont aussi de simples habitants qui prennent leur pelle pour libérer le trottoir et éviter que les gens glissent, ou qui ramènent le pain, les courses pour que les plus âgés ne sortent pas.

La neige m’invite à regarder et admirer la nature, les hommes, la vie ralentie mais si présente. Et pour chacun de vous, que représente cette neige qui tombe en virevoltant ?

 Annick Vauquelin, Formatrice agréée PRH

 

15 commentaires sur « « Il neige !! » »

  1. En te lisant Annick, c’est une autre invitation que celle que tu formules qui me vient de l’intérieur: celle de partager que je reçois ton article comme une poésie ou la contemplation de la nature et la considération pour le travail bienveillant des humains se rejoignent et créent de l’enchantement.
    Merci pour cette douce chaleur que m’apporte la lecture de tes mots.
    Bien chaleureusement,
    François

  2. La neige qui tombe en virevoltant a un parfum de nostalgie…

    « Il neige !!  »

    Oh! Jolis flocons !
    Si doux ,si blancs !
    Que de regards émerveillés!

    Souvenirs attendris
    Du temps de l’insouciance…

    Oh ,Temps de la jeunesse!
    Qui a su vivre cette neige !
    Que de joies enfantines !

    Souvenirs attendris
    Des blanches cours d’écoles. ..

    Oh ,Forêts, plateaux et combes !
    Sillonnés à ski de fond !
    Que de sublimes découvertes !

    Souvenirs attendris
    De mon être sportif…

    Oh ! Il neige ce matin !
    Il n’y a plus de cours d’école !
    Mon être est vigilant
    Pour ne pas se briser
    Sur ce tapis glissant !

    Souvenirs attendris
    Des flocons si jolis…

    Françoise

    Merci Annick pour ces belles descriptions de paysages enneigés et ces belles photos qui me font ,malgré tout RÊVER. ..

  3. Bonjour, Annick.
    Merci de nous rappeler la magie de cette neige qui tombe et la beauté des paysages. Merci de nous réveiller à ce regard d’émerveillement mais aussi à cette capacité d’entraide et de mobilisation que chaque être humain porte en lui. MERCI!

  4. Avec la neige qui tombe me vient à chaque fois cet “étonnement “ profond devant l’unicité de chaque flocons: chaque flocon cristallise dans une forme aussi belle q’unique! Chaque brun d’herbe, papillon, fleur, chacun de nous est unique! Quelle ”tonnerre” d’ émerveillement!
    Prelude, invitation à “lâcher-prise”, en effet, lâcher le faire, lâcher le contrôle pour m’arreter, m‘ouvrir, me laisser entrer, glisser en-tendre le grand Silence, écouter ce qui peut se dire, advenir dans cet Ouvert….Douceur du silence où le paysage est comme enveloppé, unifié, comme une communion possible, sans séparation entre moi et le monde….Comme si, par la neige tombante, l’in-separabilté se révèle évidente, elle efface les limites, les frontieres: en moi frisson de grâce, de Paix, de gratitude, émerveillement renouvelé.

  5. Pour moi, la neige qui tombe en virevoltant représente la joie de sortir dans la neige et l’enfance, tout ce que tu décris si bien Annick.
    Çà représente aussi la solidarité entre collègues que j’ai connue quand je travaillais en EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Dans notre région rurale de l’Ouest, la voiture est le plus souvent indispensable pour se rendre à son travail. Certains soignants parcourent jusqu’à 30 kms ou plus 2 ou même 4 fois par jour à cause des horaires de travail en coupures nécessaires à la prise en charge des personnes. Les jours d’enneigement étant rares, les voitures ne sont pas toutes équipées de pneus adaptés et certains soignants sont en difficultés pour se rendre à leur travail. C’est alors que la solidarité se met en place. En un rien de temps, le travail est ré-organisé. Ceux qui sont à proximité prennent les horaires les plus problématiques (tôt le matin, tard le soir, la nuit), certains se proposent de venir au travail sur leurs jours de repos, d’autres vont proposer de travailler 1 ou 2h de plus pour pallier au manque d’effectif qui se produit généralement. J’ai toujours été émerveillée par cet élan de solidarité qui se propage dans la résidence. Il y règne un air fête, une légèreté, une joie simple de s’entraider et d’assurer malgré tout son service qui se transmet aux résidents et à leurs familles. Chacun est plus ouvert à l’autre, plus détendu dans la relation, comme si la neige invitait à changer le regard sur l’autre transformant ainsi son rapport aux autres.

  6. J’aime énormément les paysages enneigés et particulièrement les forêts. Cela m’évoque le silence, la vie qui se fait silencieuse, apaisée, mais toujours là, plus cachée, en attente. C‘est aussi la contemplation de la beauté, l’émerveillement, les yeux grand ouverts pour m’imprégner du beau. Je ne me lasse pas de ces paysages montagneux et enneigés. Je me sens revivifiée de l’intérieur par ce que je voie. J’ai un grand MERCI pour tout ce que nous donne la Nature.

  7. Je partage complètement votre enthousiasme concernant la neige. J’ai eu la chance d’aller en Laponie et ensuite de pouvoir bénéficier d’une neige abondante chez moi, en Normandie ( ce qui n’est pas toujours le cas…). Cela m’a permis de voir qu’il existe plusieurs type de neige et que, les paysages quels qu’ils soient sont toujours magnifiés par la neige. Aquarelliste, j’ai ainsi pu essayer de les interpréter par ma peinture. Vos mots me touchent donc en particulier, je m’y retrouve pleinement. Merci pour ce partage !

Répondre à sabnic Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s